images-1

Cardinal Müller : le mariage ne saurait être dissous par aucune loi humaine

Download PDF

L’article de la foi catholique selon lequel le mariage ne saurait être dissous par aucune loi humaine est d’origine « divine », et n’est pas un enseignement que la hiérarchie pourrait modifier par voie hiérarchique : voilà le cœur des propos du cardinal Gerhard-Ludwig Müller dans une interview à paraître prochainement sous forme de livre, évoqué ici et ici.

L’entretien avec le journaliste espagnol Carlos Granados, directeur de la prestigieuse Biblioteca de Autores Cristianos de Madrid, a déjà paru sous le titre La Esperanza de la Familia en espagnol, et sera publié prochainement en italien, et en anglais par Ignatius Press.

« L’indissolubilité absolue d’un mariage valide n’est pas une simple doctrine, c’est un dogme divin et définitif de l’Eglise », affirme le préfet de la Congrégation de la doctrine de la Foi, rappelant que l’idée selon laquelle des personnes divorcées seraient libre de se remarier et de fonder une nouvelle famille est « radicalement fausse », rapporte Hilary White de LifeSiteNews, dont je traduis assez largement l’article.

« On ne serait décréter la mort d’un mariage au prétexte que l’amour entre époux serait “mort” », souligne le cardinal Müller. L’indissolubilité « ne dépend pas des sentiments humains, qu’ils soient permanents ou transitoires. Cette propriété du mariage résulte de l’intention de Dieu lui-même. Notre Seigneur est impliqué dans le mariage entre un homme et une femme, c’est la raison de l’existence du lien et de son origine en Dieu. C’est cela, la différence. »

Le livre a pour but évident de préparer le Synode extraordinaire sur la famille qui aura lieu cet automne et dont l’une des controverses programmées semble devoir être l’accès à la communion sacramentelle des catholiques divorcés « remariés », comme l’a indiqué le choix du cardinal Kasper pour ouvrir le consistoire préparatif du Synode en février dernier. Le cardinal Kasper proposait alors l’accès des divorcés « remariés » à la communion après une période de « pénitence » – mais sans changement de leur choix de vie.

Le cardinal Müller n’en est pas à sa première déclaration publique sur le sujet ; il a multiplié les charges contre cette idée erronée. Dans son entretien avec Carlos Granados, il affirme que l’Eglise propose une voie différente de celle « d’un monde violemment individualiste et subjectiviste ». Un monde où « le mariage n’est plus perçu comme un lieu où l’être humain puisse atteindre sa complétude, en partageant l’amour. »

Il rappelle que les catholiques engagés dans le mariage sont « appelés à annoncer une nouvelle fois Dieu, la Trinité aimante ! ». « Nous devons annoncer le Dieu révélé qui nous appelle tous à faire partie de son être de relation », poursuit le cardinal.

Le cardinal Kasper, lui, avait réitéré ses affirmations lors d’une interview au mois de mai en assurant que la solution proposée par l’Eglise, qui encourage les divorcés « remariés » à vivre ensemble dans la chasteté, est un idéal « héroïque » : « L’héroïsme ne vaut pas pour le chrétien moyen ». « J’ai beaucoup de respect pour ceux qui le font. Mais puis-je l’imposer ? C’est une autre question. Je dirais que les gens doivent faire ce qui leur est possible dans leur situation. » Il suit ainsi la ligne des évêques rebelles allemands qui voudraient voir changer la discipline de l’Eglise à leur sujet.

Outre le livre du cardinal Müller, un autre livre signé par cinq cardinaux dont le nom n’a pas été révélé est en préparation en vue de réaffirmer la doctrine catholique du mariage en vue du Synode ; sa parution est programmée pour octobre.

• Voulez-vous être tenu au courant des informations originales paraissant sur ce blog ? Abonnez-vous gratuitement à la lettre d’informations. Vous recevrez au maximum un courriel par jour. S’abonner

© leblogdejeannesmits

32 comments

  1. Grandgousier

    Dans un monde où la promotion de l’alcool est constant (bière, vins, alcools et autres breezers), où les plus jeunes ne peuvent passer un week-end sportif sans s’alcooliser jusqu’au coma éthylique, est-il possible de vivre sans boire une seule goutte d’alcool ?? Les alcooliques anonymes nous prouvent jour après jour que oui.
    Grandgousier.

  2. dj

    « Le mariage ne saurait être dissous par aucune loi humaine » Ceci est un dogme divin et définitif de l’Eglise.
    La question est: Ce dogme est-il justement applicable ?
    Et aussi: A quoi bon émettre des lois, des dogmes, si personne n’est en mesure de les appliquer justement ?
    >
    Prenons trois exemples:
    Un couple de catholiques après quelques années de mariage heureux.
    Cas n°1: un des conjoints trompe l’autre et lui dit ne pas vouloir cesser sa relation extra-conjugale.
    Cas n°2: un des conjoints abandonne complétement l’autre conjoint pour aller vivre avec une tierce personne.
    Cas n°3: un des conjoints refuse toutes relations sexuelles avec l’autre conjoint.
    >
    Je m’interroge sur le comportement que doit avoir le conjoint « victime »
    Les règles de l’Eglise lui interdisent le divorce.
    S’il divorce, l’Eglise lui refuse la communion et le considère donc comme un mauvais catholique.
    Si la personne « victime » est encore jeune et n’a pas d’enfants, l’application de ce dogme l’empêche de s’assurer une descendance.
    Ceci peut être considéré comme une injustice car pourquoi aurait il à subir les conséquences négatives de l’attitude de son conjoint alors que lui même n’a rien à se reprocher ?
    Le conjoint « victime » est déjà gravement traumatisé par les problèmes de son couple et sans se préoccuper de cela, l’Eglise en rajoute encore !
    >
    Quand je vois cela, je me dis que l’attitude des Eglises protestantes est plus raisonnable:
    « L’amour et la sexualité, voulus et protégés par Dieu, sont affaires pleinement humaines où se jouent la responsabilité, mais aussi la fragilité et la faiblesse des créatures de Dieu. »

  3. Hubert.Amugu

    Pour commencer,ce n’est pas juste de qualifier des évêques allemands de « rebelles » !
    Tous les évêques allemands ne sont pas d’accords avec les conneries que le cardinal kasper veut
    à tout prix imposer au synode extraordinaire sur la famille;tout au contraire,ce que son éminence
    Kasper ne sait sürement pas,est que tous les évêques allemands majoritairements en ont marres
    de toutes ces histoires bizarres,contre le Saint Sacrement du mariage Catholique! la grande preuve
    dessus est que tout l’Epicopat catholique allemands,a été contre les décisions de l’administration
    fédérale d’avoir classée Le ST Mariage Catholique au même niveau que l’union Homosexuel!
    Ainsi démontrent ils vigoureusement,massivement et clairement,qu’ils n’ont pas été consacrés
    évêques de la sainte Eglise Catholique romaine fondée par Dieu Lui Même,pour être contre
    Jésus Christ !!!,en détruisant le saint Sacrement du Mariage! et le reste des saints
    Sacrements aussi !?? S.E.Cardinal Müller dit la vérité du Saint Sacrement du Mariage Catholique*
    qu’aucun humain a un droit quelconque de le manipuler!parcequ’il est Divin*Nous allons prier tous
    les jours pour le cardinal Kasper,afin que Jésus Christ propriétaire,et fondateur éternel de la Ste
    Eglise Catholique L’enlève de ces tentations diaboliques de satan, veut venir semer le désordre parmis les cardinaux de la Ste Eglise Catholique,à travers le cardinal Kasper! pour les diviser! ainsi diviser
    l’Eglise Catholique,et pour que la destruction des saints sacrements continut! au profis du SEX! à gogo! (chaque trimestre je divorce,par an cela fait 4Divorces ! en 5 ans cela me donne 20 divorces! comme je
    suis encore très jeune et dynamique,Eminence Kasper en 10 ans j’aurai déja divorcé 40fois! cela veut
    dire que j’aurai déja épousé 40 femmes et des enfants,au nom de qui Son Eminence Kasper? j’aurai
    mis 40 femmes et si chacune a donnée un enfant,la somme des enfants malheureux sans père ou sans mère atteindrait 40 enfants Eminence Kasper,et ca c’est au nom de qui Eminence? Au nom de Jésus Christ notre Dieu et notre Seigneur,et Sa Sainte Eglise Catholique et Ses Saints Sacrements?
    Eminence Kasper,tous les Catholiques du monde entier disent: NEIN ! NON ! TEGE DZOM ! NADA! NO!
    NJIÊT A`VOS PLANS DE DÉSTRUCTIONS DE LA FAMILLE CATHOLIQUE*

  4. Hubert.Amugu

    L’ORDI A BOUFFÉ DES PHRASES!!!*

    Tout l’Episcopat allemand a été contre la décision de l’administration fédérale
    d’avoir classée le St Mariage Catholique au même niveau que l’union homosexuelle!
    L’Episcopat continut à refuser,rejete totalement,catégoriquement l’union homosexuelle
    comme couple marié! Car Le Saint Mariage est l’union de L’HOMME ET LA FEMME*

  5. thery D

    Je rejoins les 2 points de vue.mais il est difficile de l’expliquer car le sujet est extrêmement profond.Par quoi commencer? par l’Idéal de Dieu. En créant, Dieu a un objectif et un but, c’est ni plus ni moins que la joie et la multiplication de la joie, ce qui crée un monde d’amour, de prospérité, de bonheur, ceci pour Dieu et pour ses enfants et toute la création.
    Néanmoins la chute a interrompu le bonheur et la joie de Dieu et de l’homme et de la création (toute la création souffre et attend la révélation des vrais enfants de Dieu)
    Il nous faut donc comprendre vraiment ce qui a causé et continue de causer la souffrance aujourd’hui et permet l’établissement de l’enfer au lieu d’un royaume d’amour éternel. Car la division apparue à cause .de la chute a permis à Satan de régner sur le monde privant Dieu de pouvoir se relier par amour à ses enfants, ceux ci s’étant reliés à Satan à travers un amour non centré sur l’amour et la parole de Dieu mais sur l’amour et la parole mensongère de Satan. Toute l’humanité dès lors est née avec le péché originel, qui le pousse à l’égoïsme et l’individualisme ressemblant par là même à Satan qui est devenu le père de l’humanité:( vous avez pour père le diable et c’est sa volonté que vous faites)
    Alors quel est le rôle du messie, c’est de nous relier à travers lui à Dieu notre véritable parent et créateur.
    Qui est Jésus ? Il dit qu’il a Dieu pour Père ce qui fit scandale, Dieu était vu comme créateur et maître mais pas comme un parent aimant, c’était un blasphème d’affirmer cela.Le plus haut degré de l’amour est celui d’un parent qui vit entièrement pour le salut de ceux qu’il aime, ses enfants. Jésus s’est placé dans la position de parent quand il dit qu’il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime..
    Jésus vint pour réaliser l’idéal de Dieu qui ne fut pas réalisé par Adam et Ève au commencement créant un monde de tristesse et de souffrance au lieu d’un monde de joie, et de bonheur si Adam et Ève s’étaient unis avec Dieu. Ils auraient été bénis en mariage avec Dieu et l’amour vrai en leur centre. C’est cela la trinité originelle.
    Jésus est venu pour réaliser cet idéal mais l’espoir de Dieu et de l’humanité fut interrompu une fois encore par l’égoïsme des hommes d’église qui rejetaient Jésus en le mettant au rang de criminel comme de nombreux prophètes avant lui, , pensez donc Dieu est le père de Jésus, allez donc voir cela ?
    Si la classe religieuse avait pris la position d’écouter humblement et avec un cœur d’enfant ils auraient accepté Jésus et celui ci aurait continué sa mission. Il aurait pris une épouse et Jésus et son épouse seraient devenu le Vrai Adam et la vrai Ève qui auraient redonné vie à toute l’humanité en la reliant à Dieu à travers eux. Crucifié, Jésus reprit sa mission spirituellement et prépara ses disciples pendant 40 jours à leur mission de baptiser et de faire des disciples , des enfants adoptifs de Dieu en les baptisant au nom du Père, du fils et du Saint esprit.
    de cette manière le baptisé devient un enfant adopté par Dieu avec Jésus et le Saint esprit, unis à Dieu, comme parents spirituels. Le saint esprit représente ici l’esprit féminin qui aurait du habiter l’épouse de Jésus s’il avait été accepté; Ainsi le christianisme s’est développé sur la réalité de changement de Lignage, spirituel, à travers le baptême. les hommes passent de la position de serviteur de Dieu à celui d’ enfant adoptif..
    A cause du rejet de Jésus, la mission du nouvel Adam, de construire le royaume à travers des couples redevenus fils et filles de Dieu et créant de vraies familles ne s’est pas réalisé et donc nous voila arrivé au sujet du jour, le pourquoi des problèmes dans le mariage. parce que pour réaliser le vrai mariage, nous devons d’abord devenir parfait comme Jésus nous l’annonce, « Soyez parfait comme votre père est parfait » Devenu Parfait nous devenons le temple de Dieu, de la masculinité de Dieu et de sa féminité. C’est seulement là que se résoudront tous ses problèmes. Là on est bien loin du problème de la communion et des divorcés etc… Le Messie, Jésus, est venu pour cela, c’est pour quoi la seconde venue du Messie, vient pour le réaliser définitivement. A cause de l’échec du peuple Juif à reconnaître Jésus comme messie, la providence s’est prolongée jusqu’à la seconde venue
    Le messie du retour ne vient pas dans les airs avec des trompettes; Il vient comme un voleur dans la nuit, le royaume de Dieu ne vient pas de manière à frapper le regard . Le messie du retour sera persécuté comme le fut Jésus lui même, qui l’annonce clairement dans Luc.(Il sera rejeté et souffrira beaucoup )Mais il accomplira sa mission et pour la première fois dans l’histoire Dieu pourra enfin voir ses enfants unis dans le vrai amour, et Il sera au milieu d’eux et de tous ceux qui comprendront clairement l’idéal de Dieu et le réaliseront en servant le seigneur et son épouse dans la position de vrais parents. Jésus et le Saint esprit ont guidé le christianisme spirituellement pendant 2000 ans comme des parents spirituels bien que n’ayant pu réaliser l’idéal de Dieu sur la terre.
    Si jésus avait été accepté, il aurait restauré son épouse dans la position d’Ève restaurée et avec elle aurait donné naissance à des enfants sans péché originel comme planifié au départ de la création par Dieu. Jésus et son épouse seraient devenus les vrais parents remplaçant Adam et Ève qui n’ont pas accompli leur mission. Le lignage de Dieu aurait été restauré à cette époque et la seconde venue n’aurait pas été nécessaire. Voila pourquoi le peuple Juif devait suivre et servir Jésus absolument . Ainsi Jésus aurait effectivement restauré la royauté de Dieu, le vrai royaume qui n’a rien à voir avec les royaumes dominés par Satan..
    Notre époque est celle du retour, mais combien le reconnaîtront, ‘(beaucoup me diront nous avons prophétisé en ton nom ….. et je leur dirai: Jamais je ne vous ai connu).
    A partir de cela seront réalisé de vrais mariages, sans divorces et sans problèmes de couples, ni de viols ni d’avortements etc…
    Le monde de Paix ne pourra se réaliser qu’à travers de tels couples qui seront à l’image et à la ressemblance de Dieu.
    Voila ma vision et ma réponse, C’est celle de Dieu notre parent céleste. OUI Dieu n’est pas seulement Père mais aussi Mère voila pourquoi et cela ne devrait choquer personne, Je Prie Dieu , notre PARENT Céleste. qui possède la masculinité et la féminité en lui même. N’est ce pas ce que Dit la bible et ce que montre toute la création divine ? Dieu créa l’homme à son image, à son image il le créa, Il créa l’homme et la femme .
    la nouvelle terre et le nouveau ciel seront peuplés d’hommes et de femmes qui ont éliminé leur nature déchue, ressemblant ainsi aux enfants de Dieu sans péché. pouvant ainsi réaliser l’amour parfait, ressemblant à Dieu, amour filial, piété filiale des enfants de bonté, hommes et femmes parfaits de caractère harmonieux, , de vrais frères et sœurs avec tous partout, s’aimant en vrai fraternité ressentie, devenant des couples à l’image de Dieu en mariage saint, connaissant l’amour conjugal éternel, sur terre comme dans le monde spirituel,, unique image complète des caractéristiques duelles de Dieu de masculinité et de féminité, et devenant des parents parfaits capables d’aimer inconditionnellement non seulement leurs enfants mais embrassant le monde entier. Voila ce que vient réaliser sur terre le messie du retour,qui aurait du être réalisé il y a 2000 ans.
    Ne soyons pas le peuple élu, christianisme, nouvel Israël spirituel, qui rejettera le messie qui ne vient pas pour redire les mêmes choses, il viendra pour nous dire bien plus de choses que Jésus n’a pu révéler en son temps;(J’ai encore beaucoup de choses à vous dire que vous ne pouvez les comprendre maintenant … et aussi : lorsque je reviendrai, je ne vous parlerai plus du Père en Parabole mais en toute clarté..
    Dans ce nouveau monde, il n’y aura plus de prêtres devenus inutiles , ils seront tous papa ou maman à l’image de Dieu. Plus d’évêques ou de pape. mais le monde sera rempli de saints et de saintes, le mal aura disparu sur la terre comme au ciel, dans le monde spirituel. Les enfants sans péché seront tous sains et géniaux à l’image d’Adam qui nomma tous les animaux et les plantes.
    Voila nous y sommes, c’est notre époque, mais combien d’entre nous seront capables de ne pas retourner en arrière et seront capables comme les disciples de Jésus de le suivre inconditionnellement ?
    .

  6. Berjan

    Le mariage est indissoluble.Sil il y a eu une faiblesse ou un faute grave il y a toujours le pardon et le mariage se refait tous les jours avec ses joies et ses peines.Patience, Tolérance, et Amour dans et avec Jésus Christ…Pour ma part nous allons vers les Noces D’Or….Avec deux enfants et trois petites filles. Ma soeur cadette vient de fêter ses Noces d’Or avec 7 enfants 12 petits enfants et 3 arrières etits enfants,problêmes mais pas de séparation
    Qu’en pensent notre clergé ? Ont-ils des vocations pareilles …Quant aux divorcés qui se remettent avec quelq’un d’autre peuvent vivre comme frère et soeur s’il sont chrétiens et pratiquent leur Foi , J’ai rencontré des exemples..

    • John-Paul

      @ Berjan:
      vous avez pu pardonner et reconstruire, j’en suis heureux pour vous;
      vous connaissez des divorcés recollés qui vivent comme frère et sœur, tant mieux pour le chemin qu’ils ont pu faire,
      mais ne jetons pas la pierre à ceux qui n’ont pas eu la force.
      Mais de grâce n’enfermons pas les égarés dans leur marasme en faisant comme si c’était bien ou comme si il n’y avait pas d’autre solution.
      C’est toute la difficulté d’accueillir l’égaré sans approuver ou encourager l’égarement.
      John-Paul

  7. Lil dB

    Je ne suis pas la seule à trouver l’attitude de l’Eglise d’une grande injustice, en effet comment obliger au célibat un homme ou une femme abandonné par son conjoint, battu, trompé, parfois tué (là plus de problème pour le survivant qui pourra, lui, se remarier) Le conjoint abandonné qui doit aller travailler et s’occuper seul de ses enfants? qui n’a pas les moyens de payer une garde? les enfants sont conçus à deux et doivent être élevés à deux, si l’un est défaillant, un autre doit pouvoir palier ce vide tant affectif qu’éducatif!
    Puis c’est un homme qui procède au mariage, certes au nom de Dieu qui Lui est bonté, mais c’est un homme!
    Ne vous étonnez donc pas qu’il y ait de moins en moins de mariage religieux! puisque mariés civilement et divorcés peuvent se remarier, même religieusement! Dieu pardonne et donne le temps de progresser librement vers la perfection, liberté que des hommes d’église refusent, également de donner une seconde chance à ceux qui se sont trompés ! Ils sont là pour porter la parole de Dieu, être exemplaires, pas pour se conduire en dictateurs! Nous aimerions que la même rigidité ait été et soit aussi appliquée envers des prêtres qui se conduisent mal, au lieu de cacher ce qu’ils ont fait ou font! Accordez leur le droit de se marier, cela limitera les dérives, et ils seront au niveau de toutes les familles, les comprendront mieux! Il y aura autant de prêtres célibataires, et en plus d’autres mariés! Des divorcés? où est le problème, TOUS nous sommes humains donc imparfaits! Et pendant ce temps nos frères chrétiens se font massacrer, torturer, violer, brûler dans une presque indifférence! N’est ce pas plus important de les défendre que s’éternise sur un divorce , qui n’aura qu’un seul effet: éloigner les chrétiens de l’Eglise
    L’Évangile est un livre d’Amour, de Pardon, de Charité que nos hommes et femmes d’Eglise, semblent oublier tant il se croient au dessus des autres humains, pourtant chacun est à la place là où Dieu l’a mis, pas au dessus pas en dessous des autres! mais égaux et frères! Alors donc Notre Pape, les princes de l’Eglises (quelle prétention!) plus de compassion et compréhension ramèneraient des âmes qui se sont éloignées!

  8. Françoise

    Il est écrit : « Si quelqu’un renvoie sa femme/son mari et en prend un(e) autre, il commet un adultère à son égard – SAUF EN CAS D’ADULTERE ». Quelle interprétation l’Eglise donne-t-elle de ce « sauf en cas d’adultère » qui a fait déjà fait couler beaucoup d’encre et dont le moins qu’on puisse dire est qu’elle reste floue et sujette à controverse car elle peut être multiple.

    « Si quelqu’un renvoie sa femme, il sera responsable devant Dieu de tous les péchés qu’elle commettra par la suite ». Donc la femme renvoyée qui « refait sa vie » est innocente et son mari devant Dieu est le seul coupable ?

    J’attends des réponses, merci par avance Monsieur Hamiche.

    • Shimon

      @ Françoise :
      vous choisissez la traduction « adultère » pour « πορνείᾳ » qui est une traduction courante des bibles réformées en français, pourquoi pas. Comme vous dites, la traduction a déjà fait couler beaucoup d’encre, car c’est un des mots utilisés pour justifier un laxisme.
      L’important n’est-il pas que chacun trouve sa voie et fasse ce qu’il peut, en ayant la certitude que si il se fourvoie il sera pardonné.
      Il me semble personnellement que le Christ a été très clair, très exigeant et sans concession méprisante, et les disciples l’ont bien compris ainsi puisqu’ils déclarent qu’il est préférable de ne pas se marier. A quoi Il répond que certains se sont faits « eunuques » pour le royaume de Dieu.
      A la femme adultère le Christ dit « ne te fourvoie plus ». Ce que je traduit ainsi est le terme hamartao qui n’a pris le sens de « pécher » que avec le christianisme. Ce qui veut bien dire que le plus grand égaré peut être « non condamné » mais est, toujours, toujours, invité à retrouver le chemin de son épanouissement authentique.

  9. Gilberte

    A dj
    dans tous les cas envisagés ajoutez donc les enfants: par exemple: le père part chez une autre femme divorcée avec enfants, ces derniers appellent maintenant « papa  » leur père alors qu’eux-mêmes n’en n’ont plus, leur mère leur amènera un nouveau père qui a sans doute des enfants qui viendront passer leur vacances à la maison
    Pas simple de se construire une personnalité dans ce monde égoiste

    • Shimon

      @Gilberte :
      Quelle que soit la recomposition éventuelle de familles décomposées, il me semble important dans tous les cas, que l’enfant sache qu’il n’a qu’un seul père et une seule mère, même lorsque l’un ou l’autre disparaît.
      C’est bien pourquoi il est toujours important de distinguer les faux-parents des vrais parents et de ne pas faire de transfert ni d’amour, ni de droit. Garder des relations claires, ne pas établir de pseudo-filiation est capitale pour l’équilibre de l’enfant. Une maîtresse ou un amant doit être appelé maîtresse ou amant, un cohabitant, cohabitant ; Pas de mot menteur, travestissant la réalité que de toute façon tout le monde perçoit, à commencer par les enfants..

  10. John-Paul

    Dans mes relations personnelles, familiales et amicales, dans mes relations professionnelles, je fais toujours confiance à la personne en face de moi.
    Je me refuse à considérer qui que ce soit comme un impuissant, définitivement incapable de prendre sa vie en main.
    J’ai accompagné bien des blessés de la vie, des hémiplégiques et paraplégiques, des dépressifs profond et des suicidaires, des débiles, des mongols, des déments et des Alzheimer, des alcooliques et des toxicomanes, j’ai toujours refusé de considérer une personne comme un déchet irrécupérable, incapable de progrès dans la réalisation de soi, dans sa propre libération de ses addictions (y compris sexuelles).
    Aucun traumatisme n’est « indépassable », quelle que soit la profondeur de l’abîme dans lequel on est, il est possible d’en sortir si quelqu’un vous fait confiance, vous accepte comme vous êtes, où vous êtes, sans vous blâmer, sans vous faire de reproches, mais en vous montrant le chemin de la sortie du gouffre ; éventuellement en vous transportant en civière une partie du chemin, afin, remonté à la surface de permettre de repartir.
    Par mon expérience personnelle, par mes études et par ma pratique professionnelle, j’affirme : « oui, la chasteté est possible, et elle est possible pour tous et chacun ». Oui, c’est toujours un chemin long et difficile, où l’on trébuche en chemin et où il faut se relever et repartir, mais ce chemin est possible et il est criminel de laisser croire à qui que ce soit qu’il n’en est pas capable.
    Vraisemblablement chacun de nous est-il déjà tombé de nombreuses fois, aussi que celui qui n’est jamais tombé jette le premier la pierre.
    Mais malheur à celui qui fourvoie son frère et l’enfonce dans le gouffre ou le marais.
    John-Paul LUCAS.

  11. Socrate

    Pour mémoire: La Bible de Jérusalem
    Matthieu 19
    1. Et il advint, quand Jésus eut achevé ces discours, qu’il quitta la Galilée et vint dans le territoire de la Judée au-delà du Jourdain.
    2. Des foules nombreuses le suivirent, et là il les guérit.
    3. Des Pharisiens s’approchèrent de lui et lui dirent, pour le mettre à l’épreuve : « Est-il permis de répudier sa femme pour n’importe quel motif ? »
    4. Il répondit : « N’avez-vous pas lu que le Créateur, dès l’origine, les fit homme et femme,
    5. et qu’il a dit : Ainsi donc l’homme quittera son père et sa mère pour s’attacher à sa femme, et les deux ne feront qu’une seule chair ?
    6. Ainsi ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Eh bien ! ce que Dieu a uni, l’homme ne doit point le séparer. » –
    7. « Pourquoi donc, lui disent-ils, Moïse a-t-il prescrit de donner un acte de divorce quand on répudie ? » –
    8. « C’est, leur dit-il, en raison de votre dureté de cœur que Moïse vous a permis de répudier vos femmes ; mais dès l’origine il n’en fut pas ainsi.
    9. Or je vous le dis : quiconque répudie sa femme – pas pour » prostitution » – et en épouse une autre, commet un adultère. »
    10. Les disciples lui disent : « Si telle est la condition de l’homme envers la femme, il n’est pas expédient de se marier. »
    11. Il leur dit : « Tous ne comprennent pas ce langage, mais ceux-là à qui c’est donné.
    12. Il y a, en effet, des eunuques qui sont nés ainsi du sein de leur mère, il y a des eunuques qui le sont devenus par l’action des hommes, et il y a des eunuques qui se sont eux-mêmes rendus tels à cause du Royaume des Cieux. Qui peut comprendre, qu’il comprenne ! »
    13. Alors des petits enfants lui furent présentés, pour qu’il leur imposât les mains en priant ; mais les disciples les rabrouèrent.
    14. Jésus dit alors : « Laissez les petits enfants et ne les empêchez pas de venir à moi ; car c’est à leurs pareils qu’appartient le Royaume des Cieux. »
    15. Puis il leur imposa les mains et poursuivit sa route.

    • Crespin-Jeaugeart

      Il semble que vous ne compreniez pas le sens de ce passage de Mathieu.

      Dans un société juive où les femmes n’avaient aucun droit et étaient à la merci des hommes (qui seuls pouvaient les répudier), des exégètes s’accordent à dire qu’au contraire, dans ce passage précisément, Jésus se place délibérément du côté des femmes – scandale, donc – contre les hommes. L’empêchement de la répudiation est prononcé non pour défendre l’indissolubilité du mariage mais protéger les femmes…

      On est donc très loin de l’interprétation officielle qui aujourd’hui n’est plus crédible et montre sa vacuité.

      • Socrate

        Loin de moi la volonté d’imposer ou même de proposer une interprétation ou une exégèse.
        Si j’ai essayé de revenir au texte c’est bien pour que chacun puisse les lire et les comprendre comme il veut ou plutôt comme il peut, en fonction de son expérience de la vie.

  12. Shimon

    Je trouve le discours du cardinal Kasper choquant et méprisant, empreint de narcissisme et d’auto-satisfaction. Pauvre « chrétien moyen », comme il est à plaindre !! Ce que lui, cardinal, est capable de faire, rester chaste, pratiquer une continence définitive, le « chrétien moyen » en serait incapable ?!! Quelle est cette vision infantilisante ?
    Par ailleurs, il ne s’agit pas d’imposer mais de proposer un chemin de libération, de croissance et de joie.

    Même si le Seigneur a dit « croissez et multipliez, remplissez toute la terre et la soumettez », il est, dans l’ancien testament comme dans le nouveau, bien des hommes et des femmes qui n’ont pas eu de descendance. L’enfant n’est jamais un DROIT, c’est toujours, lorsqu’il arrive, un DON de Dieu, que l’on ne saurait exiger
    La sexualité n’est pas non plus « un droit », ni un « devoir ».  La sexualité est une voie de réalisation de soi, ce n’est évidemment pas la seule. Heureusement on peut être épanoui et heureux sans sexe ! Eh oui, quoique veuille nous faire croire une société hédoniste, relativiste et consumériste.
    Mt 19,12 « 12.   Il y a, en effet, des eunuques qui sont nés ainsi du sein de leur mère, il y a des eunuques qui le sont devenus par l’action des hommes, et il y a des eunuques qui se sont eux-mêmes rendus tels à cause du Royaume des Cieux.  Qui peut comprendre, qu’il comprenne ! »
    Shimon LEVI

      • Shimon

        Un père ne donne JAMAIS la même chose à tous ses enfants. Il ne donne pas la même chose à l’aîné que au cadet, mais selon leur besoin. Ne serait que parce que s’il donnait identiquement la même chose, ce n’est pas indifférent de recevoir en premier et en dernier.
        Un père ne peut pas donner non plus la même chose à son fils et à sa fille, n’en déplaise aux féministes obtus incapable de reconnaître un égal amour, une égale dignité, dans des dons différents.

  13. Socrate

    Mt 19,9
    9. Λέγω δὲ ὑμῖν ὅτι ὃς ἂν ἀπολύσῃ τὴν γυναῖκα αὐτοῦ
    9. Or je vous le dis : quiconque répudie sa femme
    μὴ ἐπὶ πορνείᾳ,
    pas pour « prostitution » (Jérusalem)
    si ce n’est pour cause d’adultère (Osterwald, 1996)
    καὶ γαμήσῃ ἄλλην,
    et en épouse une autre
    μοιχᾶται:
    est adultère
    καὶ ὁ ἀπολελυμένην γαμήσας
    et qui épousera la répudiée
    μοιχᾶται.
    est adultère.

  14. Socrate

    Mt19,10
    Λέγουσιν αὐτῷ οἱ μαθηταὶ αὐτοῦ,
    Ses disciples lui dirent:
    Εἰ οὕτως ἐστὶν ἡ αἰτία τοῦ ἀνθρώπου
    Si telle est la condition de l’homme
    μετὰ τῆς γυναικός
    envers la femme, (Jérusalem)
    uni à la femme (Osterwald, 1996)
    οὐ συμφέρει γαμῆσαι.
    il n’est pas expédient de se marier. » (Jérusalem)
    il ne convient pas de se marier. (Osterwald, 1996)
    il n’est pas avantageux de se marier (Segond)

  15. Shimon

    On devient membre de l’Église en demandant son admission par le baptême, après un parcours catéchuménal. C’est gratuit et définitif; pas de « droit d’entrée », pas de cotisation annuelle, pas de carte de membre.
    Devenu « enfant de Dieu » on le reste même après des décennies de fautes gravés. Il suffit que le fils prodigue retourne vers le père miséricordieux pour être accueilli à bras ouverts. Encore faut-il qu’il décide de revenir. (relire les textes).
    On peut bien demander son « dé-baptême » cérémonie très prisée dans certains milieux laïcards et moyen de progresser dans son chemin maçonnique, on reste « enfant de Dieu ».
    Le divorce n’est pas une faute, il est parfois inévitable ou peut apparaître comme « la moins mauvaise solution ». C’est la relation sexuelle répétée en dehors de l’engagement solennel qui l’est. Prendre une maîtresse ou un amant l’est exactement tout autant.
    Il suffit à un égaré de reconnaître qu’il s’est fourvoyé, et d’avoir le désir de vraiment se reconstruire, de reconnaître devant son Père et devant ses frères qu’il s’est égaré, pour récupérer l’intégralité de sa place dans la communauté.
    Mais même l’égaré, le fourvoyé, qui se place délibérément hors de la communauté, hors de la famille, et VEUT y rester a droit à l’amour du père miséricordieux toujours patient.

  16. Françoise

    Si l’on lit sur Internet les causes de nullité matrimoniale reconnues par l’Eglise, on peut être surpris de constater à quel point elles sont nombreuses : homosexualité, prostitution du conjoint, refus de procréer, incapacité à assumer les responsabilités du mariage, déficience mentale, mariage forcé, le dol pour obtenir le consentement de l’autre, l’absence de liberté au moment du « oui » (pression familiale ou de l’entourage). Ce qui mène à s’interroger sur la validité d’une union contractée à la hâte parce qu’un enfant est en route comme on l’a vu fréquemment dans les années soixante. On peut aussi s’interroger sur les cas de violence conjugale extrême, de menaces de mort y compris sur les enfants. Toutes les demandes sont instruites et un certain nombre aboutissent. Et ce, indépendamment de la présence d’enfants ou non et quel que soit le traumatisme affectif d’une histoire vécue qui laisse des traces psychiques indélébiles surtout chez le conjoint innocent. Ainsi un certain nombre de catholiques se trouvent libres de contracter une seconde union sacramentelle.

    J’ai même lu, et c’est récent, qu’une union est valide pour l’Eglise même en l’absence du sacrement de mariage, du fait qu’un homme et une femme se sont engagés et ont signé. Ce qui vaut donc aussi pour les non-catholiques. Ainsi les divorcés d’une union civile ne seraient plus libres de se (re)marier à l’église comme c’était le cas auparavant ? Une de mes cousines s’est mariée à l’église avec un divorcé d’une union civile sans enfants, c’était en 1994. Ne le pourrait-elle plus de nos jours ?

    À noter aussi que l’Eglise parle beaucoup des « divorcés-remariés », mais pas des divorcés non remariés vivant en concubinage comme on en voit de plus en plus. Pas besoin de se marier puisque l’union libre est presque devenue la norme dans notre société déchristianisée. Et le Pape Jean-Paul II n’a-t-il pas déclaré que « le mariage civil n’est qu’un concubinage honteux » ? Donc, pas de différence entre divorcés remariés et divorcés vivant en concubinage aux yeux de l’Eglise et pas même aux yeux de la société.

    Enfin vu la chute de nuptialité, on voit de nombreux couples vivant ensemble dans l’harmonie depuis des années avec leurs enfants. Ils sont considérés comme des familles par la société. Le mariage (civil en général) se fait sur le tard, après 20 ou 30 ans pour des raisons administratives et successorales.

    Voyons maintenant le cas d’un père (baptisé chrétien) de 3-4 enfants vivant depuis l’âge de 25 ans avec sa compagne soit saisi à 50 ans par le démon de midi, délaisse la mère de ses enfants, se « convertisse » et demande un mariage religieux avec une jeunesse de 22 ans : croyez-vous que l’Eglise bénisse cette union ? j’en doute.

    Imaginons l’inimaginable : que notre président se convertisse et souhaite épouser à l’église sa Gayet. J’espère que l’Eglise refuserait de les unir et lui conseillerait d’épouser Ségolène, avec qui il a vécu 35 ans avec 4 enfants reconnus qui portent son nom et qui le transmettront à leur descendance.

    Conclusion : rien n’est simple, rien n’est clair si ce n’est la parole du Christ « L’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme et tous deux feront une seul chair. Ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare point. » Ce qui est difficile, c’est l’interprétation. Car bien des hommes se marient des années ou des décennies après avoir quitté leur père et leur mère, voire après leur décès. Pour Albert de Monaco qui avait reconnu 2 enfants nés hors mariage c’était clair, mais pour d’autres, ça l’est moins.

    Souhaitons bon courage à notre Eglise pour le synode sur la famille !

  17. Willam HARVEY

    Un médecin face à un toxicomane peut choisir :
    = lui donner sa dose quotidienne pour qu’il ne fasse pas de casse ou ne deal pas pour se procurer son toxique,
    = Lui donner un produit de substitution (genre méthadone) et des médicaments atténuant le « manque » afin de réduire les effets potentiellement mortels à terme de son toxique,
    = lui proposer une difficile cure de désintoxication et l’accompagner dans cette voie libératrice puis l’aider dans la reconstruction de sa vie brisée par son assuétude.
    Dans les deux premiers cas, il se fera rapidement une clientèle à vie de toxicomanes,
    dans le troisième cas, beaucoup ne reviendront pas et les quelques un qui s’engagent dans cette voie finiront, guéris, par voler de leurs propres ailes et le médecin ne les reverra plus.
    Faut-il choisir de choisir ou d’avoir une clientèle importante ?
    A chaque médecin de répondre.
    William HARVEY

  18. La Palisse

    Querelle sans fin.
    Il y aura toujours des Sancho Panza et des Don Quichotte, des Tamino et des Papagéno.
    Que chacun choisisse à qui il veut ressembler.
    La Palisse.

  19. Nostradamus

    La pression et la séduction d’un monde hédoniste et relativiste sera telle que beaucoup de fils et de fille se laisseront séduire et s’égareront.
    Lazare du fond de la géhenne criera « Seigneur, envoie quelqu’un vers mes frères pour leur dire … »
    Nostradamus

  20. Martin

    Pourquoi, diable, vouloir rester dans l’Église catholique ??
    N’y a-t-il pas assez de pasteurs luthériens ou réformés, évangéliste ou anglicans pour que chacun trouve son bonheur ??
    Pourquoi ne pas pratiquer le yoga tantrique et le Kama Soutra, voie d’épanouissement par excellence?
    Martin Luther

  21. Socrate

    Luc 15,7 (trad. Segond)
    Λέγω ὑμῖν ὅτι οὕτως
    De même, je vous le dis,
    χαρὰ ἔσται ἐν τῷ οὐρανῷ
    il y aura plus de joie dans le ciel
    ἐπὶ ἑνὶ ἁμαρτωλῷ μετανοοῦντι,
    pour un seul pécheur qui se repent,
    ἢ ἐπὶ ἐνενήκοντα ἐννέα δικαίοις,
    que pour quatre-vingt-dix-neuf justes
    οἵτινες οὐ χρείαν ἔχουσιν μετανοίας.
    qui n’ont pas besoin de repentance.

  22. Pingback: Kirche heute, 8.August 2014 | Christliche Leidkultur

  23. Shimon

    @ Socrate
    Merci Socrate de renvoyer aux textes.
    Libre exaministe, je pense que chacun doit pouvoir lire et comprendre les textes de base, même s’il y a une façon de les lire en les tordant pour leur faire dire le contraire de ce que objectivement ils disent, pour les adapter à son vécu subjectif quotidien.
    Nul ne peut se dire chrétien s’il rejette tout ou partie des écrits transmis, mais la force des écrits est le témoignage jusqu’au sang, jusqu’au martyre, de ceux qui ont vu et entendu. Le premier témoignage est oral. C’est pourquoi il est absurde, incohérent, de rejeter la tradition. L’écrit réduit toujours le vécu.
    Et la tradition, nous pouvons encore la retrouver dans l’orthodoxie et le catholicisme. Les églises ont le devoir d’éclairer leurs fidèles dans la tradition, pas d’imposer un mode de vie.
    Shimon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *