spécisme

Décryptage – Un animal est-il l’égal d’un homme ?

Download PDF

Les spécistes considèrent que l’homme a un statut supérieur aux autres espèces – les animaux-, qui l’autorise à les dominer. A l’inverse, pour les antispécistes, l’homme est un animal comme les autres (le véganisme en est l’expression la plus extrême).

 

Francis Wolff, professeur émérite au département de philosophie de l’Ecole normale supérieure, se positionne contre l’antispécisme : « Les races n’existent pas mais les espèces si », déclare-t-il.« Proclamer l’égalité du loup et de l’agneau, du chien et de ses puces, n’a aucun sens ; la notion de droits des animaux est contradictoire ». Et même, « sous des dehors généreux, c’est une idéologie totalitaire » alerte-t-il ; « Si l’on commence à traiter les animaux comme des personnes, on n’est pas loin de traiter les personnes comme des animaux ».

 

Il explique qu’il faut d’abord préserver la vie humaine, « car c’est la seule à avoir une morale ».

 

Source Généthique.org