Délit d’entrave, il vous reste 4 jours pour interpeller vos sénateurs

Download PDF
Le 14 février prochain, le Sénat doit se prononcer sur une proposition de loi qui aggrave considérablement le champ d’application du délit d’entrave à l’IVG (2 ans de prison et 30 000 € d’amende).

La version actuelle du texte qui sera présentée au vote des sénateurs porte une atteinte redoutable à la liberté d’expression et à la liberté d’informationdes femmes sur « les caractéristiques et les conséquences médicales » d’une IVG.

Alliance VITA demande aux sénateurs de refuser ce texte liberticide.

Non seulement l’objectivité de l’information est en jeu, mais également toute prévention des pressions qui incitent à l’IVG, qui sont actuellement niées et passées sous silence.

⇒ Aidez-nous à alerter les sénateurs sur ce texte.
Pour faire entendre votre voix, Alliance VITA met à votre disposition un outil dédié et vous invite à interpeller personnellement vos sénateurs sur cette grave question.