lebrun

Homélie prière de Mgr Lebrun pour les Rameaux, qui est Jésus ?

Download PDF

Après une intense lecture chantée de la Passion par la maîtrise de la cathédrale de Rouen, le nouveau primat de Normandie, Mgr Lebrun s’est tourné vers la Croix qui domine le chœur de la primatiale pour une homélie prière dont voici quelques extraits.

Frères et sœurs, qui est Jésus ?

« Si tu es le Christ, c’est-à-dire le messie, dis-le nous ? » (Lc 22, 67), demandent les grands prêtres. « Es-tu le roi des juifs » (Lc 23, 3) demande Pilate ? « N’es-tu pas le Christ ? » dit l’un des deux malfaiteurs, ajoutant : « Sauve-toi toi-même, et nous aussi ! » (Lc 23, 39) Jésus ne répond pas. Il renvoie leurs auteurs à leur conscience : « C’est toi qui le dis » (Lc 23, 3).

Frères et sœurs, qui est Jésus, né en Galilée d’une jeune fille nommée Marie, condamné à mort sous Ponce Pilate, crucifié ? En conscience, qui est-il pour chacun de nous et pour la société ? Certes, il est celui qui nous rassemble, même si nous ne sommes venus que pour un peu de buis béni. Regardons-le, frères et sœurs. Levons les yeux vers le vitrail qui domine le chœur de notre cathédrale.

Oui, Jésus, toi le pur amour, toi le Fils bien-aimé du Père, tu nous révèle ton identité en te laissant crucifier. Et c’est seulement cela que je vois aujourd’hui. Crucifié hier, crucifié encore aujourd’hui. Tu es mis à mort quand tes frères et tes sœurs sont rejetés dans la méditerranée ; tu es mis sur la croix quand tes frères et tes sœurs se mentent, se trompent, se séparent ; tu es sur la croix quand des enfants, tes petits frères et tes petites sœurs, sont blessés à vie par des comportements pervers d’adultes, parfois des prêtres ; tu es sur la croix quand les plus petits de tes frères et de tes sœurs ne voient pas le jour, rejetés par la société ; tu es crucifié quand les hommes s’exploitent injustement, le pouvoir, l’argent ou le sexe étant devenu leur addiction ou leur idole.

Qui es-tu Jésus pour être crucifié encore ? Tu es celui qui ouvre la porte de la miséricorde : « Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font » (Lc 23, 34).

Jésus, j’ai peur de ressembler à tes disciples versatiles, prêt à me disputer pour être le plus grand ou à tirer des phrases assassines comme des épées pour te défendre Seigneur, ne comprenant rien à ton amour ; j’ai surtout peur de ne pouvoir te suivre jusqu’au bout, Seigneur Jésus. De temps en temps, je prie mais ne suis-je pas comme tes amis qui s’endorment, accablés de tristesse, ne comprenant pas encore : « Pourquoi dormez-vous ? » (Lc 22, 46).

Jésus, je voudrais ressembler au bon larron, à celui qui souffre avec toi, reconnaissant son péché et disant : « Jésus, souviens-toi de moi, quand tu viendras dans ton Royaume » (Lc 23, 42). A lui, tu ouvres définitivement la porte : « Aujourd’hui, avec moi, tu seras dans le paradis » (Lc 23, 43).

Frères et sœurs, aujourd’hui la miséricorde du Père vous appelle. Laissez-vous tenter par l’amour de Jésus. Il n’attend que votre confession pour vous pardonner, vous relever, et vous promettre de partager son royaume d’amour. Cette semaine, vous préparant à Pâques, demandez pardon, demandez pardon, demandez pardon.

Puissent nos rameaux acclamer le crucifié venu tout pardonner ; puissent nos rameaux nous inviter à nous détourner de tout ce qui crucifie Jésus aujourd’hui ; puissent les rameaux dans nos maisons appeler à partager son amour, vainqueur de la mort et de nos péchés.

+ Dominique  Lebrun

Archevêque de Rouen.

 

Source diocèse de Rouen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *