ouag

Info – A Ouagadougou on défend la famille bec et ongles

Download PDF

Lors de la Vigile pascale,  le cardinal Philippe Ouedraogo, archevêque de Ouagadougou, a lancé un vibrant mais ferme appel à résister à la culture de mort qui détruit la famille.

Reprenant un des points clés du message final des évêques de la Conférence Épiscopale Régionale de l’Afrique de l’Ouest (CERAO) à l’issue de leur deuxième Assemblée Générale sur la famille et le mariage qui s’est tenue à Accra, au Ghana, le cardinal Ouedraogo annonçait que la famille chrétienne est le premier lieu de témoignage de la vie nouvelle du Christ. De fait, a-t-il précisé, « nous assistons à une véritable dictature de la pensée unique qui voudrait imposer et généraliser l’avortement, les méthodes artificielles de limitation des naissances et promouvoir des unions homosexuelles, ou encore l’euthanasie ». Une pensée unique qu’il a qualifiée de « véritable culture de la mort ».

Mais quand bien même l’Église prend acte et respecte la pluralité des visions en matière éthique, a-t-il poursuivi, « il est hors de question pour elle de renoncer tant soit peu à son point de repère ultime qu’est Jésus-Christ, ainsi que les valeurs consignées dans l’Évangile et le magistère officiel ». Par conséquent, « à l’instar des premiers témoins de la résurrection, il faut qu’ensemble, les chrétiens manifestent fortement leur attachement indéfectible aux valeurs évangéliques, fassent la différence et rament même à contre-courant de cette culture de la mort ».

 

Lire l’ensemble de l’article sur Aleteia