card m

Parole de cardinal – Le grand problème est la privatisation de l’éthique dans l’économie

Download PDF

Centesimus annus, est ces 15 et 16 avril, au centre d’un symposium international au Vatican. Une rencontre organisée par l’Académie pontificale des Sciences sociales à l’occasion du 25° anniversaire de l’encyclique sociale de Jean-Paul II. Elle rassemble des personnalités venues du monde entier, dirigeants, experts et universitaires tels que les présidents bolivien Evo Morales et équatorien Rafael Correa, le candidat américain aux primaires démocrates Bernie Sanders ou encore l’économiste américain de renom Jeffrey Sachs.

A cette occasion le cardinal Maradiaga expose, pour Radio Vatican, l’importance de la Doctrine Sociale de l’Eglise.

Extraits

« La Doctrine sociale c’est l’application concrète aux problèmes d’aujourd’hui de l’Évangile ». « Les défis d’aujourd’hui ont changé ». « Ce sont des défis en fonction des migrants, de la pauvreté, il n’y a pas assez de justice sociale. »

« Qui commande le monde aujourd’hui ? L’économie ou la politique ? Quel est le rôle de la politique comme service du Bien Commun ? »

« Le système économique utilise beaucoup la privatisation. L’Etat existe pour le Bien Commun. Le grand problème est de privatiser l’éthique dans l’économie. »