Robert-Haye

Royaume-Uni : licencié pour avoir appelé l’homosexualité un “péché”

Download PDF
Robert Haye

Un professeur de sciences qui a été interdit d’enseigner pour avoir déclaré en classe que l’activité homosexuelle constitue un “péché” a perdu son recours devant la Haute Cour de Londres. Robert Haye, 43 ans, n’avait pourtant fait que répondre à la question d’un de ses élèves du secondaire à la Deptford Green School en Angleterre ; on suppose que le jeune homme s’est empressé de dénoncer son professeur pour « homophobie ». C’est en tout cas un enseignant assistant qui est allé se plaindre à la direction. Une campagne sur Facebook a suivi…

D’emblée, Robert Haye a été écarté de toute activité enseignante par l’Agence de l’enseignement pendant une durée indéfinie. La sanction a été confirmée par le ministre de l’Education britannique, Michael Gove.

La Haute Cour, invitée pour la première fois à connaître d’un tel type d’affaire, a refusé de donner raison au professeur en assurant que sa réponse avait été « inappropriée » et qu’il s’était rendu coupable d’une conduite professionnelle inacceptable. Le juge King a souligné que l’école où enseignait Robert Haye avait un cahier des charges obligeant les professeurs à « fournir des informations positives sur l’homosexualité » en vue de « permettre aux élèves de récuser les stéréotypes négatifs et les préjugés ». 

L’avocat de l’enseignant eut beau signaler que les croyances religieuses et la liberté d’expression de son client étaient ainsi mises à mal, le juge y a opposé le fait que cette politique de l’école fait partie des « valeurs britanniques modernes de tolérance ». L’enseignant va pouvoir cependant pouvoir demander à reprendre un poste devant une classe dans deux ans.

Robert Haye est un adventiste du Septième jour, et à ce titre il a également expliqué à ses élèves que les chrétiens qui sanctifient le dimanche rendent un culte au démon dans leurs temples et églises, mais cela n’a jamais dérangé personne. Ce sont les opinions obligatoires sur l’activité homosexuelle qui reçoivent la protection des tribunaux.

« Je ne renierai pas ce que crois. Dieu premier servi », a déclaré Robert Haye qui pense devoir abandonner sa carrière d’enseignant au Royaume-Uni : car en cas de retour devant les élèves, il devra faire amende honorable pour son « homophobie » en démontrant qu’il est prêt à comprendre la nécessité pour les professeurs de « promouvoir la tolérance et le respect pour les droits, les religions et les croyances d’autrui »« Les chrétiens sont aujourd’hui persécutés dans ce pays parce qu’ils croient en la Bible », s’est-il indigné. Actuellement au chômage,  Robert Haye doit quelque 4.200 livres pour ses frais de justice.

Le responsable de l’Agence de l’enseignement, Alan Meyrick, l’avait bien résumé à l’audience :

« Partager vos opinions avec des élèves n’était ni responsable ni approprié. Vous avez des croyances fortes et sincères qui ne sont pas fondamentalement incompatibles avec l’enseignement. Cependant, l’expression de ces opinions, de cette manière, n’est tout simplement pas appropriée pour un professeur travaillant au sein du système anglais d’éducation qui réunit des jeunes de sexualités, d’origines et de croyances diverses. »

C’est la dictature du relativisme identifiée par Benoît XVI. 

Et largement partagée par la presse britannique qui parle du professeur « homophobe » 

• Voulez-vous être tenu au courant des informations originales paraissant sur ce blog ? Abonnez-vous gratuitement à la lettre d’informations. Vous recevrez au maximum un courriel par jour. S’abonner

© leblogdejeannesmits

15 comments

  1. Hélène

    C’est effectivement une dictature! Les pensées sont dictées par la politique. La morale est niée chaque jour et ceux qui s’en réclament sont mis au pilori.
    Nous vivons vraiment je le crois une fin de civilisation.

  2. Sans espoir

    La chasse aux sorcières a encore fait son oeuvre. La liberté d’expression est un leurre : on a seulement le droit de s’exprimer dans le sens de la pensée unique et surtout de garder secrètes nos convictions et nos croyances sous peine de se retrouver pointé du doigt et mis au ban de la société comme ce pauvre professeur. Courage à lui, la tempête ne fait que commencer…

  3. Janot

    Bravo et tout mon soutien à ce professeur qui n’a pas peur d’exprimer ses convictions profondes et honte à ce système qui voudrait nous faire tous taire ! La liberté d’expression muselée, bientôt sans doute la liberté de pensée interdite, pour défendre l’indéfendable. Eh bien, pour ce qui me concerne, jamais on ne me fera admettre que l’homosexualité est quelque chose de digne et de normal. C’est une déviance morale absolue, et professer le contraire, le signe d’une décadence profonde. Notre monde occidental est devenu fou !!!

  4. rocheteau

    et pourtant c’est bien un péché… Dieu condamne fermement le péché, cause du malheur de l’homme, mais Il est plein de Miséricorde pour le pécheur qui reconnait sa faute.
    quand en finira-t-on de tout confondre : on veut que le mal soit un bien, on condamne le pécheur avec le péché …. pourtant à tout péché, miséricorde… que celui qui n’a jamais péché jette la première pierre…

  5. Pingback: Un professeur de sciences a été licencié pour avoir dit que l’homosexualité est un “péché” « Actu-Chretienne.Net

  6. Daniel PIGNARD

    Peugeot en France cette fois m’a aussi licencié le 25 juillet 2011 pour faute grave pour m’être élevé contre une exposition itinérante à l’intérieur des murs de PSA dont le thème était : « L’homosexualité n’est pas un problème, l’homophobie en est un ». Mes arguments étaient des citations de la Bible et de l’épître aux Romains ch. 1 en particulier.
    La valeur de l’action Peugeot a commencé à chuter exactement à cette date. Elle était de 30,476 le 25 juillet 2011 et s’est retrouvée à 19,48 le 25 août 2011 et à 11,985 le 28 décembre 2011 et est à ce jour à < 6.
    Si un cadre ne peut plus faire de remarques sur les mœurs, il y a comme un problème.
    ART. 10. — "Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, mêmes religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la loi."
    ART. 11. — "La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme; tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi."

    Le code du travail va dans le même sens, heureusement d’ailleurs, autrement il serait inconstitutionnel.
    Art. L. 1232.1 du code du travail (licenciement pour motif personnel)
    Jurisprudence 9. Liberté d’expression
    « Si l’exercice de la liberté d’expression dans l’entreprise jouit d’une impunité totale, il faut en déduire que lorsqu’elle s’exerce hors de l’entreprise, où elle retrouve toute sa plénitude, il doit nécessairement en aller de même sauf dans le cas où elle est limitée par la loi. »
    « Que pour en déduire que l’exercice du droit d’impression dans l’entreprise étant, en principe, dépourvu de sanction, il ne pouvait en être autrement hors de l’entreprise où il s’exerce, sauf abus dans toute sa plénitude. »

  7. Pingback: Royaume-Uni : un enseignant licencié pour avoir qualifié l’homosexualité de péché | Experiment your informations

  8. John Deuf

    Pour n’importe quel croyant sauf pour la secte des francs maçons l’homosexualité est un péché.
    Toutefois on ne peut pas considérer que cette réponse est homophobe. Ce n’est certainement pas un stéréotype ni un préjugé. C’est un drôle de préjugé que de l’affirmer. L’homosexualité n’a rien de positif, c’est de l’égoïsme, de la perversion, la dégradation des valeurs humaines et de l’homme.
    C’est un abus de langage que de l’accuser d’homophobie. Qu’est ce alors que la décapitation au sabre (bésif) en Arabie ou au Quatar ?
    Ca c’est de l’homophobie à savoir une haine violente en vue de tuer contre les homosexuels.
    Par contre la haute cour s’est dévalorisée en portant atteinte à la liberté d’expression. C’est une justice à vocation totalitaire. Ni l’Etat ni la Justice n’ont à s’immiscer dans la liberté de pensée et d’expression des citoyens.
    Enfin ce sont des Anglais et il faut croire que les homosexuels sont la norme sans ce pays car ils sont la majorité. Le starés vont bientôt être des gens normaux
    Il serait bon d’organiser des pétitions contre les atteintes à la liberté d’expression et aux abus de langages comme aux chantages.

  9. Pingback: Le 26 mai, réveil du peuple français contre l’élite mondialiste et ses vices ? « Effondrements de civilisation

  10. Plop

    L’homosexualité est-elle liée à la surpopulation ?
    Un étude sociologique tendrait à le prouver.
    Cette étude serait à rapprocher de celles qui font le constat que certains groupes d’animaux réduisent automatiquement la naissance des enfants dès que la nourriture commence à manquer.
    De la même manière, l’humanité produirait plus d’homosexuels en cas de surpopulation.
    Ces couples stériles seraient donc un moyen naturel d’auto-régulation des naissances.
    Cette théorie cloue le bec à ceux qui disent que l’homosexualité n’est pas naturelle.
    Mieux encore, elle tendrait à prouver que l’humanité possède une conscience collective qui la pousse à agir pour le bien de tous.
    L’homosexualité en sauveur écologique ne notre belle planète ! Magnifique non ?

  11. Gerard

    Et le même Plop, à ce rythme-là, doit considérer que les meurtres et les guerres sont aussi un excellent moyen de lutter contre la surpopulation mondiale … et en plus ce sont apparemment des choses naturelles puisque c’est aussi vieux que l’humanité. Que de bon sens (et que de perversité) dans ce genre de raisonnement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *