Transgenre

Tribune – Quand l’idéologie transgenre devient féroce

Download PDF

Un colosse de 200 kilos dans les mêmes toilettes, à l’école, qu’une fillette de 5 ans. Il lui suffira de dire qu’il est « transgenre » pour devenir inattaquable. Ce cauchemar risque de devenir réalité dans tous les établissements éducatifs publics des États-Unis grâce à un diktat récent de Washington.

La tyrannie de la tolérance a encore frappé. Dans une lettre adressée le 13 mai à toutes les écoles et universités publiques des États-Unis, les départements de la Justice et de l’Éducation, aux ordres du Président Obama, exigent des proviseurs de tout le pays que soient rendues accessibles aux « transgenres » les toilettes de leur établissement, quel que soit le sexe de la personne qui en fera la demande, et sans que la moindre « preuve » ait besoin d’être fournie. Autrement dit : les filles chez les garçons et les garçons chez les filles, du moment que ce jour-là lui ou elle « se sent » du sexe opposé. Il n’est pas permis de refuser à un « transgenre » d’aller se soulager là où il lui plaît. Il n’est pas permis non plus de consulter préalablement ses parents. Totalement anticonstitutionnel, ce décret-loi recouvre aussi les vestiaires et les douches, ainsi que… les chambres d’hôtel lors d’excursions scolaires. Et les directeurs d’école qui résisteraient ? Le locataire actuel de la Maison-Blanche, dont le bail expire en janvier prochain et dont les filles n’ont jamais connu l’école publique, menace de les priver de subventions fédérales – 4 % à 16 % du budget éducatif par État, soit au total plus de 40 milliards de dollars.

 

Lire la suite de l’analyse sur l’Homme Nouveau

 

Lire aussi notre analyse, sommes-nous conscients des avancées transgenres ?