cpl

Info – Dicastère pour les laïcs : « un gouvernail pour la famille et la défense de la vie ».

Download PDF

Le Conseil pontifical pour les laïcs a tenu sa 28è Assemblée plénière au Vatican du 16 au 18 juin. L’occasion pour le Pape, qui a reçu les participants en audience vendredi 17 juin, de rappeler l’évolution de ce dicastère.

Le Conseil pontifical des laïcs prend un nouveau visage, a commencé le Saint-Père devant l’Assemblée, et c’est la «conclusion d’une étape importante», a-t-il souligné, avec la création d’un nouveau dicastère pour les laïcs dans le cadre de la Réforme de la Curie. Une réforme à accueillir «comme un signe de valorisation et d’estime pour le travail que vous faites, s’est adressé le Pape aux participants, et comme un signe de confiance renouvelée dans la vocation et la mission des laïcs dans l’Église d’aujourd’hui». Ce nouveau ministère sera un «gouvernail» pour poursuivre le travail sur la famille et la défense de la vie, a insisté le pape François.

 

«Un des meilleurs fruits du Concile Vatican II» selon l’expression de Paul VI, le Conseil Pontifical pour les Laïcs est né pour aider les «laïcs à prendre part à la vie et à la mission de l’Église», a rappelé le pape. Car c’est là leur rôle, en tant que baptisé et confirmé dans l’Église, car «le baptême est ce qui fait de chaque fidèle un disciple missionnaire du Seigneur, le sel de la terre, la lumière du monde, la levure qui transforme la réalité de l’intérieur.»

 

C’est un «horizon de référence pour l’avenir immédiat» que propose le pape François : une Église qui sort pour des laïcs qui sortent. Il invite à «lever les yeux vers les plus éloignés de notre monde, les nombreuses familles en difficulté et dans le besoin, aux nombreux laïcs de bon cœur et généreux qui se mettent au service de l’Évangile». «Nous avons besoin de laïcs bien formés, animés par une foi sincère et limpide, dont la vie a été touchée par la rencontre personnelle et miséricordieuse avec l’amour de Jésus-Christ, qui ont une vision de l’avenir qui ne sont pas fermés sur les petitesses de la vie. Nous avons besoin de laïcs qui prennent des risques, qui se salissent les mains, qui n’ont pas peur de se tromper

 

Cette assemblée est donc la dernière du conseil pontifical, qui sera englobé dans un nouveau dicastère dès le 1er septembre prochain.

 

Source Osservatore Romano