argentie

Le pape a reçu samedi le président argentin

Download PDF

A Rome, le pape et le président Argentin, Mauricio Macri, évoquent le développement, lesdroits de l’homme, la lutte contre la pauvreté, le narcotrafic, la paix,  et la justice sociale. Une rencontre très suivie en Argentine.

 

Le Pape François a reçu samedi matin le nouveau président argentin Mauricio Macri. Le Pape argentin et son compatriote ont évoqué la qualité de leurs relations, mais aussi des questions d’intérêt commun, comme le développement et les droits de l’homme, la lutte contre la pauvreté et la narcotrafic, ou encore la paix et la justice sociale. Des thématiques que le chef d’état argentin avait déjà évoquées lors de sa rencontre avec les évêques d’Argentine.

Sur ce dernier point précise le Saint-Siège, l’importance de la contribution que l’Eglise, l’épiscopat et ses institutions apportent à la société argentine a été rappelée, notamment son engagement au service des jeunes générations, qui plus est dans un contexte économique délicat. Les parties se sont également penchées sur certaines situations régionales comme internationales, précise encore le communiqué.

Pas de visite en Argentine en 2016

Selon les journalistes qui ont assisté à cette première rencontre du pontife argentin avec le nouveau président de son pays natal, le climat était formel, celui des rencontres officielles et protocolaires. Le président Macrì était accompagné d’une dizaine de personnes, dont son épouse. Il a offert au Saint-Père le symbole de l’évangélisation de l’Amérique latine : la croix de Matara, l’une des plus vieille d’Argentine taillée en bois par un membre de la tribu qui porte ce nom mais aussi douze cd de tango argentin. Le Pape François lui a offert un médaillon représentant deux branches d’olivier d’abord séparées par un obstacle mais qui finissent par se réunir. Un don qu’il aime offrir aux chefs d’Etat, a-t-il expliqué.

« Ce fut une rencontre entre vieilles connaissances a ensuite expliqué M. Macri à des journalistes, nous avons parlé de la grande préoccupation d’unir les Argentins, et d’autres problèmes comme la pauvreté et le narcotrafic». Interrogé sur un éventuel voyage du Pape François en Argentine, le président a indiqué qu’il ne comptait pas venir cette année, mais dès que possible. (OB)

(Tratto dall’archivio della Radio Vaticana)

 

Source Osservatore Romano