Abouna-Matthias-d-Ethiopie-640x435

Le patriarche de l’Eglise orthodoxe éthiopienne rencontrera le pape lundi 29 février

Download PDF

Le patriarche de l’Eglise orthodoxe éthiopienne Tewahedo, Abuna Matthias Ier, sera à Rome du 26 au 29 février. Le patriarche rencontrera le Pape François le lundi 29. Il se rendra, en outre , en visite au Conseil pontifical pour l’unité des chrétiens et également sur la tombe de l’apôtre Pierre. Dimanche 28, il célébrera la divine liturgie avec la communauté éthiopienne de Rome dans la chapelle du Collège urbain. Abuna Matthias Ier a été élu patriarche de l’Eglise orthodoxe éthiopienne Tewahedo le 28 février 2013.

 

L’Eglise orthodoxe d’Ethiopie appartient à la “famille” des Eglises orthodoxes orientales. Cette Eglise, unique en son genre, a conservé différentes pratiques juives, comme la circoncision, le respect des règles alimentaires et l’observance du shabbat du samedi et du dimanche. La liturgie éthiopienne est d’origine alexandrine (copte) et elle est influencée par la tradition syriaque. La liturgie a toujours été célébrée dans l’antique langue Ge’ez, jusqu’à une époque très récente. Aujourd’hui, une traduction de la liturgie en amharique moderne est toujours plus utilisée dans les paroisses. Une grande tradition monastique se poursuit. L’Eglise compte aujourd’hui 35 millions de membres. Il existe également une grande communauté à Rome.

En ce qui concerne les relations avec l’Eglise catholique, celles-ci sont cordiales et s’intensifient. Le patriarche précédent de l’Eglise orthodoxe éthiopienne Tewahedo, Abuna Paulos, a rendu visite à Jean-Paul II en 1993 et, en 2009, il a rencontré Benoît XVI.

 

Source Osservatore Romano

8 comments

  1. marie

    C est toujours emouvant de voir l histoire de l eglise et des chretiens
    oui de voir
    ils sont la premiere eglise
    ces juifs qui ont suivi le cbrist
    avec leurs traditions juoives

    • Marc

      Merci Marie de votre émotion! Le salut vient des Juifs, du peuple où notre Seigneur s’est incarné. Hélas baigné, il fut un temps, dans un certain anti-sémitisme ambiant, j’ai depuis longtemps l’intuition que cette élection (pourtant Divine) a cristallisé des jalousies puis des haines abominablement sacrilège lorsqu’on y pense vraiment. Certains comme St Bernard de Clairvaux, Docteur de l’Église, ont lutté contre cette erreur.
      Lorsque on vénère la Sainte Face de notre Seigneur et Notre-Dame de Vladimir, une vierge de tendresse qui m’émeus au plus haut point, il est difficile de ne pas voir une ressemblance des plus humaines (en plus d’un commun regard de miséricorde).
      Le relèvement et aussi grand que la chute et nous révèle de plus notre petitesse et Sa misericorde.
      Prions constament pour l’unité en Christ et les pasteurs de nos Églises, ils ont besoin de nous, les petits.

      Marc (merci de prier pour moi)

  2. Thomas

    C’est toujours (très tristement) émouvant de voir que l’on considère les églises hérétiques et schismatiques comme des églises qui sont des moyens de salut, alors que l’Eglise a TOUJOURS enseigné : Hors de l’Eglise, point de salut.
    DEPUIS QUAND LA CASSURE ? VATICAN II – PAUL VI.

    • Jacques

      Ne soyez pas triste ! Nous assistons depuis quelques années à d’immenses progrès vers l’unité des chrétiens à laquelle chacun de nous doit travailler : il y a eu de gros progrès avec les anglicans et les épiscopaliens qui ont rejoint Rome par centaines de milliers en conservant leurs rites (Merci Benoît XVI !) ; il y a eu de gros progrès avec la fraternité saint Pie X dont on annonce qu’elle pourrait être accueillie prochainement dans la pleine communion avec le pape ; les efforts en vue d’un rapprochement avec les églises orthodoxes vont finir par donner du fruit ; il faut prier pour l’unité des chrétiens dans la richesse de leurs différents rites.

      • Ultima

        Symbole de Saint Athanase. :

        « Quiconque veut être sauvé doit, avant tout, tenir la foi catholique : s’il ne la garde pas entière et pure, il périra sans aucun doute pour l’éternité.

  3. Thomas

    Le seul oucuménisme qui soit catholique est celui de convaincre les schismatiques de faire amende honorable et de rentrer dans le giron de l’Eglise catholique.

    L’oecuménisme de Benoit XVI et de François, à la suite de Paul VI a été condamné par Pie XI dans l’encyclique Mortalium animos.

    Tout catholique confesse qu’hors de la Ste Eglise catholique et romaine, il n’y a point de salut, c’est une vérité qui appartient à l’Eglise catholique et qu’île confesse depuis toujours.

  4. Ultima

    Sur l’intolérance doctrinale

    Cardinal Pie

    Sermon prêché à la cathédrale de Chartres : sur l’intolérance doctrinale, 1841 et 1847,

    Condamner la vérité à la tolérance, c’est la forcer au suicide.

    Pour la vérité, l’intolérance c’est le soin de la conservation, c’est l’exercice légitime du droit de propriété. Quand on possède, il faut défendre, sous peine d’être bientôt entièrement dépouillé.

  5. Ultima

    Dans ces temps de confusion et de désordre, il n’est pas rare de voir des chrétiens, des catholiques, il y en a même dans le clergé séculier, il y en a dans les cloîtres, qui ont toujours sur les lèvres les mots de moyens-terme, de conciliation, de transaction. Eh bien! je n’hésite pas à le déclarer : ces hommes sont dans l’erreur, et je ne les regarde pas comme les ennemis les moins dangereux de l’Église. Nous vivons dans une atmosphère corrompue, pestilentielle; sachons nous en préserver; ne nous laissons pas empoisonner par de fausses doctrines qui perdent tout, sous prétexte de tout sauver. -Pie IX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *