pp

Nous sommes tous adultères devant Dieu

Download PDF

« Jésus, , en ne répondant pas à la question provocatrice des scribes (« et toi, que dis-tu ? ») invite au calme, à ne pas répondre de façon impulsive, invite à chercher la justice de Dieu », à dit le pape lors de l’angelus de dimanche dernier.

« Le regard plein de miséricorde et d’amour du Christ fait sentir à cette personne, peut-être pour la première fois, a souligné le Pape, qu’elle a une dignité, qu’elle ne peut être réduite à son péché, qu’elle peut changer de vie, sortir de l’esclavage et marcher sur un chemin nouveau. »

« Cette femme nous représente tous, a poursuivi le Saint-Père, nous pécheurs qui sommes adultères devant Dieu, qui avons trahi sa fidélité. Son expérience représente la volonté de Dieu pour chacun de nous : non pas notre condamnation mais notre salut en Jésus, qui sauve du péché et de la mort. »

 

Source Osservatore Romano

4 comments

  1. FL

    Quand cet homme parle de lui, il est toujours très juste !
    Maintenant qu’il AILLE ET NE PECHE PLUS !!!

    Tous en union de prière pour l’avènement du Christ !

    Cordialement en NSJC

  2. André Billioti de Gage

    A X

    Dans l’éditorial du 9 mars 2016 intitulé : «  Vatican, les épouses illégitimes désormais accueillies officiellement. » L’auteur qui, à ma connaissance, n’avait pas signé son document écrivait qu’il y avait dans cette attitude du Pape « de quoi entretenir…le flou sur la question des séparés remariés. Il semble qu’on abandonne la pastorale du témoignage et de la cohérence avec la vérité qui fut longtemps celle du Vatican, donnant peut-être parfois l’impression d’un pharisaïsme raide…

    « A l’image des prophètes de l’Ancien Testament, ou de la vie du Christ, poursuivait l’auteur, les actes des pontifes sont aussi des signes visibles appelés à témoigner de la Parole divine. Et à ce titre doivent demeurer en cohérence avec elle. »

    Autrement dit, selon l’auteur, le Pape en recevant cette personne ne serait pas en cohérence avec la Parole divine. Le commentaire du Pape en ce 5e dimanche de Carême enfonce le clou, il persiste et il signe.Comme le Christ, il accueille les pécheurs que nous sommes tous. Vive le Pape François.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *