rp-thomas-micheet

Recension – Les papes et l’écologie de Vatican II à Laudato si’

Download PDF

Le Frère Thomas Michelet, bien connu des lecteurs de Riposte catholique, vient de publier un ouvrage qui fait le point sur l’écologie, un thème qu’il étudie depuis de nombreuses années et pour lequel il est sollicité régulièrement comme expert.

Dans « Les papes et l’écologie de Vatican II à Laudato si' », le dominicain rappelle que le pape François n’est pas le premier à aborder cette délicate question qui se situe dans la lignée des encycliques sociales. Présentant cette encyclique comme étant de « troisième génération », il expose que celle-ci se situe dans une optique de justice temporelle avec les générations futures.

Cette anthologie, nous dit Philippe Oswald, est donc, mieux qu’un instrument d’étude (richement documenté et doté d’un index fort pratique), un ouvrage nourrissant et salutaire. Sa lecture ne doit pas rester purement spéculative : elle engage concrètement notre agir quotidien au sein de la Création, ce don merveilleux de Dieu, que l’Église nous appelle à redécouvrir, à respecter et à protéger des périls sans précédents auxquels l’expose notre insatiable cupidité humaine.

Cette encyclique qui ne fait pas l’unanimité, notamment dans les milieux économiques qui se sentent incompris et stigmatisés, serait donc à remettre en perspective avec les autres documents du magistère sur la question, ce que fait le RP Thomas Michelet dans cet ouvrage.

 

Pour aller plus loin

 

Interview du P. Michelet sur famille Chrétienne

Recension de Philippe Oswald

pape-ecologie

Présentation :
Le 24 mai 2015, pour la première fois dans l’histoire de l’Église, un pape publiait une encyclique sur l’écologie : Laudato si’. Cela constituait un événement mondial majeur tant pour le 1,278 milliard de catholiques que pour la cause écologique. De nombreuses voix se sont exclamées : « Enfin, nous avons notre pape vert ! » Pourtant, on disait déjà cela de Benoît XVI. Et l’on aurait pu le dire aussi de Jean-Paul II. Paul VI, lui, parle de « catastrophe écologique » dès 1970 dans un discours à la F.A.O. Depuis des décennies, le Saint-Siège intervient aux Nations unies et dans les conférences internationales sur l’environnement, le développement durable ou le climat. Le Vatican est d’ailleurs le premier État écologique au monde, avec un bilan carbone neutre, zéro émission de CO2, et des toits couverts de panneaux solaires !
Depuis près de cinquante ans, les papes nous parlent d’écologie. Depuis la place Saint-Pierre ou du fond de l’Amazonie. Leurs 50 textes les plus importants sont enfin ici réunis, présentés par le frère Thomas Michelet.
Un instrument d’étude indispensable.
Le frère Thomas Michelet, dominicain de la province de Toulouse, enseigne à l’Université pontificale Saint-Thomas-d’Aquin (Angelicum) à Rome.
Préface du cardinal Peter K. A. Turkson, président du Conseil pontifical « Justice et Paix ».