This handout picture released by the Vatican press office on March 23, 2013 shows "pope emeritus" Benedict XVI (R) and Pope Francis praying in Castel Gandolfo. Pope Francis prepared to go face to face with his predecessor Benedict XVI on Saturday in a historic meeting between two men with very different styles but important core similarities.  AFP PHOTO / OSSERVATORE ROMANO/HO   RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / OSSERVATORE ROMANO" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS

Tribune – Benoît XVI et la dyarchie pontificale

Download PDF

Nous avons publié dans ces colonnes, l’analyse théologique de  l’archevêque Georg Ganswein, préfet de la Maison pontificale et secrétaire particulier du pape émérite, sur la renonciation du pape Benoît XVI. Une renonciation à l’exercice actif, mais non au ministère.

Du reste ce furent les dernières paroles de Benoît XVI, comme pape « actif » avant que ne se ferment les portes de Castelgondolfo. Il promettait de continuer à servir l’Eglise.

Sur le site Chiesa, Sandro Magister expose pour sa part qu’il n’y a pas un pape, mais deux papes, l’un actif, l’autre contemplatif. ce dernier serait du reste plus proche de la figure même du Christ.

C’est la nouveauté sans précédents que Ratzinger semble vouloir mettre en pratique. Elle a été annoncée par Georg Gänswein, son secrétaire. Redoublant ainsi les ambigüités, déjà très nombreuses, du pontificat du pape François.

Et face aux dissensions que suscite de plus en plus le pape « actif », ces théories et analyses sortent de plus en plus, parfois par de très sérieux théologiens.

 

La photo de cette artcle pourrait du reste illustrer cette dyarchie pontificale, alors que certains média notent de plus en plus que le pape François ne semble jamais s’agenouiller.

Lire la tribune de  Sandro Magistro