Il y a bien eu 750 participants à la manifestation pro-avortement parisienne d’hier

Plusieurs lecteurs s’étonnent que la police annonce 2 700 participants à la manifestation pro-avortement d’hier et nous 750.

Je ne sais pas comment les forces de l’ordre sont arrivées à une telle estimation mais cela ne m’impressionne pas. En 2008, je m’étais rendu à la gay-pride pour estimer le nombre de participants : j’avais compté 35 000 participants. A l’époque, exceptés quelques sites et blogs amis, on m’avait ri au nez. Si personne ne croyait les chiffres des organisateurs (700 000), tout le monde estimait que les chiffres de la police (500 000) reflétaient la réalité. Ce jour-là, deux policiers m’avaient pourtant assuré que la gay-pride n’avait jamais dépassé les 50 000 participants. La police qui, selon Wikipedia, estimait en 2007 à 600 000 le nombre de participants !

L’année suivante, j’y étais aussi : même affluence (35 000 personnes), 700 000 participants selon les organisateurs, 200 000 selon la police.

En 2010, j’y était également : même affluence, 800 000 participants selon les organisateurs, 34 000 marcheurs selon la police.

Pour m’être rendu aux trois dernières gay-pride, je puis vous affirmer qu’il n’y avait pas 14 fois moins de monde en 2010 qu’en 2008 mais à peu de chose près la même affluence. C’est juste qu’en 2010, la Préfecture s’est mise à affirmer ce que des policiers m’affirmaient sur le terrain et ce que je comptais chaque année. Enfin !

Il ne faut donc pas se laisser impressionner : hier, j’ai compté 750 personnes au départ (avec les jeunes opposants présents dans le cortège, les journalistes comme Jean Robin et les curieux). Ceux qui disent plus mentent ou ne savent pas compter.

La manifestation d’hier était composée à 75% de femmes âgées et de jeunes (souvent marginaux) très à gauche : on peut parler d’un bide. L’essentiel étant, grâce à l’AFP et consorts, que les Français ne le sachent pas.

On me répondra que cette question du nombre de participants est accessoire. Que nenni ! Avec 800 000 marcheurs à la gay-pride, trouver la majorité à l’Assemblée nationale pour faire passer le « mariage » homo et l’adoption n’est pas chose impossible. Avec seulement 35 000 marcheurs, c’est beaucoup plus compliqué. Voilà peut-être également un début d’explication à la surestimation policière d’hier, à mettre en parallèle avec les sous-estimations régulières de la marche annuelle pour la vie de janvier…

Thibaud COUPRY

1 comment

  1. JackM

    «Avec 800 000 marcheurs à la gay-pride, trouver la majorité à l’Assemblée nationale pour faire passer le ‘ mariage ‘ homo et l’adoption n’est pas chose impossible. Avec seulement 35 000 marcheurs, c’est beaucoup plus compliqué.»

    Exact ! (mon com vient un peu tard, désolé)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>