lepante

5 mai : Saint Pie V

Download PDF

En ces temps troublés, relisons les précieuses lignes de Dom Propsper Guéranger évoquant le Pape Pie V que nous fêtons aujourd’hui.

Extrait de L’Année Liturgique, Dom Guéranger.

pieVLa vie entière de Pie V a été un combat. Dans les temps agités où il fut placé au gouvernail de la sainte Eglise, l’erreur venait d’envahir une vaste portion de la chrétienté, et menaçait le reste. Astucieuse et souple dans les lieux où elle ne pouvait développer son audace, elle convoitait l’Italie; son ambition sacrilège était de renverser la chaire apostolique, et d’entraîner sans retour le monde chrétien tout entier dans les ténèbres de l’hérésie. Pie défendit avec un dévouement inviolable la Péninsule menacée. Avant d’être élevé aux honneurs du pontificat suprême, il exposa souvent sa vie pour arracher les villes à la séduction. Imitateur fidèle de Pierre Martyr, on ne le vit jamais reculer en présence du danger, et partout les émissaires de l’hérésie s’enfuirent à son approche. Placé sur la chaire de saint Pierre, il sut imprimer aux novateurs une terreur salutaire, il releva le courage des souverains de l’Italie, et, par des rigueurs modérées, il vint à bout de refouler au delà des Alpes le fléau qui allait entraîner la destruction du christianisme en Europe, si les Etats du Midi ne lui eussent opposé une barrière invincible. Le torrent de l’hérésie s’arrêta. Depuis lors, le protestantisme, réduit à s’user sur lui-même, donne le spectacle de cette anarchie de doctrines qui eût désolé le monde entier, sans la vigilance du Pasteur qui, soutenant avec un zèle indomptable les défenseurs de la vérité dans tous les Etats où elle régnait encore, s’opposa comme un mur d’airain à l’envahissement de l’erreur dans les contrées où il commandait en maître.

Un autre ennemi, profitant des divisions religieuses de l’Occident, s’élançait en ces mêmes jours sur l’Europe, et l’Italie n’allait être que sa première proie. Sortie du Bosphore, la flotte ottomane se dirigeait avec fureur sur la chrétienté ; et c’en était fait, si l’énergique Pontife n’eût veillé pour le salut de tous. Il sonne l’alarme, il appelle aux armes les princes chrétiens. L’Empire et la France, déchirés par les factions que l’hérésie a fait naître dans leur sein, entendent l’appel, mais ils restent immobiles ; l’Espagne seule , avec Venise et la petite flotte papale, répondent aux instances du Pontife, et bientôt la croix et le croissant se trouvent en présence dans le golfe de Lépante. Les prières de Pie V décidèrent la victoire en faveur des chrétiens, dont les forces étaient de beaucoup inférieures à celles des Turcs. Nous retrouverons ce grand souvenir sur le Cycle, en octobre, à la fête de Notre-Dame du Rosaire. Mais il faut rappeler aujourd’hui la prédiction que fit le saint Pape, sur le soir de la grande journée du 7 octobre 1 571. Depuis six heures du matin jusqu’aux approches de la nuit, la lutte durait entre la flotte chrétienne et la flotte musulmane. Tout à coup le Pontife, poussé par un mouvement divin, regarda fixement le ciel; il se tint en silence durant quelques instants, puis se tournant vers les personnes qui étaient présentes: « Rendons grâces à Dieu, leur dit-il ; la victoire est aux chrétiens. » Bientôt la nouvelle arriva à Rome ; et dans toute la chrétienté on ne tarda pas à savoir qu’un Pape avait encore une fois sauvé l’Europe. La défaite de Lépante porta à la puissance ottomane un coup dont elle ne s’est jamais relevée ; l’ère de sa décadence date de cette journée fameuse.

6 comments

  1. Courivaud

    Voici un vrai saint…. comme on n’en fait plus pour combattre l’erreur et ranimer les énergies.
    Cela nous change d’un autre « saint », célébré sur les autels à présent pour nous avoir organisé cette calamiteuse « réunion d’Assise » de triste mémoire en 1986 et cela nous change des membres actuels de la Curie romaine, toujours aussi prompts de promouvoir le dialogue interreligieux alors qu’il y a péril en la demeure, ce que savent déjà les Chrétiens d’Orient…..

    Vive saint Pie V !

  2. pm

    La période du pontificat de Pie V ressemble un peu à la nôtre : réforme de l’Eglise et tentative d’envahissement par les ancêtres des migrants actuels. A la seule différence que notre époque ne se défend plus contre l’islam, l’Italie est toujours en première ligne mais OBLIGEE d’accepter les migrants.
    Le problème de notre époque est aussi plus pernicieux pour l’Eglise car l’attaque se fait aussi de l’intérieur.
    Puisse l’Eglise avoir une Grand Protecteur comme le fût Pie V.
    Saint Pie V, priez pour le Pape, les chrétiens et protéger l’Eglise.

  3. Lemaire

    Béni soit Dieu pour saint Pie V . Avec Notre-Dame du Rosaire il reste notre espérance que le Seigneur n’abandonnera pas l’ Europe aux mains impies des mahométans.

  4. Pauvre pécheur que je suis

    Gardons espoir et confiance dans les hérésies d’aujourd’hui car l’Esprit Saint est toujours à l’oeuvre + + +

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *