chapelle_st_francois

Chapelle Saint François (Rennes) : situation toujours bloquée

Download PDF

Breizh-Info publie un nouvel article sur la situation de la Chapelle Saint-François de Rennes. Il apparait que la situation y est toujours bloquée. Si le départ du Chanoine Cristofoli, ICRSP, actuel desservant, est acté, mais les nominations proposées par l’Institut du Christ Roi n’ont pas été acceptées par le diocèse. Le maintien de la convention entre le diocèse et l’Institut est toujours dans l’incertitude, alors même que la communauté de la Chapelle Saint François est très dynamique grâce au zèle incontesté de l’Institut du Christ Roi en charge de la communauté depuis 2002.

La situation autour de la chapelle Saint-François de Rennes apparaît clairement bloquée, après que le rendez-vous entre Mgr Schmitz, provincial de France de l’ICRSP (Institut du Christ Roi Souverain Prêtre), et l’archevêque de Rennes Mgr d’Ornellas, ait été infructueux. Et ce bien que l’évêché affirme le contraire. Il semble qu’aucune avancée réelle n’a été faite et l’archevêque est resté muré dans son refus de voir la communauté traditionnelle forte de près de 700 fidèles continuer avec l’ICRSP qui la dessert depuis 14 ans. Pour les fidèles concernés,  le double discours de l’évêque continue encore.

Lire l’article complet

Page Facebook de l’Association Saint Benoit de Nursie

9 comments

  1. yr

    Est-on obligé d’obéir à un évêque qui veut nous détruire ?
    Cela se passe dans son diocèse, il en est le pasteur certes mais la diversité de son troupeau ne l’oblige pas
    à détruire une communauté qui est florissante et ne fait aucun mal au reste des ouailles.
    Pourquoi rester attaché à un pasteur qui veut une uniformité liturgique et pastorale avec la volonté évidente de réunir cette communauté à l’église moderniste ?

  2. Bernard L

    Ce n’est pas le seul endroit en France où la Sainte Messe sous la forme extraordinaire est rejetée. Je comprends mieux la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X (la seule, par la voix de Mgr Lefebvre, qui s’était rendue compte déjà à l’époque de la mauvaise foi de certains hauts responsables dans l’Eglise) qui refuse tout compromis avec Rome pour ne pas se retrouver dans ce genre de situation face à des prélats qui ne cherchent que la destruction de l’Eglise de Notre Seigneur Jésus-Christ.

  3. Hervé Soulié

    Il faut souhaiter que le Vatican, par l’intermédiaire du nonce apostolique en France, soit saisi de ce dossier apprécie comment le pasteur d’Ornellas possède au plus haut point « le sens et l’odeur de ses brebis », pour reprendre l’expression du pape François.
    Hypocrite d’Ornellas….
    Arbitraire d’Ornellas…..

  4. Lastern

    La situation est bloquée et les questions toujours sans réponse. On se demande encore
    quelles fautes ont été commises par la communauté ? Pourquoi cette tentative d’anéantissement ? Quel tord la chapelle St François porte-t-elle au diocèse ? Les sources de la position épiscopale sont-elles seulement d’origine spirituelles ? La situation locale de Rennes, tellement dégradée à tous points de vue, ne merite-elle pas, prioritairement, une unité de tous?
    Veut-on nous pousser dans les bras de la Fraternité St Pie X?

  5. de CACQUERAY

    Bravo à la FSSPX de ne pas succomber à la tentation d’être parquée dans une réserve tels les indiens Ecclesia Dei à la merci des cow boy destructeur de l’ Eglise!

  6. Vandenbussche Nicole

    Peut-être bien que la chapelle est reluquée par des prédateurs immobiliers… Des bruits courent…
    Et Mgr ne dédaigne peut-être pas pas les écus, fussent-il de la République (surtout quand celle-ci vous a inscrit sur la liste des lauréats à la légion d’horreur…. Pour quels sévices contre l’Église ?..
    Mgr est un évêque jureur, sans aucun doute…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *