IBP

Institut du Bon-Pasteur : du nouveau

Download PDF

Un communiqué officiel a été mis en ligne samedi 28 juillet, en fin d’après-midi, sur le site de l’Institut du Bon-Pasteur (IBP). En voici le texte intégral :

 

(Réponse de Rome)

Par courrier (RISERVATA) du 18 juillet 2012 adressé exclusivement à M. l’abbé Philippe Laguérie, la Commission Ecclesia Dei, sous la    double signature de son président, S.E. Mgr Gerhard Müller (Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi) et de son vice-président, S.E. Mgr J. Augustine Di Noia, répond favorablement et rapidement au recours qui lui a été adressé par l’Institut du Bon Pasteur.

Par décret inclus, Elle charge personnellement M. l’abbé Philippe Laguérie de prévoir une nouvelle élection et d’en avertir ses confrères.

Il en sera donc ainsi. A cette fin, une ordonnance préparatoire, sera envoyée en temps opportun à tous les prêtres du Bon Pasteur.

M. l’abbé Philippe Laguérie remercie vivement leurs Excellences pour la rapidité de cette réponse et la confiance ainsi manifestée : « Je forme dans la prière des voeux fervents pour l’avenir de votre Institut qui saura, avec la grâce de Dieu, traverser cette épreuve avec    courage, confiance et détermination. »

Poitiers, Maison Centrale de l’Institut,

Le 28 juillet 2012.

Monsieur l’abbé Jean-François Billot,

Secrétaire du supérieur général

 

Rappelons qu’après son chapitre général de début juillet, l’IBP s’est retrouvé dans une situation difficile et paradoxale avec la contestation du résultat de l’élection du supérieur général et l’élection d’un autre supérieur. Il s’agit des abbés Philippe Laguérie et de l’abbé Roch Perel. L’abbé Laguérie a déposé un recours auprès de la Commission Ecclesia Dei, laquelle a, semble-t-il, répondu à l’abbé Laguérie selon les indications que l’on trouve ci-dessus.

 

3 comments

  1. Michel

    Tant mieux si les choses s’éclaircissent rapidement…

    Néanmoins, on ne peut qu’éprouver un sentiment d’affliction par rapport à cette situation qui touche une communauté si jeune et, semble-t-il, si prometteuse.

    Je me rappelle avoir entendu la prédication d’un jeune prêtre de cette communauté à l’occasion du pèlerinage de Chartres.

    Oui, il y a vraiment du potentiel au Bon Pasteur, qu’il ne soit pas gâché par des querelles intestines!…

  2. gil

    Bien triste témoignage aux yeux des fidèles!
    Le Bon Pasteur est réputé pour n’être constitué que « d’eléctrons libres »,les fondateurs sont des transfuges de la Fraternité St-Pie X qui semblait bien satisfaite de s’en débarrasser ,ces têtes brûlées n’ont jamais été capables de s’entendrent.
    Le Saint-Siège a sans aucun doute souhaiter offrir une solution à ces prêtres plus ou moins girovagues,était-il nécessaire pour autant de fonder u nouvel Institut si le résultat est de se retrouver avec des prêtres sans ministère et incapables d’obéir?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *