Ordinations18

FSSPX leaks : les évêques rebelles avaient préparé un coup d’État

Download PDF

Le chapitre général de la FSSPX est en réunion depuis ce matin à Ecône. C’est un chapitre dit de mi-mandat (Mgr Fellay a été réélu en 2006 pour 12 ans ; Prélat personnel, il va devenir supérieur à vie, comme le Prélat de l’Opus Dei). Ce chapitre n’a statutairement aucun pouvoir décisionnel, mais il revêt une grande importance psychologique en raison des négociations entre Rome et la FSSPX pour la reconnaissance de cette dernière, à laquelle s’oppose un petit groupe très actif de membres de cette Fraternité.

L’article que vient de publier dans La Croix de ce jour Céline Hoyeau montre l’intérêt étonnant que les médias catholiques « progressistes » portent à cet événement. L’intérêt des lecteurs fait que La Vie, Libération et La Croix informent désormais sur les évolutions internes rapides du monde traditionaliste. Avec une qualité d’objectivité et un substrat d’informations manifestement puisées aux sources directes du côté des fellaysiens et des anti-fellaysiens de la FSSPX.

Mgr Alfonso de Galarreta

Les opposants, toujours selon cet article, auraient préparé une démonstration de principe. Au cours du chapitre qui commence, il y aurait « menace de fronde » :

« Si Mgr Williamson a perdu toute crédibilité, Mgr Alfonso de Galarreta pourrait catalyser une fronde, appuyé par Mgr Bernard Tissier de Mallerais ».

Ce qui confirmerait l’existence d’une lettre de Mgr Tissier de Mallerais qui circulerait sur des réseaux privés appelant à la déposition de Mgr Fellay, et les propos de Mgr de Galarreta qui inviterait à la déposition des deux assistants du supérieur général. Nul doute, selon la tactique très moderne choisie par les opposants que la lettre en question « fuitera » rapidement sur Internet. Avec sans doute l’effet boomerang qu’ont eu les précédentes fuites organisées par l’opposition à Mgr Fellay.

 

Mgr Bernard Tissier de Mallerais

Selon la journaliste de La Croix,

« un tiers de la Fraternité serait acquis à Mgr Fellay, un autre tiers, “les légitimistes”, le suivrait quoi qu’il arrive, mais un dernier tiers serait hostile à tout accord avec Rome et au supérieur général ».

Selon le décompte que fait La Croix des voix des supérieurs de districts, qui représentent une part des 40 membres du chapitre, le rapport des forces serait identique à l’intérieur de la réunion d’Ecône. Céline Hoyeau estime d’ailleurs que les départs, lors de l’érection de la Prélature SPX, seront minimes : où iraient les opposants et pourquoi faire ?

La cause est donc entendue. D’autant que les rumeurs à Rome laissent entendre que l’on y aplanirait les dernières difficultés.

 

 

5 comments

  1. Colline

    Une intégration ne consiste pas à créer une division supplémentaire donc si intégration de la FSSPX, c’est intégralement qu’elle aura lieu … ou rien du tout !
    L’Eglise est appelée à vivre l’expérience du corps du Christ : accepter que dans une même famille, des sensibilités diverses existent et se respectent.

  2. ANKOU

    La Croix est un quotidien qui aime mettre le feu entre les traditionalistes et les « progressistes ».
    Se serait une nouveauté si les tradis étaient traités au même niveau que les prog., à le lire nous nous en rendons bien compte.

  3. Melmiesse

    Les progressistes appliquent le principe: diviser pour régner; ils seraient soulagés d’une scission de FSSPX ou bien les membres du chapitre ont vraiment du mal à envisager une réunion à cause de certains aspects du modernisme

  4. Noireaux

    Le simple soucis de la vérité devrait vous retenir de propager, sur ce site , les ragots de fonds de lieux d’aisances propagés par les gauchistes de La Vie (plus catholique)La Croix (???) ou Libération(!!!!) dont le but principal est de semer la zizanie au sein de ce qui déplaît aux tenants de l’Église marxiste qui est en France .
    J’en suis honteux pour vous .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *