Quel mal ont donc fait les Franciscains de l’Immaculée ?

C’est la question que pose le vaticaniste Marco Tosatti dans le blogue Vatican Insider du quotidien italien La Stampa, le 4 décembre dernier. Des questions qui exigent désormais des réponses claires…

Nous recevons une lettre d’un laïc proche des Franciscains de l’Immaculée, le petit Ordre “commissarié’” – une décision hautement discutable selon diverses sources – qui dénonce une situation de notable dureté de la part des nouveaux gestionnaires de la situation. D’une longue expérience, nous savons que la cruauté envers les confrères dans les milieux ecclésiastiques n’a rien à envier aux autres milieux. Mais le pape Bergoglio, qui a approuvé l’envoi d’un commissaire, exhortait dans son interview au directeur de la Civiltà Cattolica à une attitude de « miséricorde » et de « tendresse », il parlait de l’Église comme d’un « hôpital de campagne après la bataille » et il affirmait : « Je vois avec clarté que la chose dont a le plus besoin l’Église aujourd’hui est la capacité de guérir les blessures », parce que « à la fin, les gens sont fatigués de l’autoritarisme ».

Lisez donc ce qui suit pour savoir si autoritarisme et sa sœur tyrannie sont présents dans le cas des Franciscains de l’Immaculée. On en vient à se demander : mais, qu’ont donc fait ces pauvres religieux ? Escroqué, abusé des mineurs, conduit une vie immorale ? Voici la lettre :

« Après la nouvelle de la mise sous tutelle avec un commissaire apostolique des Franciscains de l’Immaculée, les évènements sont peu connus. Il est bon de faire un résumé :

1. Après avoir accusé le père Stefano Maria Manelli, fondateur de l’Institut des Franciscains de l’Immaculée (FI), d’avoir fait dévié les Frères de leur charisme de fondation, sans expliquer, jusqu’à aujourd’hui, de quelle route le Père aurait dévié ;

2. Après avoir interdit de célébrer le Vetus Ordo, interdiction encore en cours, suivi de l’obéissance totale de la part de l’Institut, après avoir déposé de leurs charges, transféré et éloigné, avec furie et précipitation, les frères fidèles au charisme des Pères Fondateurs et après avoir promu tous les frères qui appuient la ‘“nouvelle’” ligne dans les différents couvents FI disséminés par le monde ;

3. Après avoir, sans motif clair, éloigné de l’enseignement le père Apollonio, Procurateur Général, Président du Séminaire Théologique et Gardien du couvent de Rome-Boccea et après l’avoir transféré au Portugal ;

4. Après avoir éloigné de l’enseignement le père Lanzetta, vice-délégué FI pour l’Italie, supérieur à Florence et enseignant au séminaire et après l’avoir transféré en Autriche, après avoir transféré le père Settimio Manelli et le père Siano, respectivement recteur et vice-recteur du séminaire, déposés de leur charge et remplacés par deux frères de la “nouvelle” ligne, dont l’un n’est même pas bachelier en théologie ;

5. Après avoir expédié en Afrique, du jour au lendemain, le père Budani, en maîtrise de Droit Canon et empêché de poursuivre ses études, après avoir exilé le père Stefano, toujours obéissant, et l’avoir privé de recevoir des visites, même de ses parents de sang, sous peine de péché grave et après lui avoir interdit de recevoir des appels téléphoniques et entretenir tout contact direct avec le monde extérieur…

6. Après tout cela, par une lettre du 27 novembre, le père Fidenzio Volpi, avec l’appui du père Alfonso Bruno, a retenu opportun de continuer sa guerre totale également contre les laïcs. Il a en effet suspendu toutes les activités des laïcs appartenant à la MIM (Mission de l’Immaculée Médiatrice) et au TOFI (Tiers-Ordre Franciscain de l’Immaculée) et a interdit aux tertiaires de porter l’habit. »

Est-ce ainsi, avec cette dureté inouïe et ces purges staliniennes, que l’on résout d’éventuelles difficultés internes à une congrégation religieuse ? Ou bien c’est ainsi que l’on détruit un charisme, non seulement en mesure d’attirer de nombreuses vocations, mais aussi qui était loué jusqu’à hier et soutenu par les plus hautes autorités vaticanes (que l’on songe qu’il y seulement quelques mois les pères Manelli et Lanzetta, aujourd’hui réprouvés, fréquentaient évêques et cardinaux et trouvaient l’hospitalité sur l’Osservatore Romano).

 

27 comments

  1. toto

    Les loges sont au pouvoir au Vatican, il n’y a pas d’autres explications. Les loges peuvent se permettre d’assassiner les Papes, les commandants de la garde suisse, provoquer des fuites, maintenir la corruption financière, nommer leurs créatures aux postes les plus importants, démissionner Benoît XVI, saboter le Motu propio Summorum Pontificum, persécuter les ordres prometteurs, tarir les vocations, bref crucifier l’Eglise et la remplacer par une contre-église satanique. L’Antéchrist n’est pas loin, bonnes gens…

  2. rocheteau

    les Franciscains de l’Immaculée dérangent…. prions pour eux ! avant eux le Padre Pio avait eu à subir une réprobation et une mise à l’écart. Il s’est soumis avec grande humilité et parfaite obéissance. Dieu permet ces épreuves pour vérifier comme le dit saint Paul la qualité de notre foi ! épreuves très dures puisque parfaitement injustes… mais le Seigneur lui-même n’a t-il pas eu à subir injustice, trahison, condamnation qui l’ont mené jusqu’au supplice affreux de la Croix … le disciple nous dit-il n’est pas au dessus de son Maître

  3. Garmon

    Cela paraît en effet très brutal ; peut-être que nous ne savons pas tout ? On nous avait expliqué que cela ne se produirait plus…. Est-il possible d’en appeler à notre saint père le pape François ?
    Prions, c’est aujourd’hui la fête de l’Immaculé conception (novus ordro)

  4. CHANAL

    Sainte Thérèse d’Avila et les religieuses, religieux et prêtres qui l’ont suivi dans sa réforme du Carmel on subi les mêmes foudres de la part des autorités religieuses. La Sainteté de Thérèse et de nombreux religieux a permis de réparer ces injustices, mais celà a pris du temps.
    Voir, également plus près de nous Padre Pio.

    Le général des brigands

  5. gérard

    J’en suis dans l’expectative et le cœur chaviré ,voila qui est terrible pour des Catholiques, et en touts les cas pour moi me trouble aux vues des œcuménismes de tout bord acceptée et la pour les Franciscains de l’immaculée le couperet. vraiment depuis Vatican II je n’y comprend plus grand chose de l’Église fondée par notre Seigneur Jésus Christ.Qui est entrée pour faire tend de courent d’airs?

  6. Raynaud Yves

    Le démon se cache bien dans l’ Eglise. Il parle mais agit de façon contraire. Ce qui est gravissime c’ est la position du chef suprême qui depuis Pie XII par une certaine duplicité laisse les force destructrice de l’Eglise agir sans réagir. La religion , expression de la volonté de Dieu n’est plus que celle de l’homme. Il ne nous reste plus qu’ à prier pour que le pape François se rende compte et parle vrai.

  7. gaudet

    Je suis complètement abasourdi par l’étalage d’une telle situation de harcèlement apparemment d’autant plus injustifiable, que les motifs en sont , et c’est le moins qu’on puisse dire, totalement obscurs!

    Je suis particulièrement choqué par la série d’interdictions personnelles aberrantes s’étant terriblement abattu sur la tête du père Stéfano, là aussi pour des raisons inconnues, mais qui de toute manière de peuvent légitimer des contraintes , illégales et non prévues par la loi.

    Quand un prélat ou un responsable religieux commet des indélicatesses, il est normal que ce dernier soit placé en retrait de fonction. Mais encore faut il que les faits reproché soient délictueux et sérieusement démontrés, et en tout étant de cause, nul n’a le droit d’interdire à quiconque de continuer à entretenir des relations normales ,,,,,,avec des membres de sa propre famille !

    De quel droit cette hiérarchie s’accorde la prérogative d’interdire à un quelconque catholiques , clerc ou laïc, de fréquenter normalement un père , une mère , un frère ou une sœur,? Nous sommes donc confrontés à une situation d’autant plus hallucinante et injuste, qu’elle est contraire à l’affirmation des libertés essentielles prévues par la loi !

    En infligeant ces interdictions injustes, les autorités ecclésiastiques auteurs de ces décisions iniques, ont accompli un acte profondément délictueux , au regard de l’ensemble des législations en vigueur en pays occidental, et sont donc passibles d’un pure dépôt de plainte en justice !

    Nous avons déjà en face de nous bien des motifs de déception au sujet de l’épiscopat français, si en plus la haute hiérarchie de Rome, adoptent des attitudes injustes , dangereuses, extravagantes et cruelle, cela signifie que la charité chrétienne élémentaire,,,,,,a quitté les lieux pour de bon!

    Je rappelle utilement ici que notre Eglise est actuellement non seulement confrontée à des dangers extérieurs extrêmement redoutables, que les chrétiens meurent en masse de part le monde et que la saine doctrine et liturgie furent gravement endommagées par Vatican 2,

    Si en plus de tous ces malheurs évoqués si dessus, les grands clercs de Rome, évacuent tout sens de la charité chrétienne, adoptant des conduites cruelles et aberrantes, au point de pratiquer le harcèlement moral le plus lamentable et scandaleux, cela veut donc dire que Satan s’est installé à l’intérieur des locaux du Saint Siège, cette seule pensée m’est proprement insupportable !

    J’attends avec impatience que les lecteurs de ce blog s’expriment ouvertement sur le contenu de mon commentaire et d’avance je les en remercie

    • Athéna

      Gaudet,
      des prophéties anciennes disent qu’à la fin des temps, l’antéchrist ou son envoyé (je ne sais plus) s’assiéra sur le trône de Pierre, mais cela ne durera pas, car le Seigneur l’en chassera. Nous vivons des temps tré durs, et tout ce qui se passe actuéllement dans le monde semble démontrer que nous sommes en route vers cette éventualité. il nous faut prier trés fort pour ne pas être emporté par tout ce qui se passe et va encore se passer(ça risque d’être bien pire à l’avenir, mais le Seigneur veille sur nous).

  8. Frère Dominique

    Je ne comprends toujours pas la présence de votre publicité
    IFOREX qui d’après l’annonce elle même comporte des risques considérables.

  9. rebeccai

    Le père Stfano Manelli écrit page 31 du rosaire béni de Marie
     » Nous DEVONS nous engager à une parfaite obéissance au Pape qui est le Vicaire du Christ et le premier fils de la Vierge Marie. Désobéir au Pape c’est désobéir à Dieu et cela n’apporte que ruines dans l’Eglise et dans le monde »

    Maman de deux FFI qui sont séminaristes à Sassoferato je témoigne que mes enfants ne sont nullement cruellement torturer et que bien au contraire tout est mis en oeuvre par le Père Volpi pour passer ce difficile moment dans les meilleures conditions.
    Vous dites un laic proche des FFI ?curieux!!!cette personne a t elle des proches chez les FFI?permettez moi,d’émettre un doute
    Un coeur de maman qui souffre actuellement avec tous ses enfants vous demande humblement de cesser de trainer ainsi les personnes qui sont sous l’autorité du Pape dans la boue car ce sont nos enfants que vous éclabousser.
    Merci de prier pour eux

    • Groucho

      Chère maman de FFI,
      je comprends vos inquiétudes devant une situation qui s’est dégradée rapidement – cinq mois. Seulement un catholique ne peut faire l’économie de la vérité dans l’exercice de la charité, ni celui de la raison dans son adhésion de foi. Vous avez visiblement peur pour vos enfants, qui selon la lettre du 8 décembre – que j’ai lue dans sa version italienne – se trouvent dans l’œil du cyclone. Que je sache, les FFI respectent manifestement les autorités qui leur sont députées puisque nul d’entre eux ne s’exprime publiquement. Vous ne pouvez reprocher à des catholiques de s’interroger devant des actes de l’autorité que le bon sens n’arrive pas à saisir, même après examen attentif.
      La foi, me répondrez-vous ?… je vois deux faiblesses dans votre argumentation : je n’imagine pas de tortures physiques, seulement quand je lis qu’il faut souscrire une déclaration qui, dans sa formulation de la dite lettre, relève plus de l’opinion théologico-historique (pour la tradition liturgique) ou alors de l’adhésion de foi radicale (pour Vatican II), sous peine de renvoi immédiat de l’institut, je me dis qu’un tribunal civil pourra facilement conclure à une pression psychologique qui lèse la liberté du sujet.
      Par ailleurs, le p. Volpi écrit une lettre qui ne donne aucun motif objectif, je dis bien aucun, pour soupçonner les séminaristes de dérive doctrinale, morale ou disciplinaire. Son couplet sur « l’aura d’infaillibilité » du fondateur ou « le
      manque de responsabilité et de liberté d’action » relève plus du procès d’intention que de la mise en évidence d’une désobéissance caractérisée, outre qu’il ne met personne en cause… Ce n’est pas avec des procès
      d’intention que l’on bâtit l’unité et la fraternité, ni dans une famille charnelle, ni dans une famille religieuse (en tout cas je le suppose).
      La chose qui étonne le plus dans cette affaire est l’absence de motif grave (souligné par de nombreux journalistes transalpins) pour agir ainsi, et, conséquemment, le soupçon fondé, pour qui est extérieur, d’une situation où domine l’arbitraire dont un des ressorts est précisément de faire peur par chantage (sur la vie des membres de la famille pour des régimes que l’histoire a
      déjà connus ou… sur une éventuelle ordination sacerdotale pour le cas qui nous occupe). L’Église hiérarchique n’est pas une zone de non-droit, et le dépositaire de l’autorité n’a pas toujours raison parce qu’il possède cette autorité mais parce qu’il met ses décisions en cohérence avec cette même autorité. Toute autorité – civile ou religieuse – a le devoir de faire appliquer le droit, devoir grave en certains cas.
      Je n’éclabousse personne en disant cela, je ne remets pas en cause l’obéissance aux autorités légitimes, je dis simplement que l’obéissance, même religieuse, s’exerce à l’intérieur de certaines limites. Sont-elles dépassées dans ce cas ?
      Nous avons au moins le droit de nous poser la question.
      Prions pour le Pape et la Sainte Église

  10. Denyse

    Merci de votre « histoire » des déportations SANS RAISONS officielles! C’est un acte courageux de prendre parti pour les Franciscains de l’Immaculée qui sont proprement PERSECUTES par la faction du Vatican « qui n’est pas avec le Pape » pour parler comme Benedict XVI lorsqu’il dénonçait « ces Cardinaux; Eveques, prêtres qui n’obéissant pas au Pape ne sont plus dans l’Eglise » dans une des audiences du Mercredi de Mai 2008 je crois!

    La même faction qui a obtenu que Pape Jean XXIII soit canonise SANS 2nd miracle — à la fin d’une sordide négociation ou pour obtenir la canonisation de Pape Jean-Paul II notre Pape François a peut-être pensé (comme moi d’ailleurs) que « Dieu reconnaitrait les Siens! »
    Tout de même enlever le plein succès du jour de la Miséricorde Divine à Jean-Paul II est un peu exagéré!

    Pour revenir aux Franciscains de l’Immaculé, j’imagine qu’ils ont déjà accepté de souffrir le martyre si besoin est, pour sauver les âmes de tous ces renégats …du Vatican, qui les ont condamnés: l’enfer est profond et ses souffrances durent longtemps — ainsi que racontées (en Anglais) par Mary H. Baxter: « 40 nuits en enfer avec Jésus »: leur temps de souffrances terrestres si court devant l’Eternité en enfer!
    Prions pour eux — le courage devant les épreuves– et tous leurs persécuteurs — leur conversion avant leur mort!

  11. Jamet

    Bonjour à tous !
    Ce scandale est si grand que vous trouverez sur le site « Correspondance européenne » et sous la plume d’un homme très au fait du droit de l’Eglise, M. Roberto de Mattei, un grand article sur la question avec le lien pour signer la pétition rédigée par un groupe de sites et d’associations de laïcs catholiques qui réclame la démission du père Volpi, M. de Mattei y donnant également une sorte de portrait psychologique du (malfaisant ?) père Volpi et de son action.
    Courage !

  12. Quel mal ont-ils commis ?

    C’est trè simple !

    Les théologiens et les professeurs de cette Congrégation religeuse ont osé, lors de nombreuses conférences (voir les vidéos sur YT), poser des questions théologiques qui dérangent sur la nature du Concile Vatican II. C’est la seule congrégation religeuses de langue italienne et en Italie qui a commencer à en parler et à ograniser des conférences-débats sur ce thème. L’Italie était jusqu’alors préserver de ce genre de débat sur le Concile Vatican II. Ces religieux ont osé l’amener sur la place publique italienne avec un certain succès et surtout une certaine qualité du débat théologique. – Afin d’enrayer un mouvement traditionaliste en Italie, « ils » ont décidé de décapiter cet ordre religieux trop dangereux pour le pouvoir central de l’Eglise. Quand l’Italie tombera aux mains des traditionalistes catholiques, le refrain du « Ô meveilleux fruits du Concile » aura quelques plombs dans l’aile. – Viva Vox Italia

  13. Maurice

    Nostradamus (et d’autres) a prédit que nous aurions le dernier pape à l’époque actuelle, est-ce réel ?
    Cela en prend malheureusement la tournure avec de tels événements !
    En arriver à de telles extrémités est simplement incroyable ! Cette information viendrait d’un merdias quelconque je ne le croirai pas, mais là … comment mettre en doute cette information ?
    Le pape est-il réellement informé de ses décisions ? Les approuve-t-il ?
    Maintenant, comment penser que ce pape nous écoutera lorsque de nos représentants iront le voir pour que les célébrations extraordinaires soient reconnues comme des célébrations comme n’importe quelle autre ?! Ne voyez dans cette phrase que ce qui est écrit, pas de subtilité abracadabrantesque !
    Je le dis souvent, mais là c’est réellement une supplique :
    Seigneur ! Qu’avons-nous fait de si grave pour avoir de telles punitions ?! Pourquoi nous infliger ça ?!
    En ça, je suis en parfait accord avec Athéna pour son commentaire sur l’antéchrist.
    Sommes-nous dans une période de sédévacantisme comme certains l’affirment ?!

    Christus vincit!
    Christus regnat!
    Christus imperat!
    – — – —
    @ Denyse : C’est effectivement de la déportation ! Mais diluer ne résoudra rien, bien au contraire puisque cela va permettre d’avoir des apôtres diffusant NOTRE bonne parole.

  14. René

    Pour ceux qui lisent l’anglais et désirent en savoir plus sur cette affaire :

    http://eponymousflower.blogspot.fr

    On peut y voir des photos où le pape et le père Volpi se congratulent. Ils se connaissent donc très bien. Ce qui confirme des sources anglophones qui affirment que ce qui se passe chez les FI se fait en plein accord avec le Saint Père.
    Voir aussi sur le site du journal « The Remnant  » la video de l’échange sur ce sujet entre Michael Matt et Christopher Ferrara. Manifestement, ils sont courageux et commencent à réaliser la gravité de la situation. Le lien pour cette video est également sur Eponymous Flower en dessous desdites photos.

    On ne peut que prier l’Esprit Saint avec grande ferveur pour qu’il nous éclaire.

  15. hermeneias

    Je crois que ce qui se passe pour les FI s’est passé de façon similaire pour la cté St Jean en France .

    Dés avant la mort du fondateur , le père marie-dominique Philippe , elle a été décapitée . Tout les frères proches du fondateur ont été éloignés et d’autres , plus compatibles avec les programmes et , disons , opinions épiscopales ont été poussé en avant …..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>