Mgr Pozzo

Paix Liturgique publie l’avis de Mgr Pozzo sur la forme extraordinaire

Download PDF

Mgr Pozzo

 

L’association Paix Liturgique a eu l’excellente initiative de publier en français les propos que Monseigneur Guido Pozzo, Secrétaire de la Commission Ecclesia Dei, a accordé récemment à Gloria TV. Dans cet entretien, Mgr Pozzo évoque également son expérience de la réforme liturgique et son regard sur la forme traditionnelle du rite romain. On lira avec intérêt l’intégralité de ce entretien sur le site de Paix Liturgique. En voici seulement quelques extraits :

 

 

Comment ai-je vécu les changements dans les années 60 et 70 ? En fait, je dois dire que – conformément à la formation et à la préparation reçues de mes éducateurs au séminaire et, surtout, de mes professeurs de théologie à l’Université Grégorienne – j’ai toujours cherché à comprendre ce que le magistère proposait à travers la lecture de ses textes et non pas à travers ce que les théologiens ou une certaine vulgate catholique attribuait au magistère même. Donc, je n’ai jamais eu de problèmes à accepter la messe de la réforme liturgique de Paul VI mais je me suis rendu compte immédiatement que, à cause de ce grand désordre qui s’est introduit dans l’Église après 1968, celle-ci avait été déformée et était célébrée absolument à l’inverse des intentions profondes du législateur, c’est à dire du Souverain Pontife.

De fait, ce désordre, cet effondrement de la liturgie dont a parlé, dans certains de ses livres et dans certaines de ses publications sur la liturgie, celui qui, à l’époque, était le cardinal Ratzinger, je l’ai expérimenté pour ma part de manière assez directe et j’ai toujours tenu à bien séparer les deux choses : d’une part les rites, les textes du Missel ; de l’autre, la façon dont la liturgie est, ou a été, célébrée en tant de circonstances et de lieux, surtout quand elle l’est sur la base du principe de créativité, une créativité sauvage qui n’a rien à faire avec l’Esprit Saint voire, dirais-je, qui est même exactement le contraire de ce que veut l’Esprit Saint.

 

 

Gloria TV – Pourquoi cela vaut-il la peine de promouvoir la messe traditionnelle ?

 

Mgr G Pozzo – Parce que, dans l’ancienne messe, sont explicités, mis en évidence, certains aspects fondamentaux de la liturgie qui méritent d’être conservés. Je ne parle pas seulement de la langue latine ou du chant grégorien. Je parle du sens du mystère, du sacré, du sens du sacrifice, de la messe comme sacrifice, de la présence réelle et substantielle du Christ dans l’Eucharistie, et du fait qu’elle offre de grands moments de recueillement intérieur qui sont comme une participation intérieure à la divine liturgie : oui, voilà tous les éléments fondamentaux qui sont particulièrement mis en évidence dans la messe traditionnelle.

Je ne dis pas que ces éléments n’existent pas dans la messe de Paul VI. Je dis qu’ils sont plus largement manifestés dans la forme extraordinaire et que cela peut enrichir également ceux qui célèbrent, ou qui participent, à la messe dans la forme ordinaire.

Rien n’interdit de penser qu’à l’avenir on pourrait arriver à une réunification des deux formes avec des éléments qui s’intègrent les uns aux autres, mais il ne s’agit pas là d’un objectif à atteindre à court terme et certainement pas par une décision prise sur le papier.

Cela demande une maturation de tout le peuple chrétien, afin que tous comprennent les deux formes liturgiques de l’unique rite romain.

 

 

2 comments

  1. Ce n’est pas un désordre, mais en France particulièrement un Foutoir.La preuve est faite pratiquement par le jour du Seigneur sur France 2 chaque Dimanche.Ce sont des spécialises du massacrage Liturgique ces Dominicains de service, qui prennnent bien soin de choisir, les ENDROITS les plus toquards de France et de Belgique. ( Question Budjet sans doute )…. Ou sont passées les Manécanteries que fonda Mgr Maillet.A la place il faut entendre et subir des chorales paroissiales de patronnages aux chants médiocres avec un chef qui se tortille comme il y à 15 jours ( à mourir de rires ) Pauvres gens, » Pauvres Laics Engagés  » par qui ?…. la lumière des projecteurs les attirent AUSSI c’est à croire…Quand aux Célèbrants aux manières de vieilles comédiennes du Français..C’est piteux… et monnaies courantes sur France 2( plus pour très longtemps sans doute ) et c’est tant mieux .Des chasubles horribles, des Aubes chemises de nuits, des servants mal accoutrés des Prêtes aux bras ballands. ( L’Un des spéialistes en la matière est le Recteur de ND de Paris ) rien que ça.Ou est donc passée la soutane et le surplis, jamais le concile n’a prohibée cet habit de Choeur à L’Eglise, ni ailleurs du reste. Cela est valable aussi pour les Evêques de France qui ne font jamais rien comme ils le devraient.En un mot comme en cent ….C’est la MERDE. et ça continue de plus belle pour faire voir absolument à Benoit XVI que la France n’est pas Rome, voila la vérité , entre autres. Serge Clament.+ PS. Le lecteur choqué par les fautes d’orthographe est un imbécille .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *