dimanche

L’image de ce dimanche…

Download PDF

Je l’emprunte à l’abbé John Zuhlsdorf qui l’a publiée sur son célèbre blog le 6 juin dernier. Mais autant que l’image, c’est le titre donné à son post du 6 juin par l’abbé John Zuhlsdorf que je retiens : Mon idée de la concélébration.

Autant le dire clairement, c’est une (bonne) idée que je partage…

 

 

Petit rappel selon le site Sancta Missa

À la Messe latine traditionnelle, la concélébration n’existe que lors de l’ordination d’un prêtre ou de l’ordination d’un évêque. À l’ordination d’un prêtre selon le Missel de 1962, les rubriques établissent que les prêtres concélébrants seraient seulement ceux qui sont ordonnés à cette Messe. Ainsi, les prêtres qu assistent à la Messe d’ordination ne concélèbrent pas, mais seulement les « ordinandi ».

La manière de concélébrer la Messe à l’ordination d’un prêtre n’est pas la même que la manière de concélébrer dans le rite ordinaire. Sous la forme extraordinaire, le prêtre concélébrant, à la Messe de son ordination, s’agenouille à quelque distance de l’autel. Alors que, normalement, le Canon de la Messe est dit à voix basse (vox secreta), à une Messe d’ordination le Canon est dit à haute voix par l’évêque. Pendant que l’évêque lit le Canon à voix haute, le (ou les) prêtre(s) nouvellement ordonné(s) récite(nt) en même temps le Canon à voix basse. De plus, le nouvel ordonné communie seulement à la Sainte Hostie. Les ordinandi reçoivent la communion sur la langue, de la main de l’évêque, à genoux à l’autel. Ensuite, en guise d’ablution, lesordinandi reçoivent à la crédence un calice de vin non consacré. Les ordinandi ne communient pas au Précieux Sang.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *