Cheval

À cheval, chez le bon Dieu…

Download PDF

C’est le Salon beige, dans sa veille vigilante de l’actualité qui a fait connaître cette nouvelle : Tristan de Genouillac, le lad du cheval Ready Cash, double vainqueur du Prix d’Amérique, va entrer le 13 août prochain à l’abbaye Notre-Dame de Fontgombault. Si, comme moi, vous n’êtes pas très au courant du vocabulaire hippique, voici la charge et la responsabilité d’un lad selon un site spécialisé dans les métiers du sport :

Le lad est responsable de l’entretien du cheval de course. Il brosse, lave et nourrit les animaux. La propreté des boxes est également a sa charge. Une fois ce travail de véritable nourrice terminé, il participe a l’entraînement du matin, souvent des 6 heures. L’entretien du matériel (nettoyage et graissage des selles et harnais) lui est aussi attribué.

Le lad jockey est spécialisé dans les courses de galop et le lad driver du trot. Pour les amoureux du cheval, ce métier permet un contact suivi et privilégié avec de magnifiques pur-sang. Les plus petits gabarits et les meilleurs cavaliers peuvent évoluer en jockey.

 

En tous les cas, la nouvelle n’est pas passée inaperçue dans le milieux hippiques. Révélée par Paris-Turf, l’information a fait le tour de ce milieu, reprise et commentée sur les sites spécialisés dans le domaine. Sur le site de RTL, le responsable de la rubrique Hippique, Bernard Glass, lui a consacré son édito du 25 juillet dernier :

C’est l’une des expressions des turfistes les plus régulières : « si tel cheval est à l’arrivée, je rentre dans les ordres » ! Beaucoup, et encore récemment, s’en sont mordus les doigts, mais platoniquement bien sûr. Mais il arrive que la réalité dépasse la fiction…

Tristan de Genouillac, qui a été pendant de longues années le bras droit de Thierry Duvaldestin, et qui, à ce titre, est jusqu’à la fin de la semaine encore le lad de Ready Cash, a décidé de changer de vie et d’entrer justement dans les ordres. Il va rejoindre une abbaye dans les jours à venir.

C’est Paris Turf qui le révèle, et le jeune homme explique sa décision par un appel de plus en plus fort, et par son désir de trouver ainsi le bonheur ! On le lui souhaite sincèrement…

Sur les forums spécialisés, beaucoup saluent le départ du jeune homme, même si certains disent leur étonnement, voire leurs moqueries. En février dernier, Tristan de Genouillac confiait au Parisien

Je profite du moment présent, car l’avenir, j’ai le temps d’y penser, même si j’ai ma petite idée. J’ai la chance de m’occuper d’un champion, ce qui ne se représentera peut-être pas. Le jour où il partira, peut-être ce sera le moment de prendre des décisions. 

Ready Cash n’est pas parti, mais son lad a décidé quand même de prendre le chemin de Fontgombault. On trouvera sur l’excellent site bénédictin du Petit Placide une belle présentation de cette nouvelle. Mais certainement qu’à Fontgombault on est peu habitué à une telle publicité avant l’entrée d’un futur postulant.

 

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *