FSSP

FSSP : chapitre général aux États-Unis

Download PDF

L'abbé John Berg, actuel supérieur de la Fraternité Saint-Pierre

Si l’on parle beaucoup en ce moment du chapitre général de la Fraternité Sacerdotal Saint-Pie X (FSSPX) qui aura lieu au mois de juillet prochain (du 7 au 14 juillet), un autre chapitre d’une autre fraternité se tiendra ce même mois (sans parler de celui de l’Institut du Bon-Pasteur, qui aura lieu début juillet également).

Tous les six ans a lieu, en effet, le chapitre général de la Fraternité Sacerdotal Saint-Pierre (FSSP). Les 37 prêtres représentant l’ensemble des 392 membres de la FSSP se réuniront du 3 au 18 juillet prochain, au séminaire Notre-Dame de Guadalupe à Denton (USA). C’est une première, bien compréhensible étant donné l’implantation de la Fraternité Saint-Pierre aux États-Unis et le bon accueil qu’elle reçoit généralement des évêques de ce pays.

Selon l’abbé John Berg, actuel supérieur de la FSSP :

Les capitulants éliront également ceux qui dirigeront notre Fraternité jusqu’au Chapitre suivant. Les dispositions particulières qui sont du ressort du Chapitre Général (concernant  les directoires par exemple) seront discutées et approuvées. Enfin les délégués détermineront les orientations à suivre en vue du développement tant spirituel que matériel pour les six ans à venir.

Ce chapitre général débutera par une journée de récollection prêchée par Mgr Fabian Bruskewitz, évêque de Lincoln (Nebraska) et par Mgr Guido Pozzo de la Commission Ecclesia Dei. Le supérieur de la FSSP demande donc des prières (voir ici) pour le bon déroulement de ce chapitre, intention qu’il a déjà confiée à des instituts religieux amis, comme il l’indique dans une lettre aux membres de la confraternité Saint-Pierre, branche laïque de la FSSP.

1 comment

  1. Colline

    Merci. Grâce à la lettre de l’abbé John Berg, demandant des prières, je prends conscience de l’importance et de l’enjeu d’intercéder en faveur des prêtres au plus haut niveau de la hiérarchie de la FSSP. Je n’avais pas conscience de la dimension positive des sacrifices d’ailleurs. Voilà qui permet de prendre de la hauteur et de se sentir utile, dans l’invisible et la discrétion. Encore merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *