La pétition se fait supplique

L’avocat brésilien Ottavio Demasi (photo), promoteur de la pétition en ligne en faveur de la célébration par le Saint Père de la forme extraordinaire du rite romain, est actuellement à Rome. Il espérait pouvoir remettre ses signatures (plus de 2 000) au Souverain Pontife lors de l’audience du 3 octobre mais n’eut pas l’occasion de le faire car on lui a, légitimement, fait remarquer que le Saint Père ne peut être l’objet de pétitions mais seulement de « suppliques ».

L’avocat s’est excusé de ce terme inapproprié qui lui a en fait été imposé par la plate-forme informatique qu’il a utilisée pour recueillir les signatures et qui ne connaît que le terme « pétition », quelle que soit la langue employée.

Gageons toutefois qu’une fois la forme de sa démarche corrigée le courageux fidèle de São Paulo aura bien du mal à remettre son document dans des mains amies…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>