abbe_schmidberger

L’abbé Schmidberger appelle à prier pour la fin de la crise de l’Église

Download PDF

 

Dans une lettre lue dans toutes les chapelles et lieux de culte desservis par la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X (FSSPX) en Allemagne, ce dimanche, l’abbé Franz Schmidberger, supérieur du district d’Allemagne de la FSSPX, a rappelé la teneur des demandes romaines faites à Mgr Fellay lors de son dernier entretien avec le cardinal Levada et la réponse qui doit être donnée par la Fraternité Saint-Pie X d’ici le 15 avril prochain.

Malgré les aspects désagréables de la procédure, l’abbé Franz Schmidberger voit qu’une solution satisfaisante peut être trouvée. Si celle-ci se réalisait effectivement, elle renforcerait, selon lui, considérablement ceux qui, aujourd’hui dans l’Église, travaillent à sa restauration. Dans le cas contraire, ils seraient plutôt affaiblis. L’abbé Schmidberger confirme bien ainsi l’importance de l’accord entre Rome et la Fraternité Saint-Pie X, non pas seulement pour elle-même mais pour toute l’Église catholique.

C’est pourquoi ils demandent aux fidèles allemands des chapelles de la Fraternité Saint-Pie X, demande que l’on peut étendre bien au-delà des frontières allemandes et même des frontières de la Fraternité Saint-Pie X elle-même, de prier avec insistance pour libérer l’Église de la crise dans laquelle elle est actuellement installée.

Cette analyse rejoint finalement celle que nous avions livrée le 16 mars dernier après la rencontre entre Mgr Fellay et le cardinal Levada, analyse partagée également par Jean-Marie Guénois et que sont venues renforcer les confirmations de Mgr Bonfils et la lettre ouverte de don Nicolas Bux. Des deux côtés, les portes restent donc ouvertes et pour l’Église, un véritable espoir de restauration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *