Dominicain-1

Le rite dominicain s’installe de plus en plus aux États-Unis

Download PDF

La Province dominicaine de Saint-Joseph aux Etats-Unis est assez particulière dans l’Ordre des Frères prêcheurs. Sans en faire un rite exclusif, elle essaye de pratiquer le rite dominicain dont la célébration a disparu dans l’Ordre avec l’entrée en vigueur de la réforme de Paul VI.

Depuis la publication de Summorum Pontificum et d’Universae Ecclesiae, cette province se réapproprie doucement l’antique forme de l’Ordre et les séminaristes reçoivent aussi une formation liturgique qui l’intègre. Sur le site Internet de la Province, on peut même trouver un « tutorial » pour découvrir toujours mieux et plus le rite domincain.

Dans les semaines qui viennent plusieurs messes en rite dominicain vont être célébrées aux Etats-Unis. Tout d’abord, le 4 août prochain, pour la fête de saint Dominique dans le calendrier traditionnel, une messe sera chantée en rite dominicain en l’église Saint-Patrick de Colombus (Ohio).

L’affiche annonçant la messe en rite dominicain en l’honneur de saint Dominique

 

Dans la province dominicaine de l’Ouest (des Etats-Unis) une messe basse en rite dominicain est également dite à Portland tous les premiers samedis du mois et chaque dimanche à la cathédrale de la Sainte-Famille à Anchorage (Alaska). L’application du motu proprio n’a décidément pas de frontière.

En France, seuls les couvents de Chémeré-le-Roi (Fraternité Saint-Vincent-Ferrier, Ecclesia Dei) et d’Avrillé (mouvance de la Fraternité Saint-Pie X) célèbrent exclusivement dans le rite dominicain. Des dominicains de la Province de Toulouse célèbrent parfois selon le rite de leur ordre et certains célèbrent parfois le rite romain dans sa forme extraordinaire.  Ajoutons à titre d’information rétrospective sur le sujet qu’une messe solennelle dans le rite dominicain a été célébrée à Cracovie en Pologne le 1er juillet dernier.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *