FSSP Denton 2015

Les États-Unis, nouvelle patrie du traditionalisme ?

Download PDF
Cette année, les entrées dans les séminaires de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X ont été nombreuses : 53  nouveaux séminaristes (dont 4 français). C’est la meilleure année depuis 4 ans. Ainsi, il y a eu 35 entrées au séminaire américain de Winona (c’est assez exceptionnel), 10 au séminaire allemand de Zaitzkofen (c’est mieux que les années précédentes) et 14 au séminaire de Flavigny (dont 4 suisses, 2 italiens, 2 gabonais). C’est en France que les chiffres sont décevants.
Concernant la Fraternité sacerdotale Saint-Pierre, on enregistre, cette année, 38 entrées (dont 6 français): 17 au séminaire européen de Wigratzbad (Allemagne), 18 au séminaire américain de Denton (États-Unis d’Amérique) et 3 à la maison d’Australie. La FSSP poursuit sa lente, mais certaine ascension.
Quant à l’Institut du Christ Roi Souverain Prêtre (ICRSP), il  comptabilise 18 entrées (9 séminaristes français), toutes à Gricigliano.
On peut tirer quelques enseignements de ces chiffres.
Premier enseignement: le district de France de la FSSPX est traversé par une crise en raison d’états d’âme qui perdurent depuis trois ans et d’une défiance répétée à l’égard du supérieur général de la part de plusieurs prieurs français. Dans les faits, cela montre que les fidèles ne cautionnent pas les querelles inutiles et que des jeunes n’aspirent pas aux dissensions. Les autres continents ne sont pas touchés par ce problème. Les « résistants » n’ont guère d’écho aux États-Unis.
Deuxième enseignement: le traditionalisme est de plus en plus américain. La patrie du cardinal Burke prend-t-elle le relais de la patrie de Mgr Lefebvre ? La FSSPX le montre, elle qui a créée un grand séminaire en Virginie. Le district américain tient de plus en plus de poids par sa puissance et sa vitalité. Le supérieur général viendra-t-il un jour du Nouveau Monde ? C’est envisageable. La FSSPX aura, peut-être, un jour, un nouvel évêque américain… En tout cas, la FSSP a déjà ouvert la voie. La moitié de ses séminaristes sont formés à Denton et elle a comme supérieur général l’abbé John Berg.

 

7 comments

  1. DUFIT THIERRY

    Il est particulièrement déplorable que quelques prêtres se soient révoltés contre le supérieur légitime de la Fraternité St Pie X sur des accusations mensongères : la Fraternité St Pie X serait devenue libérale ce qui est tout à fait faux. Ces prêtres plus durs que les durs, plus purs que les purs et plus saints que les saints ont fondé un petit groupuscule sans aucun statut canonique, aucune hiérarchie, n’obéissant plus à aucune autorité.
    Le seul point commun qui les unit est la haine qu’ils éprouvent contre la Fraternité St Pie X et son supérieur général.
    Ils finiront comme les sédévacantistes en petites sectes éparpillées s’excommuniant les unes les autres sans aucun lien avec l’Eglise.

  2. Christian

    « Tout royaume divisé contre lui-même va à la ruine, et toute ville ou maison divisée contre elle-même ne pourra subsister » (Matthieu, 12, 28). Que les tradis français se ressaisissent !

    • Charlemagne

      Oui Christian, tout est dit.
      Avec justesse et à propos !
      Il y a davantage à faire que se perdre dans des querelles byzantines.
      Pendant ce temps l’Islam se répand comme une traînée de poudre…
      Qui l’arrêtera ???

    • LEA

      Les tradis français ne peuvent que s’entendre, la FSSPX a fait un énorme travail jusqu’à présent, laissons nos religieux dans leur domaine. Nous avons cette chance d’avoir leurs paroisses en France. Que ferions nous sans eux? ne les désespérons pas, fréquentons en nombre nos églises.
      Pour les critiquer c’est que nous sommes trop gâtés, pensons que nous avons été trahis depuis les années 60 par nos « élites » religieuses de France sans compter la presse « bien-pensante », nous avons été désorientés, beaucoup d’entre nous se sont retrouvés dans d’autres religions ou bien dans rien du tout!
      A l’heure actuelle l’Eglise de France devrait redevenir traditionnelle c’est tout, donc aidons la FSSPX.

      • DUFIT THIERRY

        Oui c’est tout à fait exact.
        Dans les sombres années 70 un certain nombre de prêtres -Mgr Ducaud Bourget, l’Abbé Coache et d’autres moins célèbres mais tout aussi méritants- eurent le courage de résister à la révolution conciliaire qui détruisait tout. Ces valeureux prêtres préparèrent le terrain.
        Puis vint la Fraternité St Pie X qui prit le relais.
        Si aujourd’hui la Messe traditionnelle a retrouvé une relative liberté malgré la mauvaise volonté de beaucoup d’évêques (Summorum Pontificum) et qu’il existe des congrégations telles que la Fraternité St Pierre c’est grâce à l’action de Mgr Lefebvre et de la Fraternité St Pie X.
        Cependant la crise de l’Eglise est loin d’être terminée et la révolution continue (synode sur la famille).
        La Fraternité St Pie X est indispensable et irremplaçable et a encore un rôle très important à jouer à l’avenir pour la défense de la Foi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *