image-2-45

Mgr Sample, un évêque ad orientem

Download PDF

Mgr Alexander K. Sample

 

Le 4 septembre 2011, Mgr Alexander Sample, évêque de Marquette (Michigan), a célébré la messe traditionnelle en sa cathédrale où la forme extraordinaire du rite romain est offerte tous les dimanches à 15 heures. Passons sur l’horaire hélas fort peu familial de cette célébration pour nous arrêter sur l’éloge de la célébration ad orientem fait par Mgr Sample dans son homélie, dont les principaux extraits figurent dans la vidéo ci-dessous (en anglais).

 

[media id=34]

 

Au cours de ce sermon, l’évêque de Marquette a en effet insisté sur l’importance de l’orientation de la célébration eucharistique, que la liturgie romaine traditionnelle remet au premier plan :

« Dans la forme extraordinaire, toute l’orientation de la liturgie est clairement vers Dieu, pas vers nous. Cette orientation de la prière est probablement l’un des éléments les plus controversés au regard du sens moderne de la liturgie. On entend les gens dire des choses comme : ‘je n’aime pas quand le prêtre me tourne le dos’. Il ne s’agit pas de cela, du prêtre tournant le dos à qui que ce soit, mais du prêtre se tournant, avec vous, vers Dieu, Notre Seigneur. »

Des propos et un style, doux mais ferme, qui rappellent ceux d’un Mgr Brouwet ou d’un Mgr Schneider dont Mgr Sample est le contemporain. Nés tous les trois à l’orée des années 60, ces prélats qui se veulent fidèles à la mens pontificale représentent, des États-Unis au Kazakhstan en passant par Nanterre, une bouffée d’espérance pour l’Église universelle.

1 comment

  1. Charles

    Je suis bien d’accord avec Monseigneur.

    J’ai vecu,à mon corps defendant je dois dire, la meme experience
    ce Samedi 21 Janvier.

    Toute l’assistance se tournait ensemble dans la meme direction,
    c’est a dire vers Dieu.
    L’impression de coherence est evidente.

    De plus recevoir la communion agenouillé au banc de communion
    sur la langue et aux cotés de mes voisins pecheurs,
    possede un sens symbolique tres fort.

    Cela n’a plus rien a voir avec la communion négligée debout
    a la va vite imposée par Mg 23 et Mg Barbarin.
    A la sortie de la messe discussion agreable avec nos voisins pecheurs et une volonté partagée de faire avancer le message de notre seigneur.

    Nous sommes a des années lumieres du manierisme des « signes de paix » imposés pendant la messe qui n’est plus une messe.
    je suis converti depuis 9 jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *