Miracle : Mgr Le Gall a célébré la messe en forme extraordinaire

Download PDF

C’est un effet « Benoît XVI » ou comme l’écrit Yves Daoudal sur le Forum catholique, c’est un véritable « miracle » qui s’est déroulé aux Journées mondiales de la jeunesse. Mgr Le Gall, archevêque de Toulouse, ancien abbé de l’abbaye de Kergonan (congrégation de Solesmes), farouche défenseur de la nouvelle liturgie et adversaire acharné de la forme extraordinaire, a célébré la sainte messe selon les livres liturgiques de 1962. La messe a été célébrée pour le groupe Juventutem (video) en l’église paroissiale de Saint François de Sales de Madrid.

Mgr Le Gall était présent lors des journées liturgiques de Fontgombault au début des années 2000 lorsque le cardinal Ratzinger était intervenu dans le cadre d’un nouveau mouvement liturgique s’appuyant sur la liturgie traditionnelle. Mgr Le Gall n’avait pas caché son opposition aux propos de celui qui allait devenir le pape Benoît XVI. Lors de la publication de Redemptionis sacramentum, document de la congrégation pour le Culte divin « sur certaines choses à observer et à éviter concernant la très sainte Eucharistie », Mgr Le Gall n’avait pas hésité à déclarer qu’il n’y avait pas de problème liturgique en France. Depuis, le miracle a eu lieu. Non content d’accepter un apostolat de l’Institut du Christ Roi Souverain Prêtre dans sa ville de Toulouse, il vient de célébrer la messe pour Juventutem, groupe de jeunes catholiques attachés à la forme traditionnelle.

2 comments

  1. ALABARRIERE

    Mgr Le Gall a déjà célébré la cérémonie d’ordination à l’Abbaye N.D. de Donezan fin juillet 2011 sous la forme dite « extraordinaire »….Abbaye en construction à soutenir ne serait-ce qu’en achetant pour déguster les si bons fromages qu’elle produit!!!
    In Xto per C.S.P.B.

  2. Miserey Renaud

    Deimat denet ! (Bonjour à tous, en breton)
    Je voulais simplement dire que je connais cet homme. Et qu’il a toujours été de grande valeur à mes yeux (et pour ceux qui savent voir), et pas seulement parce que c’est un compatriote. Nous étions curieux l’un de l’autre pour des raisons diffèrentes. Ce genre d’événement, je le subodorais, l’espérais de tout mon être, il était inévitable.
    Que Dieu vous garde.
    ReM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *