Arrieta-2

Pas de problèmes doctrinaux confirme le secrétaire du Conseil pontifical pour l’interprétation des textes législatifs à propos de la FSSPX

Download PDF

 

Mgr  Juan Ignacio Arrieta, secrétaire du Conseil pontifical pour l’interprétation des textes législatifs, était de passage à Louvain-la-Neuve ce lundi 7 mai. Etant ce qu’on pourrait appeler par analogie « président du Conseil d’Etat » de l’Eglise, il a parlé des aspects canoniques de l’accueil des anciens anglicans convertis et de la lamentable affaire Vangheluwe, du nom du tristement célèbre ancien évêque de Bruges. Mais aussi – et c’est ce qui nous intéresse sur ce blogue – Mgr Arrieta a évoqué la réconciliation en cours avec la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X (FSSPX), déclarant notamment, d’après le quotidien La Libre Belgique :

« Je pense qu’on a pu éclaircir les problèmes doctrinaux, même s’il n’est pas facile de mettre cela sur papier. Le vrai problème, le seul, selon moi, c’est la séparation, la distance humaine qui remonte à 1988 ».
 
Des propos encourageants et surtout une indication importante, venant d’un personnage qui connaît personnellement le dossier, puisqu’il est chargé de traiter les aspects canoniques de la réintégration de la FSSPX. Visiblement, il ne subsiste plus d’obstacle majeur à la réconciliation totale entre Rome et Menzingen. Appropinquat hora.
 
Rappelons que membre de l’Opus Dei, secrétaire du Conseil pontifical pour l’interprétation des textes législatifs depuis 2008,  Mgr Juan Ignacio Arrieta était au séminaire de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre (Wigrazbad) en février dernier pour les Ordinations Mineures et Sous-Diaconales (photo). 
 
Signalons également, toujours à propos de la Belgique, que son Excellence Monseigneur Berloco, nonce apostolique dans ce pays, est venu célébrer la messe selon l’usus antiquior et conférer le sacrement de confirmation, dimancher dernier en l’église  du couvent Sainte-Anne Boitsfort, desservie par l’Institut du Christ-Roi à Bruxelles.
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *