Quand Sainte-Cécile nous fait découvrir Papa Stronsay

Download PDF

On trouve sur le site de la Schola Sainte-Cécile (de l’église Saint-Eugène de Paris) un très intéressant reportage – texte et photos (magnifiques) – d’Henri Adam de Villiers, consacré à Papa Stronsay et à la communauté des Rédemptoristes transalpins, proches naguères de la Fraternité Saint-Pie X et qui ont trouvé un accord avec Rome depuis le pontificat du pape Benoît XVI. Peu connue des Français, cette communauté, qui maintient les traditions des rédemptoristes, vit sur une île écossaise, ce qui ajoute un élément insolite à cette fondation. Au début de son article, Henri Adam de Villiers écrit :

Les Rédemptoristes Transalpins, connus aussi sous le nom de Fils du Tres-Saint Rédempteur (F.SS.R.) forment une communauté originale, mi-contemplative mi-apostolique, qui célèbre la liturgie traditionnelle en reprenant les anciennes traditions et pieux exercices des Rédemptoristes institués par leur fondateur saint Alphonse Marie de Liguori au XVIIIème siècle. Cette communauté nouvelle existe depuis 1988, fondée par les R.P. Michael Mary et Anthony Mary. Le premier lieu d’établissement de la communauté dans le Kent s’étant révélé exigu, les Rédemptoristes firent l’acquisition en 1999 d’une île de 74 hectares, Papa Stronsay, située dans l’archipel des Orcades, au Nord de l’Ecosse, y fondant le Monastère du Golgotha.

Pour aller plus loin, on lira donc Ici l’ensemble de ce reportage et l’on découvrira à l’aide de photographies la réalité de cette communauté. Magnifique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *