Liturgia-1

Sacra Liturgia : présentation et questions

Download PDF

Monseigneur Dominique Rey Evêque de Fréjus-Toulon, en France, a annoncé une importante conférence internationale sur la sainte Liturgie qui aura lieu à Rome du 25au 28 Juin 2013.

La conférence rassemblera un grand nombre de conférenciers de renommée Internationale tels que les Cardinaux Ranjith et Burke, l’Archevêque Di Noia, Mgr Mark Aillet, Mgr Guido Marini et Mgr Andrew Burnham.

« La sainte Liturgie est au centre de la nouvelle évangélisation » a déclaré Mgr Rey, insistant sur le fait que « La liturgie était la source et le sommet de la vie et de la mission de l’Eglise. C’est pourquoi, pour l’Année de la Foi, nous désirons poursuivre l’intérêt que suscita notre conférence sur l’adoration eucharistique (Adoratio 2011) en en proposant une autre traitant spécifiquement de la liturgie et de la formation liturgique comme point de départ pour la nouvelle évangélisation. En cela, nous suivons l’exemple du Saint-Père, dont l’enseignement et l’exemple persistent à souligner le rôle fondamental et unique de la Sainte Liturgie dans tous les aspects de la vie de l’Église et de sa mission. »

Sacra Liturgia 2013 se tiendra au centre de Rome, à l’Université Pontificale de la Sainte-Croix (Opus Dei) et comprendra plus de seize conférences ainsi que la célébration solennelle de la Messe dans les formes ordinaires et extraordinaires du rite romain. Ce colloque s’ouvrira et se terminera avec la célébration solennelle des Vêpres. Environ 300 participants y sont attendus. Les inscriptions pour l’ensemble de la conférence débuteront en Janvier et également à partir de Pâques. Une traduction simultanée des présentations sera disponible en anglais, français, allemand, italien et espagnol.

Cette rencontre internationale est parrainée par les éditions américaines Ignatius Press, l’association américaine  « Les Chevaliers de Colomb », le « CIEL Royaume-Un »i et Human Life International.  « Leur encouragement appuyé d’un solide apport financier a permis de donner naissance à cette heureuse initiative ; Un soutien supplémentaire est nécessaire, en particulier en vue de subventionner la participation des élèves à cet événement important. »

Les participants à la conférence envisagent de rejoindre le Saint Père à l’occasion de la célébration de la Solennité des saints Pierre et Paul en la Basilique St Pierre, dans la matinée du samedi 29 Juin.

S’il faut saluer cette initiative, plusieurs questions demeurent. D’abord pourquoi une telle aide anglo-saxonne, alors que l’idée de cette rencontre vient d’un prélat français ? N’existe-t-il pas des associations françaises travaillant, peu ou prou, dans le même sens ?

Autre question : derrière les buts avoués de cette rencontre, doit-on en voir d’autres ? Par exemple, Mgr Marc Aillet, très marqué par son appartenance à la Communauté Saint-Martin, milite pour une transformation du missel de 1962, notamment de son lectionnaire. Mgr Rey est également favorable à une telle orientation. Cette rencontre, où les deux formes seront célébrées, envisage-t-elle de travailler dans ce sens ?

On notera également l’absence de personnalités françaises, spécialistes de la liturgie et membres ou proches des milieux traditionalistes, qui sont pourtant bien connus de Mgr Rey ou de Mgr Aillet. Ce n’est paradoxalement pas le cas des intervenants non français. Citons à titre d’exemples : dom Alcuin Reid, Mgr Ignacio Barreiro Carámbula ; le Père Uwe Michael Lang ou le professeur Miguel Ayuso. On notera aussi l’absence des Franciscains de l’Immaculée, congrégation italienne, spécialiste de l’évangélisation et qui a repris l’usus antiquior

Des questions, peut-être sans fondements, mais qui s’imposent quand on connaît un peu ceux qui œuvrent pour le perfectionnement de la liturgie et qui n’ont pas oublié les enseignements du pape Pie XII dans Mediator Dei, un texte dont on peut espérer qu’il sera évoqué largement afin de donner un fondement doctrinal à ces travaux qui ne doivent pas rester au seul plan des bons sentiments. En attendant, on trouvera plus d’informations sur cette rencontre sur le site Internet de Sacra Liturgia. 

1 comment

  1. Julius

    1- Il faut y voir d’abord l’ancrage international de Mgr Rey. La dimension française de la question est évitée, il s’agit plutôt d’une conférence romaine, « c’est-à-dire » anglo-saxonne !

    2- Dans le programme on lit: « L’Evêque, Maître de la liturgie du diocèse. À confirmer ». (sic!)
    On veut mettre l’accent sur la forme ordinaire ET sur l’autorité épiscopale, d’où le choix des français.

    3- Conclusion : la stratégie « résistante » est inexportable à ce stade. Il nous faut des évêques autoritaires, beaucoup d’évêques autoritaires …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *