Soutiens aux 4 cardinaux

Download PDF

Plusieurs chercheurs et pasteurs ont écrit aux 4 cardinaux (Brandmüller, Burke, Caffarra et Meisner) suite à la publication de leur lettre au Pape concernant certains points de l’exhortation apostolique Amoris laetitia. Cette lettre de soutien en italien a été rendue publique le 8 décembre, alors même que certains évoquaient même récemment des sanctions à l’égard des 4 cardinaux..

Notre confrère Jeanne Smits a traduit cette déclaration de soutien que nous vous invitons à lire intégralement

Alors que le pontife régnant sonne de manière très incertaine de la trompette dans cette bataille contre les « principautés et les puissances » de l’ennemi, la barque de Pierre dérive dangereusement, comme une barque sans gouvernail, et qui de fait, montre les symptômes d’un début de désintégration. Dans une telle situation, nous croyons que tous les successeurs des apôtres ont un devoir grave et pressant de donner de la voix, clairement et fermement, pour confirmer les enseignements moraux clairement exposés dans les enseignements magistériels des papes antérieurs, et du Concile de Trente. Plusieurs évêques et un autre cardinal ont déjà déclaré qu’ils trouvent les cinq dubia pertinents et opportuns.
Nous espérons ardemment, et prions pour cela avec ferveur, que beaucoup d’autres parmi eux approuveront publiquement non seulement la respectueuse requête des quatre cardinaux, de voir le successeur de Pierre confirmer ses frères dans ces cinq éléments de la foi « qui a été une fois pour toutes transmise aux saints » (Jude 3), mais aussi la recommandation du cardinal Burke appelant les cardinaux, si le Saint-Père manque à le faire, à s’approcher de celui-ci collectivement pour lui adresser quelque manière de correction fraternelle, dans l’esprit de l’admonition de Paul à son frère apôtre Pierre à Antioche (cf. Gal. 2:11).

4 comments

  1. PM de Montamat

    Hommage à cas chercheurs et pasteurs qui soutiennent le vrai combat et désignent la réalité des épreuves actuelles dans l’Eglise.

    – Tout en restant dans l’Eglise.
    – Tout en discernant les combats importants à mener.
    – Tout en montrant l’exemple de la fermeté et de la lucidité dans la foi.
    – Tout en montrant l’exemple dans la patience de leur charité.

    Merci à eux, et que de nombreux autres pasteurs et chercheurs les rejoignent !

  2. Hervé Soulié

    Voilà une lettre courageuse et qui ne joue pas avec les mots.
    J’espère que d’autres prêtres, évêques et théologiens feront également entendre leur voix.
    Il ne faut pas sous-estimer l’impact de ces prises de position.
    Le souverain pontife est assez intelligent pour savoir qu’il n’est plus suivi par une grande partie des catholiques.
    Cela ne peut que l’inciter à la prudence, une prudence salutaire.

  3. Henri Courivaud

    Je soutiens ceux qui soutiennent ces cardinaux soucieux de défendre une Eglise au bord d’ un schisme dont le pape François 1er est largement responsable. L’un des signataires m’est très cher, le connaissant pour sa très grande rigueur et honnêteté intellectuelles . Il serait plus que temps que Riposte catholique soutenant ces signataires choisisse son camp, cesse son double jeu en informant loyalement et exclusivement ses lecteurs sur ce que font les catholiques du rang, les evêques et les cardinaux qui sont dans la ligne des auteurs des « Dubia », Riposte catholique doit
    devenir leur relais d’information comme le font déjà Benoît et moi, Sandro Magister, etc. et permette ainsi à nous chrétiens de rester forts dans la foi pour affronter cette nouvelle tempête et prier pour convaincre le pape de renoncer à ses errreurs comme le fit par exemple sainte catherine de Sienne ou le cardinal Consalvi.
    En effet, notre pape est actuellement enchaîné par un modernisme qui a plus que jamais la haine de la foi et cherche à détruire tout sens humain sur la terre.
    Il faut le délivrer d’ ennemis qu’il n’a pas été capable de reconnaître jusqu’à ce jour. Des cardinaux oeuvrent à cette délivrance ;
    ces théologiens aussi.À nous simples fidèles de les suivre avec des journalistes qui une fois pour toutes sauront choisi leur camp au service de la Vérité qui nous rend libres.

  4. de Provenchères Charles

    J’apporte mon soutien le plus total a ces quarte Cardinaux qui sont dans la droite ligne de l’enseignements donné par Notre Seigneur Jésus-Christ.Le Pape n’a pas toujours raison..Il parle trop et ses propos n’engagent que lui même et pas l’Eglise.Décidément la barque de Pierre est également dans la tourmente.Mais n’ayons pas peur le Christ triomphera ,restons lui fidèle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *