Un anniversaire sacerdotal

Download PDF

Ordonné prêtre par Mgr Lefebvre, le 17 octobre 1971, en l’église de Riddes (Suisse), l’abbé Paul Aulagnier fêtera son quarantième anniversaire sacerdotal le samedi 29 octobre prochain. La messe anniversaire sera célébrée en la collégiale de Mantes-la-Jolie (78) et la prédication sera assure par l’abbé Philippe Laguérie, supérieur général de l’Institut du Bon-Pasteur (IBP). Les séminaristes du Séminaire Saint-Vincent-de-Paul de l’IBP assureront la service de messe ainsi que le chant grégorien pendant que la chorale de Rolleboise, paroisse desservie par l’abbé Aulagnier, assurera le chant polyphonique. Un apéritif et un déjeuner suivront la cérémonie.

Né en 1943, l’abbé Paul Aulagnier est originaire du Puy-de-Dôme. Après des études de Droit à l’université de Clermont-Ferrand, il est entré au séminaire français de Rome, envoyé par son évêque de  l’époque, Mgr de La Chanonie. En 1969, il suit Mgr Lefebvre en Suisse et il est ordonné prêtre en 1971. À partir de 1976, il devient supérieur du district de France de la Fraternité Saint-Pie X et développe ce district qui devient l’un des plus importants au monde. Sa fonction prend fin en 1994. Il est ensuite envoyé en différents endroits avant d’être exclu de la Fraternité Saint-Pie X en 2004. Deux ans plus tard, il participe à Rome à la fondation de l’Institut du Bon-Pasteur et il fonde le séminaire de l’IBP à Courtalain, dans le diocèse de Chartres. Avec l’accord de l’évêque de Versailles, son ancien condisciple du séminaire de Rome, Mgr Aumonier, l’abbé Aulagnier dessert aujourd’hui la paroisse de Rolleboise.

N’ayant jamais accepté son exclusion de la Fraternité Saint-Pie X, l’abbé Aulagnier a souvent laissé entendre qu’il en était toujours membre tout en étant incardiné dans le diocèse de Clermont-Ferrand (même si les choses n’ont pas toujours été faciles, voir ICI) et tout en étant membre fondateur de l’IBP. Il déclarait notamment en juin 2010 dans un entretien accordé au site FA8 :

« Je ne regrette pas d’avoir contribué à la fondation de l’Institut. Mais je n’en suis pas membre canoniquement parlant, du moins, pas pour l’instant. Je veux rester dans le cadre de ma situation antérieure : être du diocèse de Clermont mis à la disposition de la FSSPX. Je ne suis pas une girouette. Mais mon “retour” dans la FSSPX me semble aujourd’hui encore assez problématique. C’est une grande peine pour moi. »

Récemment l’abbé Laguérie sur son blog a donné une information concernant l’incardination de l’abbé Aulagnier puisqu’il écrit ceci :

J’en profite pour inviter massivement tous les fidèles au jubilé de notre doyen, M. l’abbé Aulagnier, exemple vivant de constance dans la Foi et la Charité. Nous lui présentons nos plus chaleureuses félicitations et le remercions de son inlassable dévouement envers le Bon-Pasteur, en lequel il sera très prochainement incardiné.

Or voici presque un an, l’IBP publiait un communiqué officiel qui précisait la chose suivante :

Par échange de courriers, valant explicitement convention, entre Son Exc. Mgr Hippolyte Simon, Archevêque de Clermont et M. l’abbé Philippe Laguérie, supérieur général de l’Institut du Bon-Pasteur, en dates respectivement du 6 et du 23 septembre 2010, ayant obtenu l’accord de l’intéressé :

M. l’ abbé Paul Aulagnier est (et reste) incardiné au diocèse de Clermont depuis 1968. Par ladite convention, aux termes du canon 271 § 2, il est dorénavant en sortie canonique du diocèse de Clermont au profit de l’ Institut du Bon-Pasteur pour une durée de cinq ans renouvelables. Son « ordinaire » devient donc le supérieur général du Bon-Pasteur.

Ses confrères du Bon-Pasteur lui présentent leurs vives félicitations et l’Institut le remercie de l’honneur qu’il lui est fait. M. l’abbé Aulagnier reste l’économe général de l’Institut.

M. l’abbé Leszek Kròlikowski,

Secrétaire général.

En un an, la situation a donc changé et devrait donc trouver sa conclusion prochainement.

Signalons enfin que l’abbé Paul Aulagnier publie régulièrement des articles sur son site : ICI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *