Une nouvelle église pour la messe traditionnelle à Paris

file_0002

 

Nous reproduisons l’annonce d’une excellente bonne nouvelle recueillie sur le Forum catholique, ce 21 janvier :

 

La FSSPX s’installe à N.-D. de Consolation à Paris 8e par Ennemond (2013-01-20 20:59:56)

 

Notre-Dame-de-Consolation a été élevée sur les lieux de l’incendie du Bazar de la Charité où ont péri le 4 mai 1897 cent vingt-cinq victimes parmi lesquelles la duchesse d’Alençon, sœur de la célèbre impératrice Sissi. L’architecte de l’édifice a reçu pour son œuvre la médaille d’or de l’exposition universelle de 1900 et la chapelle et son cloître sont d’ailleurs classés monument historique. 

Après avoir abrité successivement deux communautés religieuses au cours du XXe siècle, Notre-Dame-de-Consolation est depuis plusieurs jours entre les mains de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X, sous la houlette de l’abbé Grégoire Celier. Pour la Fraternité, cette nouvelle installation permettra de remplacer la très historique chapelle Sainte-Germaine, attenante à la salle Wagram, que des prêtres desservent depuis 1974 (bien avant l’arrivée à Saint-Nicolas du Chardonnet). Néanmoins si son décor n’est pas moins riche, ses dimensions demeurent plus raisonnables que la paroisse du Ve. Elle dispose cependant d’une crypte prolongée plus grande qui fera office de lieu de culte pour les grandes occasions. 

Sur ces lieux ont péri dans d’atroces conditions des dames qui se dépensaient ce mardi 4 mai pour les nécessiteux et qui, pour certaines, ont sacrifié leur vie pour sauver celle des autres. Leur foi était telle qu’elles ont exercé la charité jusqu’à l’extrémité. Et d’ailleurs, à l’entrée de la chapelle, deux grandes statues entourent la porte principale. Elles représentent à droite la foi et à gauche la charité. Sans doute y a-t-il un clin d’œil de la Providence qui permet que s’installent en ces lieux les disciples de l’archevêque dont la devise alliait ces deux vertus : « Et nous, nous avons cru en la charité »

 

La chapelle de l’hôpital Laennec, la rue de la Cossonnerie, Wagram, St-Nicolas-du-Chardonnet, St-Eugène-Ste-Cécile, aujourd’hui N.-D. de Consolation, rue Jean-Goujon, autant de lieux – je ne cite que les plus importants – qui sont aussi des bornes dans l’histoire du redéploiement e la messe traditionnelle à Paris, depuis 1969.

 

 

1 comment

  1. Pingback: Acquisition d’une église parisienne par la Fraternité Saint-Pie X | Riposte-catholique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>