L’évêque de Calgary met en garde contre la FSSPX

Download PDF
Mgr Fred Henry

Mgr Fred Henry

The Catholic Register du Canada signale le 1er janvier que dans la dernière livraison de The Carillon, le journal officiel du diocèse de Calgary (Province de l’Alberta), l’ordinaire Mgr Fred Henry met en garde ses fidèles contre une nouvelle implantation de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X (FSSPX), et les invite à ne pas participer aux liturgies qui y sont célébrées. La FSSPX a, en effet, récemment acquis l’église St. Michael de Calgary que l’évêché avait mis en vente, et l’a rebaptisée St. Dennis Catholic Church. Pour Mgr Henry, « St. Dennis n’est pas une église catholique et le fait qu’ils se disent église catholique est problématique et source de confusion pour beaucoup de gens. St. Dennis n’a pas de statut canonique dans le diocèse catholique de Calgary », et l’évêque défend à ses fidèles de s’y rendre pour y recevoir les sacrements « sauf en cas d’urgence extrême ou de danger de mort ». L’évêque précise que « la FSSPX ne jouit actuellement d’aucune reconnaissance canonique de l’Église catholique ». Toutefois, et pour les fidèles du diocèse qui souhaitent participer à des liturgies tridentines, l’évêque leur suggère de se rendre à la paroisse St. Anthony de Calgary qui dispose d’un apostolat de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre (FSSP) dont l’évêque souligne « la loyauté et la fidélité » en même temps que son attachement à la Messe traditionnelle. Le supérieur du district du Canada de la FSSPX, l’abbé Jurgen Wegner, s’est dit surpris de la position de l’évêque et a expliqué que les quelque 600 fidèles de la FSPPX à Calgary étaient trop à l’étroit dans l’ancienne chapelle, et que c’est ce nombre qui l’a disposé à acquérir l’église St. Michael.

25 comments

  1. Olivier 33

    Il est quand même parfaitement grotesque de dire que la FSSPX n’est « pas catholique »!
    Si elle ne l’est pas (et depuis quand?!), ce ne sera alors certainement pas cet évêque si peu charitable envers ses frères dans la foi qui le sera…

  2. Christian Ledoux

    Luttes stériles qui nous font plus penser à la chute de Constantinople dont le Patriarcat oeucuménique discutait du sexe des anges pendant que l’ Ottoman était à ses portes. Le général défenseur de la ville n’avait-il pas dit lui aussi, lorsque les émissaires du pape de Rome étaient venus lui proposer son aide : Plutôt le turban que la calotte ?

  3. ankou

    La vieillesse fait des ravage même dans les rangs du clergé !
    Soyons indulgent envers cet ecclésiastique qui semble ne plus avoir toute sa tête.
    Est-ce son premier chant du coq ?!
    Dieu seul le jugera.

  4. gaudet

    Monseigneur Fred Henry, donne de lui, sur la photo l’image d’un homme très fermé, froid et distant, ce qui est très désagréable pour un prélat censé représenter la charité chrétienne.

    Dans la mesure ou des négociation sont encore en cours , à Rome concernant le statut de la fraternité saint pie x, nous pourrions penser que sa position est pleinement légitime et conforme au canon de l’église.

    Cependant , compte tenue du fait que la chrétienté se trouve actuellement confrontée, à un double péril redoutable qui est à la fois la crise doctrinale profonde et la menace mortelle d’un islam assassinant quotidiennement des milliers de nos frères chrétiens, nous sommes fondés à considérer le mouvement de la fraternité st pie x , avec un point de vue plus équilibré et nuancé.

    Ainsi donc la situation pastorale de l’église et la puissance de ses ennemis ont atteint un tel niveau , qu’il serait déraisonnable de se priver de toutes les bonnes volontés, et écarter abusivement le mouvement st pie x, qui justement tente de sauver ce qui reste de foi et de tradition salutaire.

    il conviendrait donc que l’évêque de Calgary, reconnaisse la validité des sacrements décernés par la fraternité st pie x, afin que les fidèles concernés ne soient pas privés dangereusement d’un bien spirituel auxquels ils ont droit.

    En nos temps tellement douloureux et difficiles, il est nécessaire de faire appel à toutes les forces vives de l’église, en dépassant des clivages totalement artificiels.

    Le concile vatican 2, a posé certains principes auxquels on peut ne pas systématiquement adhérer, pour demeurer catholique, et frapper d’ostracisme des prêtres et des fidèles qui ne reconnaissent pas ce genre d’option spirituelle, est abusif ,car les personnes en question sont réellement catholiques de par leur baptême , et entendent suivre avec discipline les sacrements salvateurs! aucun évêque n’a le droit de les mépriser et de les écarter, au nom d’un concile très libéral, dont la doctrine donne toujours lieu à des débats de théologiens, tellement elle se trouve sujette à caution!

  5. RAYNAUD Yves

    Pourquoi toujours vouloir condamner la Fraternité Saint Pie X, il est évident qu’ elle est dans la lignée de Pierre, qu’ elle n’ est ni schismatique ni excommuniée, alors les motifs ? Le refus de certains « aspects » caractérisés d’ une dérive « pastorale » type Assise….d’une position très controversée sur la liberté religieuse…la lutte contre la franc-maçonnerie… sont des positions dans la ligne de l’ enseignement de l’ Eglise dans de nombres encycliques et cela n’est pas du goût des modernistes… au passage condamné par de nombreux papes.

  6. LEFOL

    Mgr Henry a raison quant au fait que S.Dennis n’a pas de statut canonique dans le diocèse catholique de Cagary ; aucune implantation de la FSSPX n’a un statut canonique dans aucun diocèse catholique.Ce statut canonique dépend de Benoit XVI , que l’on voit mal récuser l’excommunication de Mgr Lefebvre , fondateur de la FSSPX.
    Mgr.Henry souligne la « loyauté et la fidélité » de la FSSP , qui contraste de son point de vue (sans qu’il le dise explicitement) avec la déloyauté et l’infidélité de la FSSPX.
    Ce point de vue , partagé par beaucoup , est en rapport avec la primauté d’un Pape (et a fortiori de 3 Papes et d’un concile) sur toute autre considération , fut-elle fondée sur des erreurs patentes de la nouvelle doctrine par rapport à la doctrine des Papes et des conciles précédents.
    Beaucoup d’évêques et encore plus de fidèles ignorants sont d’avis que la critique de Vatican II est injuste et que Jean-Paul II a eu raison de décider la réunion d’Assise et d’exprimer la repentance de l’Eglise catholique;
    Les pbs de fond ne sont pas la soutane , la Messe en latin ou la « droitisation » de Mgr.Lefebvre ; les pbs de fond sont des problèmes doctrinaux , dont certains sont très subtils , et sur lesquels la FSSPX aurait tort de céder.

  7. C.B.

    « l’évêque défend à ses fidèles de s’y rendre pour y recevoir les sacrements « sauf en cas d’urgence extrême ou de danger de mort ». »
    Dommage que l’évêque ne précise pas si, dans ces même circonstances de « cas d’urgence extrême ou de danger de mort  » un catholique est légitime à se tourner vers les secours religieux d’une communauté protestante, en particulier dans les pays où le protestantisme est plus répandu que le catholicisme.

  8. À 80 ans,on ne m’empêchera pas de critiquer ceux qui sont actuellement assis sur les banquettes du vatican.Il y a une dizaine d’années,étant resté dans l’Église malgré de grands malaises,j’ai décidé seul et avec d’autres de fouiller pour comprendre la désintégration de la foi catholique en général
    et de la foi de mon entourage en particulier.C’est alors que je me procurai un certain nombre de livres pour saisir l’ampleur,mais surtout les raisons de ce désarroi.
    En comparant des encycliques vieilles de plus de 200 ans et les « trouvailles«  de vatican II,moi non théologien,j’ai tout compris: l’Église a renié un héritage qui lui venait des apôtres et contemporains de Jésus,dont on nous avait dit qu’Il représentait le dépôt de la foi qu’il fallait conserver au prix de sa vie. Or,voilâ que Vatican II vient nous dire que de grandes parties de ce DÉPÔT sont caduques. Ou bien,on nous a menti jusqu’en 1950,ou bien on nous ment depuis 1965;pas moyen de réconcilier ces vérités d’avant aqvec celles d’après. Ou bien,ceux qui maintiennent Vatican II sont menteurs ou bien inconscients,ou bien les anciens (avant 1950) étaient des farceurs. Or voilà que devant le désastre,les dirigeants actuels ne veulent même pas se poser les questions de savoir si VAT II ne se serait pas fourvoyé;à moins que cette orientation n’ait été voulue et travaillée par les petits frères trois points..Viens Seigneur Jésus,nous périssons.Cécilien

    • RAYNAUD Yves

      De cela, la vérité d’ avant 1950 caduque et la vrai vérité depuis vatican II, il est évident que nous n’ avons pas le choix. J’ ai transmis ce que j’ ai reçu , exprime la vérité de toujours. Les nouvelles interprétations qui renient le concile de trente ne sont qu’ « hérétiques ou sujettes à hérétisme ». C’est la triste vérité.

  9. btk

    sur La Revue Item

    Assistance à une Messe célébrée par un prêtre de la FSSPX : une réponse de Rome

    Le blogue traditionaliste polonais Nowy Ruch Liturgiczny (nouveau mouvement liturgique) a publié le 25 novembre les réponses à deux questions qu’il avait posées le 1er octobre 2012 à la Commission Ecclesia Dei relativement à la satisfaction du devoir dominical dans le cas d’une Messe célébrée par un prêtre de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X et à la possibilité pour un séminariste diocésain de servir comme sous-diacre lors d’une Messe célébrée selon la forme extraordinaire.

    La Commission Ecclesia Dei a répondu le 6 novembre à ces deux questions (les questions posées en anglais par le blogue polonais et répondues en anglais par la Commission Ecclesia Dei sont traduites par nos soins).

    Question n° 1. Est-il possible de satisfaire à l’obligation dominicale en participant à une Messe célébrée par un prêtre de la Société Sacerdotale Saint-Pie X, si celui qui y participe “ne nie pas la validité de la Sainte Messe ou des Sacrements célébrés dans la forme ordinaire ou ne nie pas que le Souverain Pontife soit le Pasteur suprême de l’Église universelle, lorsque c’est la seule possibilité locale de participer à la Messe célébrée dans la forme extraordinaire (forme à laquelle le participant est très attaché) ?

    Réponse n° 1. En réponse à votre première question, ce dicastère se limitera à vous renvoyer à la lettre écrite par le pape Benoît XVI le 10 mars 2009 à ses frères évêques, et dans laquelle il déclare :

    « Tant que la Fraternité n’a pas une position canonique dans l’Église, ses ministres [non plus] n’exercent pas de ministères légitimes dans l’Église. Il faut ensuite distinguer entre le niveau disciplinaire, qui concerne les personnes en tant que telles, et le niveau doctrinal où sont en question le ministère et l’institution. Pour le préciser encore une fois : tant que les questions concernant la doctrine ne sont pas éclaircies, la Fraternité n’a aucun statut canonique dans l’Église, et ses ministres – même s’ils ont été libérés de la punition ecclésiastique – n’exercent de façon légitime aucun ministère dans l’Église » (Benoît XVI, Lettre aux évêques de l’Église catholique au sujet de la levée de l’excommunication des quatre évêques consacrés par Mgr Lefebvre, 10 mars 2009). (La lire en fin d’article)

    Question n° 2. Est-ce que le décret de la Sacrée Congrégation des rites [Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements] (n° 4184) et la décision de la Commission pontificale Ecclesia Dei (n° 24/92) concernant la possibilité de servir comme sous-diacre lors d’une Messe en forme extraordinaire, s’appliquent aussi à des séminaristes diocésains (qui ne sont pas des séminaristes d’instituts érigés par la Commission pontificale Ecclesia Dei) vêtus d’une tenue cléricale ?

    Réponse n° 2. Pour répondre à votre seconde question, la réponse est affirmative.
    ————
    si certains pensent que l’Eveque de Calgary est ferme et peu charitable
    que dire de ceux qui critiquent Benoit XVI ? qui est le VICAIRE du CHRIST, que cela plaise ou non

    il y a une ‘Vieille Eglise Catholique’ ; ceux-la ont au moins eu le courage de clarifier leur position et de se detacher de ROME

    mon soutien a TOUJOURS ete et sera TOUJOURS a BENOIT XVI

    quant a Monseigneur LEFEBVRE : mon beau-frere, decede aujourd’hui, s’etait rendu maintes fois a Econe et avait rencontre ce saint Eveque, et je suis de l’avis de TRES nombreuses personnes, qu’il eut ete TRES heureux de regulariser sa situation avec Benoit XVI.. Monseigneur LEFEBVRE etait tres humble.

  10. Rosme

    A Cécilien Pelchat : comme vous avez raison, il suffit de s’informer pour comprendre.
    Ceux qui ne veulent pas comprendre soit ne s’informent pas, soit ne veulent pas s’informer honnêtement. Contre la mauvaise volonté, il n’y a pas d’alternative.
    Les évêques d’un certain âge ont vécu la crise dans l’Eglise de manière active, ils l’ont pour beaucoup même précipitée, il serait donc étonnant qu’ils ne conservent pas une allergie très marquée envers tous ceux qui ont été le fer de lance de la conservation de la Tradition au sein de l’Eglise catholique, la FSSPX en premier lieu.

  11. C’est indigne d’un évêque. Je fais partie de l’Église diocésaine, mais j’ai le bonheur d’avoir un prêtre (congolais, donc très traditionnel et moral) qui apprécie les autres branches de l’Église, et je suis comme lui, pour l’entente. Après, on s’étonne que les Mormons soient si forts à Calgary !.

  12. hermeneias

    btk

    Relisez Catherine de Sienne ou Hildegarde de Bingen….Oui c’est vrai c’était des femmes et en d’autres temps !
    En des temps « obscurs » d’une Eglise non encore illuminée par Vatican 2 , d’une Eglise à peine chrétienne( enfin parait-il ! )

    Relisez la manière dont Catherine , tertiaire dominicaine , admonestait et exhortait le pape en Avignon devenu le pantin des monarques français….

    Votre papisme aveugle n’est pas forcément très catholique et ne distingue pas l’homme et la fonction.
    D’ailleurs il me semblait que Vatican 2 avait voulu mettre l’accent sur l’épiscopat et la collégialité pour contrebalancer Vatican I …..

  13. senex

    Incohérent .On doit considérer la FSSpx, comme dangereuse,sauf ….en cas de danger
    Ou bien les sacrements sont valides ou ils ne sont pas valides.Est, est; non ,non

  14. Virgnie Delcourt

    Certains ont la mémoire courte. Mgr Henry invoque « la fidélité au Saint Siège »… quand cela lui convient. Car il y a à peine 3 ans, il s’était « permis » d’interdire dans son diocèse la communion sur la langue, ceci évidemment en violation du droit universel de l’Eglise, décrété par le saint siège romain. M. Saint-Placide, pourriez-vous faire une petite piqûre de rappel à ce sujet
    http://wdtprs.com/blog/2009/12/the-calgary-communion-show-down/

  15. Luc Warnotte

    Senex, non, vous êtes à côté de la plaque. Il y a des distinctions qui sont faites par l’Eglise elle-même. Tout d’abord, la validité ne suffit pas. Il faut cesser cette obsession de la validité: un sacrement peut être valide mais illicite. Ensuite, le code de droit canon permet de recevoir en danger de mort les sacrements (à condition évidemment qu’ils soient valides) d’un prêtre suspens ou excommunié. Il faut bien entendu que la validité y soit mais, dans ces cas extrême, en vertu du principe « salus animarum suprema lex » l’Eglise accorde la licéité. Sur ce point Mgr Henry a parfaitement raison; c’est même le seul point sur lequel il ait raison.

  16. gaudet

    Un élément remarquable doit être relevé dans le comportement pastoral des papes et des évêques issus du concile vatican 2.

    En effet, nous observons que volontairement sévères et très intransigeants envers la fraternité st pie x, tous ces prélats , en vertu du principe d’oecuménisme, multiplie les déclarations et les attitudes de complaisances fort déplacées, envers des cultes et des « religions » que la tradition catholique séculaire , a toujours condamnés comme étant des hérésies patentes, dangereuses pour le salut éternel de chaque être humain, car elles n’apportent aucun sacrement valide!

    En outre il faut également signaler que le concept de fidélité au pape et à la discipline hiérarchique, peut chez des prélats connaitre plusieurs interprétations, car certains évêques, faisant preuve d’ostracisme envers la fraternité saint pie x , vont même jusqu’à interdire dans leur diocèse, toute célébration de la messe en latin selon la forme extraordinaire, ce qui constitue une contradiction avec le texte papal du motu proprio autorisant au contraire officiellement ce mode de célébration.

    Dans le mesure ou on entretien de « bonnes relations » avec des représentants de l’orthodoxie russe ou grecque, un évêques devrait également démontrer des signes de bienveillance envers la fraternité st pie x, plus proche de l’église catholique officielle, que des divers mouvements chrétiens qui se sont rendus naguère schismatiques, pour des raisons encore moins reluisantes que celles ayant conduit monseigneur Lefebvre, à conduire sa propre politique.

  17. LEFOL

    En 1947 , S.S Pie XII était le Vicaire du Christ.
    Cette année là est parue la 6eme édition du « Précis de théologie dogmatique » de Mgr.Bartmann , Prélat de la maison du Pape , Professeur de théologie.
    Tome 2 page 19 : « Nous ne sommes pas par nature les enfants de Dieu… »
    Ibidem page 287 : « Le don de l’Esprit Saint qui fait les enfants de Dieu , telle est la grâce propre au baptême. »
    Bien des siècles plus tôt , S.Cyprien de Carthage avait écrit : « Nul ne peut avoir Dieu pour Père qui n’a pas l’Eglise pour Mère » et avant lui S.Jean :  » Quiconque nie le Fils n’a pas le Père non plus ; qui confesse le Fils a aussi le Père. »
    Le concile de Trente , présidé par 4 Vicaires du Christ successifs , a déclaré notamment :  » Par la nature, nous naissons d’Adam, et nous naissons enfants de colère ; mais par le Baptême nous renaissons en Jésus-Christ, comme enfants de la miséricorde, car Dieu a donné [10] le pouvoir de devenir enfants de Dieu à tous les hommes qui croient en son nom, qui ne sont nés ni du sang, ni de la volonté de la chair, ni de. la volonté de l’homme, mais de Dieu. (Noter que , dans ce verset , »son nom » est le nom de celui qui est venu chez lui : le Verbe venu par Incarnation)
    Paradoxalement , dans l’encyclique « Redemptoris missio » (ch.2 §12) , on peut lire : »…L’Ancien Testament atteste que Dieu a choisi et constitué un Peuple pour révéler et mettre en oeuvre son plan d’amour . Mais , en même temps , Dieu est créateur et Père de tous les Hommes ; il prend soin de tous ; à tous il étend sa bénédiction… »
    Pendant 2000 ans il fallait accueillir Jésus-Christ comme le Fils de Dieu , et renaître en Lui pour que Dieu soit « Notre Père ».
    Survient Vatican II et « Dieu est créateur et Père de tous les Hommes. » Il faut vraiment être complaisant pour ne pas discerner la différence doctrinale !

  18. Pingback: Kirche heute, 6.Januar 2013 « Moment Mal

  19. btk

    @hermeneias

    relisez TOUT ce qu’a ecrit Benoit XVI quand il etait Joseph Ratzinger et lisez avec attention TOUT ce qu’Il ecrit

    mon papisme m’aveugle peut-etre

    mais votre orgueil est susceptible de vous aveugler

    je connais beaucoup de FSSPX – et pour certains, leur sectarisme -, beaucoup souhaitent que les ‘chefs’ de la FSSPX se rallient a Rome

    que vous le vouliez ou non, le Pape Benoit XVI est le Vicaire du CHRIST, par la Grace de l’Esprit Saint

    ALLELUIA !

  20. gaudet

    réponse à Lefol

    Effectivement vous avez raison, les conditions d’appartenance à l’église furent modifiées par vatican 2.

    Car la tradition ancestrale de l’église enseigna pendant des siècles , que seul le baptême , nous permet de devenir véritablement disciples de Dieu.

    La simple condition humaine n’est en elle même plus suffisante pour être membre de l’église du salut éternel, cela est pleinement conforme à la lettre de l’évangile

    • LEFOL

      Réponse à Gaudet.
      Si nous nous sommes bien compris , vous serez d’accord avec moi pour contester fermement ce qui suit et que vous pouvez lire en totalité sur le site de référence , qui se réclame du cardinal Etchegarray et du cardinal Coffy (malheureusement décédé suite à une « longue maladie »).
      DIALOGUE INTER-RELIGIEUX (portstnicolas.org)
      L’engagement de Dieu et la mission de l’Eglise.
      L’identité chrétienne à l’épreuve de la pluralité des religions.
      /…
      L’église affirme que les rites et les doctrines des autres religions peuvent avoir une réelle efficacité pour le salut de leurs adeptes. « Nostra aetate n° 2. » Par là se trouve écartée une position exclusiviste qui, au nom d’un ecclésiocentrisme étroit, refuserait aux religions non chrétiennes toute valeur salvatrice et révélatrice, en s’appuyant sur une interprétation durcie, et donc faussée, de l’antique adage patristique : « hors de l’église, point de salut « .
      /…
      La théologie doit tout d’abord montrer comment l’événement historique, particulier, concret, de l’incarnation salvifique de Dieu en Jésus-Christ concerne de manière universelle l’ensemble de l’humanité. Elle doit ensuite expliquer comment, selon la foi des chrétiens, les autres religions possèdent également une valeur salvifique qui procède du Christ.
      /…
      La rencontre avec des croyants d’autres religions est l’une des modalités par lesquelles l’église, aujourd’hui, est appelée à vivre sa mission.Puisse cette mission rester toujours pour elle une grande joie, considérant tous ceux que le Père lui confie comme des frères pour qui le Christ est mort et ressuscité, qu’ils le sachent ou non, qu’ils l’accueillent ou qu’ils le refusent

  21. gaudet

    réponse à Lefol

    En premier lieu, il nous faut rappeler les principes de base fondamentaux.

    D’abord, notre Seigneur , et cela est un révélation particulière de l’évangile ordonné ( et non pas même simplement demandé) de baptiser les enfants et les païens rencontrés du père , du fils et du saint esprit. Comme condition préalable à leur entrée dans l’église catholique du salut.

    Le princes de l’église actuelle , selon la théologie nouvelle de Vatican 2 , laissent entendre que les autres religions ou meme irréligion constituent elles aussi des voies de salut .

    Mais il est absolument nécessaire de préciser ici, qu’il ne s’agit là que d’une idéologie entiérement nouvelle , manquant totalement de fondement et de démonstration théologique au sens de la révélation originelle. Le fait donc que des hommes accède au salut par des moyens différents des sacrements de l’église, relève d’une vérité absolument non maîtrisable et du bon vouloir et de la sagesse du Bon Dieu lui même, qui nous dépasse évidemment totalement .

    Autrement dit si nous sommes surs des ordres que Dieu lui même nous a imposés, avec la distribution et la réception des sacrements de l’église de Rome, en revanche, il est très imprudent et même irréaliste de se lancer dans des élucubrations très aventureuses dont les conclusions et conséquences théologiques, ne sont plus ni vérifiables et contrôlables par aucun être humain!

    C’est à dire que les penseurs de « vatican 2 » se sont laissés gratuitement allés à des suppositions et des extrapolations , concernant les voies de salut, purement gratuites, et que les grands papes anciens de st pie 5 à st pie x ou pie 12 auraient d’emblée écartés , en invoquant l’absence réelle de révélation solide à ce sujet.

    Par ailleurs , conférer à n’importe quelle religion humaine , des capacités salutaires, relève d’autant plus de la plus grande imprudence , que nous avons été confrontés dans le passé ,à des pratiques cultuelles résolument abominables, ne constituant absolument pas un bienfait ni pour les gens du peuple et encore moins les prêtres , qui par leurs crimes publiques, se damnaient de manière certaine.

    Comment donc penser que l’islam soit une religion de salut quand non seulement elle rejette explicitement notre Seigneur le christ en tant que fils de Dieu, mais encore le fondateur mahomet a commis et commandité des assassinats, qui non regrettés l’ont conduit probablement en enfer!

    Dans le même ordre d’idée, je pourrais citer le cas des anciennes religions pré colombiennes dont les cérémonies affreuses conduisaient à des milliers de sacrifices humains! pour la plus grande horreur des militaires espagnoles horrifiés d’un tel spectacle .

    si un quelconque théologien viendrait m’affirmer que les sacrifices humains des religions sud américaines, étaient une voie de bénédiction et de salut , je lui conseillerai d’arrêter de consommer des substances stupéfiantes, pour retrouver miraculeusement sa lucidité!

    Une réflexion entièrement similaire peut être formulée à l’encontre de la religion hindouiste ou les pratiques et traditions cultuelles sont vulgaires et extrêmement nocives pour l’équilibre de la société humaine.

    L’organisation de la fameuse réunion syncrétiste d’assise était donc une perte de temps ridicule et lamentable, et au lieu de cela , les prêtres ne vont plus sur le terrain , prêcher notre Seigneur et baptiser tous ces innocents pour les arracher à la perdition.

    Apres plus de 50 ans d’aventure conciliaire , il est grand temps de remettre les pieds sur terre, éviter de se lancer dans des spéculations inutiles et donc dangereuses, pour se recentrer sur le terrain solide de la vérité telle que le Bon Dieu a voulu qu’elle soit connue par nous! place donc à davantage de discipline et de réalisme salutaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *