Des nouvelles d’Una Voce France

Download PDF

Una Voce France organise samedi prochain son assemblée générale. Fondée en 1964, l’association cherche toujours à se développer alors que l’attrait pour le chant grégorien, notamment suite au Motu Proprio, est indéniable.

Extrait du site d’Una Voce

Chers amis,
Comment cacher que cette rentrée ne se fait pas sous le signe de la paix et de l’insouciance ? Certes notre Assemblée générale ne se déroulera pas sous protection policière comme la rentrée des écoles. Mais les sujets d’inquiétude, dans l’Église comme hors de l’Église, y seront forcément abordés.georges_de_la_tour_-_leducation_de_la_vierge-150x150

Le numéro 308 de notre dernière publication prolonge le numéro précédent, tant le « dossier baroque » s’est révélé suggestif. Il y manque la rubrique Grégorien, par suite de divers contretemps, mais vous la retrouverez évidemment dès le n° 309 en novembre. Il sera constitué de deux études approfondies.
Du moins la couverture, avec cette Éducation de la Vierge de Georges de La Tour, sans quitter le monde baroque, nous met-elle sous la protection de Marie, que nous fêtons pendant ces mois de rentrée : mois de l’Immaculée Conception, mois du Rosaire. Récitons le Sub tuum praesidium, « Nous avons recours à vous, Sainte Mère de Dieu… ». C’est la première prière à la Vierge retrouvée : elle figure en grec sur un papyrus égyptien du IIIe  siècle (qui est aujourd’hui à Manchester), et les quatre derniers mots dans cette langue sont encore plus touchants (Monê agnê, monê eulogoumenê, « Seule pure, seule bénie »).

Cette Vierge enfant que La Tour a peinte peut aussi nous évoquer l’Espérance, la petite fille Espérance dont parle Péguy. Certes un de nos soucis doit être la chute continue des vocations sacerdotales en France (une centaine d’ordinations dans la forme ordinaire, contre 120 en 2015 et 140 en 2014). Mais il nous faut observer qu’elles résistent mieux là où la tradition théologique, liturgique, reste forte ou du moins présente, qu’il s’agisse de diocèses comme Vannes ou Fréjus-Toulon, de la Communauté Saint-Martin, des fraternités, instituts… Ecclesia Dei, de la Fraternité Saint-Pie X, ou des communautés liées à elle… Surtout, ce qui frappe, quand on parcourt la France des dimanches d’été, c’est combien les messes latines et grégoriennes attirent les jeunes couples et leurs nombreux enfants.

Une des fonctions d’Una Voce est de soutenir ce renouveau. Nous allons nous efforcer d’y contribuer cette année avec une équipe de direction plus dynamique encore, qui fait appel à toutes les bonnes volontés, chers lecteurs : efforcez-vous d’êtres présents, physiquement, par la prière, par vos messages de soutien et vos suggestions, à notre Assemblée générale du samedi 8 octobre * !

Patrick Banken

* à 16h00 à Notre-Dame du Lys 7 rue Blomet, Paris (15e)

1 comment

  1. Dominique Passon

    J’ai souvenir des commentaires adressés à cette association en juillet 2007 : « Avec ce Motu Proprio, il y a un boulevard pour le chant grégorien et pour Una Voce ». Mais les évêques n’ont pas obéi au Motu Proprio du pape Benoît XVI et ils ont tout gâché.
    C’est remarquable de voir cette association, décidément inébranlable, continuer le combat pour la belle et sainte liturgie.
    Il faut l’aider.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *