Messe

Publication: La Messe traditionnelle en tous ses états

Download PDF

L’Homme Nouveau vient de publier « La Messe traditionnelle en tous ses états », un bref opuscule présentant les différents degrés liturgiques de la forme traditionnelle du rite romain (dite forme extraordinaire) reprenant notamment des chroniques de notre confrère Paix Liturgique. Cet ouvrage a le mérite de donner de manière synthétique quelques repères au néophyte comme à celui qui « baigne dans la forme extraordinaire depuis son plus jeune âge ». Ce patrimoine liturgique est riche, il faut sans cesse le découvrir et nous l’approprier.

L’abbé Barthe nous rappelle fort à propos :

À l’époque, qui n’est pas si lointaine, où la liturgie traditionnelle romaine était célébrée sur une grande partie du globe, frappante était son unité, en même temps que leur coloration variait comme à l’infini. Tout fidèle catholique assistait à la même messe lorsqu’il participait à des cérémonies aussi diversement modulées que la messe basse matinale dans une église de campagne, la messe pontificale fastueuse dans une cathédrale qui avait conservé les pompes les plus brillantes (Westminster, Milan, Cologne), la grand-messe dominicale de l’immense majorité des paroisses de France qui cultivaient le style tonique et viril des « nefs qui chantent », la liturgie monastique blanche et dépouillée d’une abbaye trappiste, un pontifical bénédictin qui représentait la meilleure part du Mouvement liturgique, la messe baroquissime d’une chapelle papale, les messes dites à voix basse sur les nombreux autels des sanctuaires devant lesquels se succédaient des files de pèlerins, etc.

La Messe traditionnelle en tous ses états, Éd. de L’Homme Nouveau, coll. « Paix liturgique », 56 p., 6,50€
Commande ici

4 comments

  1. quand on veut tout simplifier pour se mettre à la portée du  »basic » chrétien, on appauvrit et les rites et la foi et les textes — une religion pourtant si riche , si diverse s’adressant aux simples comme aux penseurs, qui permet l’étude, l’approfondissement de la foi,le merveilleux avec les arts et légendes—quelle pitié!!!

  2. Christine

    La « Messe catholique étant de nouveau permise » nous avons pu aller à la Messe de Noël avec nos enfants dans une très ancienne et jolie église. Nous nous sommes levés très tôt car la Messe chantée était à 9h30 et nous avions une longue route à faire. Nous étions heureux et la Messe était magnifique.

    Cependant dans cette Eglise, qui a l’air un peu à l’abandon, il n’y a plus de planches pour pouvoir s’agenouiller et une table vide et inutile entre le choeur et et les fidèles gêne le Prêtre et les enfants de choeur dans leurs mouvements pendant le Saint Sacrifice de la Messe, ainsi que la vue pour les fidèles pour pouvoir suivre et prier convenablement.

    Toutes les misères ne nous ont pas été épargnées depuis Vatican2 et il ne faudrait pas que çà continue.
    Il y a urgence à s’organiser pour remettre nos Eglises en état, car je me demande si ailleurs ce n’est pas pareil.
    Je participe volontiers pour les frais de ces travaux.

    Vu l’élan d’enthousiasme de nos évêques il faut compter que sur notre énergie et notre foi pour poursuivre le
    combat.

  3. Frappin

    Encore une bonne initiative de l’Homme Nouveau auquel je suis abonné!
    Je prie afin que l’Esprit-Saint permette enfin une sortie de crise entre Rome et la Fraternité St-Pie X,mais il faut également songer aux autre Instituts attachés à la liturgie dite »extraordinaire »,à mon humble avis ce qu’il y a d’extraordinaire est la manière de célébrer la messe depuis plus de cinquante ans,aucune unité,l’improvisation ,le manque de sens du sacré,totale liberté laissée aux prêtres et aux équipes d’animation,étonnons-nous que les églises soient vides.
    Nous apprenons trop souvent des profanations commisent dans les cimetières et les églises,mais les premières profanations ne sont-elles pas ces liturgies qui bien souvent oublient que le coeur de notre vie chrétienne est la célébration du saint sacrifice de Notre-Seigneur?
    Le pape Benoît XVI a promulgué un motu proprio qui n’est appliqué nul part.!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *