abbé_coiffet_fssp

Rappel à Dieu de l’abbé Denis Coiffet

Download PDF

L’abbé Denis Coiffet, FSSP, a rendu son âme au Bon Dieu ce vendredi 3 juillet en la fête de Saint Irénée de Lyon. Nous sollicitons des prières pour le repos de son âme, pour sa famille et ses confrères. Nous voulons rendre grâce pour son riche ministère au service des âmes.

Addendum 03/07 à 16h00 : La Messe de funérailles de l’abbé Denis Coiffet sera célébrée par l’abbé Josef Bisig, autre membre fondateur de la FSSP et ami de l’abbé, le mardi 7 juillet à 10h00 à la Cathédrale Saint-Louis de Versailles. Elle sera suivie par un vin d’honneur. L’inhumation aura lieu le mercredi 8 juillet à Leigneux (42).

.

Nous reprenons la biographie de Monsieur l’abbé l’abbé que nous avions diffusée dans un de nos posts il y a quelques mois

Après son ordination sacerdotale pour la Fraternité Saint-Pie X par Mgr Lefebvre en 1977, l’abbé Denis Coiffet est envoyé dans les Yvelines à Saint Martin de Bréthencourt, où une association de fidèles avait pris en main l’église paroissiale pour assurer la célébration de la messe traditionnelle.

A l’annonce des Sacres sans mandat pontifical de 4 évêques par Mgr Lefebvre en juin 1988, il fait partie des 12 fondateurs de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre, dont il devient Supérieur pour la France tout en poursuiabbé_coiffet_fsspvant son ministère dans le diocèse de Versailles à Saint-Martin de Bréthencourt, puis à Notre-Dame des Armées à Versailles. Comme Supérieur de District c’est sous son impulsion que se développe la FSSP à Besançon, Lyon, Perpignan, Narbonne ou encore Versailles. Son ministère auprès de la jeunesse est important. Grâce au zèle de Jean-Marie Sorlot, il assure ainsi l’aumônerie des fleurissants groupes scouts du Chesnay, ces derniers apportent une belle moisson de vocations. Dans le même temps, il poursuit son ministère d’aumônerie du Chapitre Enfants du Pèlerinage de Notre-Dame de Chrétienté. Après un nouveau passage au District de France (installé à Brannay), il est nommé à Nantes, jeune communauté paroissiale en plein essor. L’abbé y apportera tous ses talents pour les Scouts, pour les familles… mais aussi en se mettant régulièrement derrière le clavier de l’orgue, une de ses passions. C’est toujours pour être au service de la jeunesse qu’il répond positivement à l’appel de Yann de Cacqueray alors directeur de l’Institution de l’Espérance en Vendée, dont il deviendra d’ailleurs aumônier à plein temps dans les années 2000. En 2008, il est nommé chapelain de la communauté traditionnelle du Christ Rédempteur de Talence… celle-ci « fusionnera » avec celle de Saint-Bruno dans le centre de Bordeaux. Notre-Dame de Chrétienté le rappelle en 2012 pour reprendre la charge d’aumônier général.

Depuis 1 an et demi, l’abbé Coiffet souffre d’une leucémie. Pendant quelques mois, il a poursuivi malgré tout un ministère très actif à Bordeaux et pour le Pèlerinage. En septembre 2014, ses supérieurs l’ont nommé à Morlaix d’où il devait assurer l’aumônerie de Notre-Dame de Chrétienté tout en se soignant. Mais début octobre, il a été hospitalisé pour des complications de santé.

5 comments

  1. emi

    Quand on a eu l’honneur de le connaître et de l’apprécier on remercie le Seigneur et on souhaite que l’Eglise ait beaucoup de serviteurs comme lui. Il avait une foi communicative et allant toujours à l’essentiel, un prêtre attentif à tout ce qui pouvait amener les âmes à Dieu.
    Nous perdons un grand ami du scoutisme et un très bon musicien, un grand serviteur du Seigneur et sûr un saint prêtre !
    Que le Seigneur lui accorde sa récompense sans tarder et qu’il soit pour nous un intercesseur efficace.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *