Procession de la Fête-Dieu de Notre-Dame des Armées

Un autre effet du motu proprio

Download PDF

Procession de la Fête-Dieu de Notre-Dame des Armées

 

Les effets positifs du motu proprio Summorum Pontificum sont beaucoup plus nombreux qu’on ne le pense aux premiers abords. C’est certainement ce qui ressortira de la quatrième rencontre de Reunicatho qui se déroule ce dimanche à Paris, en la salle Rossini de la paroisse Notre-Dame de Passy (8bis rue de l’Annonciation, 75016 Paris) de 14h00 à 18h00. Auparavant, Mgr Schneider, qui est l’invité principal de cette rencontre, aura célébré la messe en forme extraordinaire à Notre-Dame du Lys à Paris.

Mais il y a d’autres effets positifs comme la collaboration qui se noue entre des ordres religieux classiques et des paroisses où la forme traditionnelle est célébrée. Ainsi, depuis plusieurs années, un tiers-ordre carme est né à Notre-Dame des Armées à Versailles, en lien avec quelques couvents de Carmes du sud-ouest de la France. Au mois de février prochain, une retraite sera ainsi donnée par le père Louis-Marie, prieur des carmes de Montpellier, au Foyer de Charité de la Part-Dieu, en région parisienne, à l’instigation de Notre-Dame des Armées. Et la messe célébrée pendant cette retraite sera la forme extraordinaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *