Le Séminaire Our Lady of Guadalupe de Denton

Download PDF

Le site de la Confraternité Saint-Pierre, dans sa lettre de février, présente le Séminaire de la Fraternité Saint-Pierre à Denton aux Etats-Unis. Il s’agit d’un second séminaire de la FSSP, après celui de Wigratzbad (Franco-allemand), mais celui qui a aujourd’hui numériquement parlant le plus de séminaristes (85 cette année). Demain, 11 février, 10 séminaristes seront ordonnés sous-diacres par Mgr Thomas Paprocki, évêque de Springfield (USA).

Le séminaire de la Fraternité aux Etats-Unis, par l’abbé Benoît Guichard, FSSP, professeur à OLGS

Our Lady of Guadalupe Seminary, Denton Nebraskafssp-soutanes-denton-2016-2

Etabli depuis plus de quinze ans dans les grandes plaines du Nebraska loin, très loin des distractions du monde, le séminaire de la FSSP dédié à ND de Guadalupe s’est progressivement développé :  Des bâtiments nouveaux ont peu à peu vu le jour (la chapelle fut consacrée en mai 2010, le gymnase fut construit en 2014) et le nombre de candidats qui se préparent au sacerdoce ne cesse de croitre.

En plus du recteur de nationalité suisse (l’abbé Joseph Bisig), de quatre prêtres américains, d’un prêtre canadien et d’un français, le séminaire ne compte pas moins de 14 nationalités parmi ses quelques 85 séminaristes (USA, Canada, Mexique, Puerto Rico, Angleterre, Pays de Galles, Irlande, Pologne, Nouvelle-Zélande, Australie, Nigéria, Hong Kong, Philippines, Indes et Danemark). Le caractère international est donc fortement affirmé! Sont à compter, de plus, trois religieux de la communauté des « Fils du Très Saint Rédempteur» dont le convent et maison-mère se trouve sur l’île de Papa Stronsay au nord de l’Ecosse.

Plusieurs fois l’an, en particulier à l’occasion d’ordinations, mais aussi pour donner des retraites ou pour de simples visites, le séminaire reçoit la visite d’évêques diocésains venant pour le plupart des USA et qui confessent être toujours très heureux de pouvoir conférer les ordres ou simplement célébrer la messe dans le rite ancien.

Les vastes proportions du séminaire permettent une vie pieuse, studieuse et agréable en un pays où le temps est parfois rude. Ainsi, la vaste et belle chapelle à la très bonne acoustique comprenant des stalles en chêne bien proportionnées (et qui verra un grand orgue à tuyaux garnir sa tribune d’ici un an et demi) est fort propice pour la célébration de la liturgie solennelle et de l’office divin. De très tôt le matin à tard le soir, la chapelle reçoit très souvent la visite de séminaristes car la piété est ici naturelle…

Le sport fait aussi partie intégrante de la formation et de la vie du séminaire. Le gymnase est donc un lieu privilégié par les séminaristes : foot en salle, volley ball, hockey, basket ball où autres activités sportives ont lieu chaque jour en début d’après-midi. Les séminaristes participent chaque année à un tournoi de football qui met en compétition 5 ou 6 autres séminaires du Midwest. Et cette année nos séminaristes furent les vainqueurs !

Quant aux études, mis à part un professeur qui vient de loin et dispense ses cours par sessions, tous les professeurs habitent au séminaire (pour les prêtres) où dans les environs (pour les laïcs). Ainsi les cours sont dispensés quotidiennement d’une façon fluide. Cela donne aux professeurs une certain flexibilité, leur rend l’enseignement plus facile car plus dilué dans le temps, et permet d’offrir des cours optionnels. Ainsi, de part la présence d’un professeur à temps complet pour le chant sacré le séminaire offre à chaque séminariste une excellente formation en chant grégorien. Le résultat est fort plaisant à l’oreille !

Un programme en lien avec le district permet aux diacres présents au séminaire pendant la semaine, où ils suivent encore quelques cours, de pouvoir passer la fin se semaine par groupe de deux dans l’un nos apostolats avoisinants et ainsi d’aider les prêtres dans leur paroisse.

Bien sûr l’isolement au milieu des grands champs de maïs rend les excursions moins intéressantes, moins fréquentes et un peu plus longues : quatre jours pour aller à Denver, Colorado… Le premier pour s’y rendre (9 heures de voiture) ; le second pour faire une excursion en montagne ; le troisième pour rencontrer les paroissiens de notre apostolat local et le dernier pour rentrer.

Une très bonne ambiance règne à ‘OLGS’ (Our Lady of Guadalupe Seminary). La fête patronale donne lieu à un diner et une soirée aux allures mexicaines. Saint Nicolas est toujours de passage et Mardi Gras permet une dernière soirée faites de rires et de chants avant le début du Carême.

Dans un séminaire qui brasse tant de cultures, parfois fort différentes, la difficulté première consiste à  pouvoir s’adapter aux autres, à leur façon de vivre, de penser, de réagir. Ce qui requiert de mettre en œuvre les mots de saint Paul aux Romains : « Aimez-vous mutuellement d’une affection fraternelle ; prévenez-vous par des égards réciproques ».

Site du site Our Lady of Guadalupe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *