chapelle_st_francois

Vers une solution pour la Chapelle Saint François de Rennes

Download PDF

L’Institut du Christ Roi à Rennes vient de mettre en ligne la lettre de Mgr d’Ornellas qui a été lue aux fidèles ce dimanche. Il y a annonce qu’il a accepté le remplaçant proposé par l’Institut du Christ Roi. L’archevêque écrit :

« Je viens vers vous pour vous tenir informés de l’avancée de ma discussion avec le Provincial de l’Institut du Christ Roi Souverain Prêtre.

Ce dernier m’a proposé le nom d’un Chanoine qui n’a pu se libérer pour venir à Rennes que ce 15 juillet afin que je le rencontre comme je le fais normalement pour tout prêtre susceptible de venir participer à la mission sacerdotale dans le diocèse. Je souhaite que ce Chanoine exerce son ministère en collaboration étroite avec un prêtre du diocèse de Rennes, et en bonne harmonie avec les autres prêtres. C’est pourquoi, je lui ai proposé de rencontré d’autres prêtres, ce qu’il a accepté avec joie.

Suite à ces rencontres, j’ai écrit au Provincial pour lui dire mon accord sur la proposition qu’il m’a faite. J’attends donc sa réponse car ce Chanoine ne viendra dans l’obéissance que si son Provincial l’envoie à Rennes. »

lettre_archevêque_rennes

Institut du Christ Roi – Rennes

12 comments

  1. Jacquesjacques

    La solution ? Une typique langue de bois.
    C’est lui qui a créé un problème et il prétend proposer une solution.
    Le problème c’est lui même qui veut exercer et contrôler la paroisse, le chanoine devra exercer en collaboration étroite… Traduction le chanoine pourra exercer en obéissant et sous surveillance….
    Je comprends les catholiques qui on fui l’église à cause de la malhonnêteté du clergé conciliaire, du simple prêtre au pape, qui prône la loyauté et qui est complètement perverti et vicieux. On constate encore que la direction romaine de l’église exerce son pouvoir de façon totalitaire, à l’image des soi disantes démocraties hypocrites.
    Pour ma part , je ne tiens plus compte et j’ignore totalement les prérogatives de l’église dite conciliaire.
    http://www.francefidele.org/

  2. yr

    Obligation d’un accord avec le provincial ?
    Comme si la communauté de la Chapelle St François de Rennes, était en rébellion avec le pasteur officiel du diocèse ?
    D’abord pourquoi plusieurs prêtres du diocèse ?
    Pour apporter le moderniste ambiant ou mettre des bâtons dans les roues du Chanoine nommé ?
    Pour être absolument en accord avec le modernisme de l’après Vatican II (qui est l’Eglise officielle en France) ce serait plus important que de laisser la communauté traditionnelle donner ses propres fruits.

  3. jpm

    le piège se referme. Le diocèse de Rennes fonctionne sur le mode maçonnique. Le vénérable évêque avec les membres de la loge créent une situation révolutionnaire dans laquelle un groupe de personne est désigné à la vindicte populaire c’est-à-dire les initiés (la racaille) moderniste du diocèse.
    Pas d’accusation précise mais une pression totalitaire et la décapitation du prêtre non-jureur.
    Tolérance finale accordée par la loge en attendant la recomposition : solve et coagula

  4. LARREUR

    Pourquoi voir un piège ! Il est normal dans la vie même dans le civil de rencontrer un futur collègue de travail !
    J’avoue que je suis stupéfaite d’entendre autant de récits discordants à une époque où nous devrions parler d’une seule voix : Celle de notre Pape François …

    • Claude

      La voix des conciliaires a tout fait pour étouffer celle des Catholiques. Il n’y a qu’une seule voie et celle des conciliaires finira dans une impasse. Dieu soit loué !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *