40 Days for Life : à Tbilissi, dans l’ex Géorgie soviétique

Download PDF

Les initiateurs de ces campagnes des 40 Days for Life, dont la première fut lancée à l’automne 2007, avouent, eux-mêmes, qu’ils n’imaginaient pas que la modeste initiative lancée il y a quatre ans, prendrait une telle ampleur. C’est que Dieu agit par de toutes petites choses, comme l’enseigne la parabole du grain de moutarde, mais que son œuvre se déploie de manière admirable. Il en va ainsi de ce mystère de la vie, commençant dans le tout petit pour aboutir à la naissance d’un être vivant. Et c’est pourquoi nous devons, devant un tel mystère révélateur de la puissance de Dieu, observer un profond respect religieux. L’ampleur atteinte par les 40 Days for Life (247 lieux de vigiles cette année), et en si peu de temps, montre qu’il s’agit là d’un Opus Dei, mais une œuvre qui dépasse les frontières des États-Unis, pour devenir mondiale. Quelque chose de considérable se développe sous nos yeux qui nous surprend et nous émerveille, comme elle surprend et émerveille ses initiateurs catholiques.

Qui aurait pu en effet prédire que les 40 Days for Life s’étendrait jusqu’à des pays où l’avortement allait de soi, comme ce fut le cas dans la Géorgie soviétique quand le communisme était religion d’État ?

Les touchantes photos qui nous arrivent ce matin, ont toutes étés prises à Tbilissi la capitale et la ville principale de la Géorgie.

La vigile s’y tient devant le Parlement de l’État, de jour comme de nuit, comme le montrent les cinq premières images. Les deux suivantes indiquent la pédagogie pro-vie à destination des plus jeunes que mettent en œuvres les volontaires : montrer aux enfants l’embryon puis le fœtus humain à différents stades de son évolution.

Je suis incapable de lire l’alphabet géorgien, aussi ne puis-je vous traduire banderoles et panonceaux. Sauf un. Mais il est en anglais : « Choisissez la Vie ». S’il y a un « choix » à faire, c’est bien celui-là ! Choisir la vie. Et la protéger comme nous l’enseigne la superbe photo qui termine la sélection d’images d’aujourd’hui.

1 comment

  1. klenik

    je n’ai rien traduit, c’est dans le texte des 40 days for Life
    The pictures show signs in the Georgian alphabet with familiar messages like “pray to end abortion” and “abortion stops a beating heart.”
    Priez pour arreter l’avortement – l’Avortement arrete un coeur qui bat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *