40 Days for Life : onzième jour ; les avorteurs sont nerveux, la prière continue

Download PDF

C’est, paraît-il, selon les organisateur des 40 Days for Life, une règle vérifiée lors de chaque campagne : c’est au dixième jour que les employés des avortoirs et les militants dits “pro-choix” commencent à devenir nerveux. À la prière paisible des groupes de vigiles s’opposent les petites manœuvres du camp de la mort, les mensonges, les fausses dénonciations, voire, parfois, les agressisosns…

Par exemple, à Naples (Floride), une station de télévision locale, la WINK-TV, a reçu une dénonciation – venant sans doute d’une employée de l’avortoir de Planned Parenthood devant lequel prient les volontaires – selon laquelle les militants pro-vie « harcelaient » les femmes venant à Planned Parenthood. WINK-TV a voulu en avoir le cœur net et a envoyé une équipe de reportage sur place. S’en est suivi un reportage assez désopilant – si je puis utiliser ce terme dans ce contexte de tragédie – d’où il ressort que le « harcèlement » allégué n’existe que dans la tête des employés de Planned Parenthood. Vous pouvez vous en rendre compte en allant regarder ce reportage ici.

Autre technique d’intimidation à Rockford (Illinois). La campagne des 40 Days for Life dispose d’un fourgon équipé d’un système d’imagerie médicale par ultra-sons moderne, garé à proximité de l’avortoir devant lequel prient les militants de la campagne. Les femmes qui ont l’intention d’avorter peuvent avoir une écographie gratuite et constater qu’elles portent vraiment un enfant et non un “amas de cellules”. Dans le cas de Rockford, on a disposé devant la porte d’entrée du fourgon le panonceau d’une officine de prêts sur gages, afin d’en bloquer l’entrée… Voyez, ci-dessous, la vidéo : admirez le fourgon flambant neuf (sans doute financé par les Knights of Columbus) et admirez aussi, en fin de vidéo, la ferveur de la prière de la vigile locale des 40 Days for Life.

1 comment

  1. Geneviève

    Dans le reportage de Canal + “Spécial investigation: Des petits soldats contre l’avortement”, qui sera diffusé le 11 avril (en crypté sur Canal +) on y voit à Naples (Floride) des élèves du collège d’Ave Maria emmenés par leur directeur prier sous un soleil de plomb non loin de cet avortoir. On y voit aussi des employées de Planet Parenthood cacher les femmes qui vont avorter derrière d’immenses parapluies tandis que les pro-vies présents les interpellent pour proposer à ces femmes de les aider. Ils distribuent aussi aux automobilistes de tracts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *