Cramponnez-vous ! C’est la saison de la cathophobie…

Download PDF

Dans un de ces remarquables papiers dont il a le secret, Phil Lawler nous avertissait, sur CatholicCulture le 15 avril dernier, d’avoir à nous cramponner, car les attaques des médias n’allaient pas tarder à pleuvoir sur nous comme à Gravelotte en ce temps où nous approchons de Pâques. Un des commentateurs de cet article résumait la chose avec humour et bon sens : « Cela n’a rien de surprenant : le cerf brame en septembre, la vache vêle en mars, la neige tombe en novembre et Satan s’agite pendant la Semaine Sainte. Il a beau être le mal, il fait toujours partie de la création »

Phil passe en revue quelques manifestations très récentes de cette cathophobie ambiante dont nous avons aussi connu en France quelques cas choisis (voir l’exposition “artistique” d’Avignon…) : les ratiocinations des théologiens de type “électrons libres” du « Jesus Seminar » dont les 150 membres (mazette !) votent “démocratiquement” avec des boules de quatre couleurs différentes pour “blackbouler” tel ou tel aspect de l’“historicité” des faits et des paroles attribués à Jésus-Christ ; la “découverte” par un archéologue israélien des “vrais” clous de la Crucifixion (il nous ressort de plat froid, car il en avait déjà fait l’annonce voici des semaines dans l’indifférence médiatique générale, mais nous sommes en Carême : curieusement les médias sont devenus plus attentifs à cette “découverte”) ; les scandales de prêtres (voire même d’un évêque) dit “pédophiles” (Philadelphie, Belgique…) qui vont donner du grain à moudre aux médias, etc.

Phil Lawler conclut ainsi son papier :

  • « Ne vous laissez pas surprendre par l’attaque en règle des médias. Elle va venir : vous pouvez y compter. Préparez-vous, pas uniquement intellectuellement mais aussi spirituellement. Ne laissez pas ces articles et commentaires journalistiques négatifs ébranler votre sérénité, ou vous distraire de la grande affaire de la Semaine Sainte. Oui, l’Église va souffrir, ne fois encore, des épines tressées par les pontes et les experts. Mais n’est-ce pas, pour nous tous, le temps propice pour accepter ces souffrances comme le Seigneur accepta la Croix ? Et gardez bien ceci en mémoire : après les railleries, les crachats, les moqueries et les vociférations nous arriverons au glorieux triomphe de Pâques ».

Rien à ajouter à ce bons sens et à ce bon conseil spirituel, sinon que notre sérénité n’est pas exclusive de notre mobilisation à la riposte catholique… Vous pouvez compter sur nous !

1 comment

  1. Joseph Paris

    Excellente note. J’ai cependant une petite remarque à faire. Laissez la phobie aux mahométans qui cherchent par tous les moyens à interdire toute contradiction à leur doctrine religieuse et à leur “dieu^”. Le Christ est en Passion, c’est la moindre des choses aux chrétiens de déposer aux pieds de la croix leurs souffrances et vexations. Les lois laissez les aux seigneurs de ce monde. Pas de christianophobie, je vous en prie. C’est cautionner la demande de délit pour islamophobie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *