L’État du Colorado finance l’art blasphématoire anti-chrétien

Download PDF

Né au Mexique en 1953, le “plasticien” – esthétiquement correct pour “barbouilleur” – Enrique Chagoya réside depuis 1977 aux États-Unis. Il a obtenu des diplômes “d’art” à l’Art Institute de San Francisco puis à la University of California de Berkeley et il enseigne désormais l’art à la Stanford University. Je suis allé regarder quelques unes de ses “œuvres” sur Internet. Elles ne me semblent pas vraiment relever de la critique esthétique, mais de la psychiatrie et de l’expression maniaque d’une détestation du christianisme : ses gribouillis et collages l’expriment où s’accumulent images sacrilèges ou franchement blasphématoires.

Le Loveland Museum de Loveland (Colorado) vient d’ouvrir ses portes le 11 septembre, à une exposition baptisée « The Legend of Bud Shark and his Indelible Ink » qui regroupe les œuvres de dix plasticiens qui ont créé leurs productions avec l’aide de l’imprimeur Bud Shark. Parmi ces plasticiens, Enrique Chagoya qui présente un tableau intitulé  « The Misadventures of the Romantic Cannibals » (les mésaventures des cannibales romantiques) dont l’un des volets montre un homme en train d’opérer une fellation sur Jésus ! J’ai l’image, mais je ne la mettrai pas en ligne pour les raisons que vous pouvez imaginer. Une saloperie de plus me direz-vous. Oui, encore une. Mais elle se double d’une autre saloperie que dénonce avec intelligence Bill Donohue dans un communiqué du 1er octobre de la Catholic League, que voici :

« Le 1er juillet, Bill Riter, gouverneur du Colorado, a signé la loi créant les Colorado Creative Industries [industries créatrices du Colorado], une division du Bureau pour le développement économique et le commerce international [de l’État]. Une semaine plus tard, Colorado Creative Industries annonçait les subventions qu’elles accordaient à différentes institutions et agences gouvernementales, au nombre desquelles le Loveland Museum pour un montant de 8 500 $.

La Catholique League compte des milliers d’adhérents au Colorado. Par conséquent, nous écrivons au gouverneur Ritter et au Parlement de l’État du Colorado, pour leur demander de justifier l’utilisation de dollars des contribuables pour subventionner l’anti-christianisme. Nous n’ignorons pas qu’aucun dollar du contribuable ne saurait financer des programmes religieux. Nous voulons tout simplement savoir pourquoi des programmes anti-religieux peuvent être financés avec l’argent des contribuables. »

Excellente question !

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *