La Fondation Andy Warhol dénonce la décision du Smithsonian à la suite de l’action de la Catholic League

Download PDF

Une œuvre d'art, çà ? Mais non, juste une petite provoc anti-chrétienne !

On croyait l’affaire réglée à la suite de l’action de la Catholic League qui avait obtenu le retrait de l’exposition « Hide/Seek : Difference and Desire in American Portraiture », organisée par le Smithsonian Institute de Washington, de la ridicule et offensante vidéo de David Wojnarowicz – décédé en 1992 de complications dues au Sida qu’il avait contracté – montrant des fourmis sur un crucifix. Intérêt de l’“œuvre” = 0 pointé. Mais ce n’est pas l’avis de Joel Wachs, président de la Fondation Andy Warhol – autre “artiste” homosexuel navrant –, qui vient d’envoyer une lettre au Smithsonian menaçant de supprimer toute subvention à l’Institut s’il ne remettait pas immédiatement cette vidéo à la disposition des visiteurs de cette exposition, qu’elle a financée à hauteur de 100 000 $ : « Une si manifeste censure, écrit Wachs, est inconcevable. Nous ne pouvons demeurer inerte et dvoir le Smithsonian se plier aux exigences de sectaires qui ont attaqué cette exposition par ignorance, haine et peur ». Un sentiment partagé par les progressistes aux États-Unis. Le Smithsonian regrette, mais s’en tient à sa décision. Si Joel Wachs veut bien me donner 100 000 $, je suis tout disposé à tourner deux vidéos de remplacement pour cette exposition : la première montrerait des sauterelles cheminant sur un Coran et la seconde des cafards déambulant sur des rouleaux de la Torah. Chiche !

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *