Le présumé auteur des graffitis “Kill the Cathlicks” sous les verrous

Download PDF

L’auteur des graffitis appelant à « Tuez les Cathliks » – libellés avec une orthographe fautive et changeante –, une information que j’ai évoquée ici et , a été arrêté vendredi dernier selon The Orange County Register. Il s’agirait d’une femme de 53 ans, Kim Rebar Henry, qui serait aussi l’auteur d’autres graffitis haineux contre les Asiatiques, les Mexicains et les Noirs. Elle pourrait être libérée moyennant 67 500 $ de caution en attendant son jugement. Selon le sergent Rick Martinez, de la police d’Anaheim (comté d’Orange, Californie), ces graffitis « semblent être l’œuvre d’une personne détraquée ». Chanson bien connue : la cathophobie est toujours l’œuvre de détraqués…

4 comments

  1. castelrey

    Bon admettons que cette personnes soit très intelligente et qu’elle le fasse exprès (d’écrire comme cela), qu’est-ce qu’elle risque (je n’ai aucune idée du code pénal appliqué, et en Amérique, et dans l’état où cela s’est produit)?

  2. Michèle

    Possible quand même qu’elle “roule sur les jantes” : apparemment elle répartit généreusement sa prose amicale à l’ortograf assez fantasque entre catholiques,latinos, noirs et jaunes !

  3. Pingback: Etats-Unis : la femme qui voulait « tuer les catholiques » est sous les verrous | Observatoire de la christianophobie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *