Une deuxième église taguée « Kill the Cathlics »

Download PDF

Une nouvelle inscription haineuse tracée à la bombe de peinture noire, identique – avec la faute d’orthographe caractéristique – à celle qui avait souillé le mur de l’église St. Boniface d’Anaheim (Californie, voir ici), a été découverte par les paroissiens de la St. Thomas Catholic Church d’Irvine (Californie) sur l’allée y conduisant, également le mardi 11 janvier au matin, vient-on d’apprendre. Anaheim et Irvine sont deux villes distantes d’une trentaine de km et sont dans le même comté californien, celui d’Orange. Le ou les vandales avaient donc tout à fait le temps, pourvu qu’ils disposent d’une voiture, de commettre leurs deux forfaits en beaucoup moins d’une heure. Ces deux saletés n’ont fait l’objet d’aucun commentaire dans la presse dit “nationale” aux États-Unis. Zero. Nada. Imaginez un peu si l’on avait trouvé une inscription du type « Kill the Mslims » sur une mosquée, ou encore « Kill the Jws » sur une synagogue… Aux États-Unis, je ne vous dis pas. Et en France, je vous laisse le deviner…

5 comments

  1. Joseph Paris

    Nous le savons et il y a bien pire que cela. Par exemple en France à Avignon ( Voir Riposte Catholique ). La Censure s’installe, grâce à la Désinformation.

  2. Charles ED Durand

    La réaction des grands médias nationaux aux États-Unis? Sauf FOX news les autres n’en parleront même pas. À gauche toute…même engeance qu’en France…Hélas oui. Cependant l’Américain ordinaire ne se laisse pas berner longtemps il réagit, souvenez-vous du 2 novembre 2010.
    Ils ne se laisseront pas tondre comme des agneaux que l’on envoie à l’abattoir. Si Obama ne le sait pas il va l’apprendre en Novembre 2012. Et les cathos la-bas peuvent réagir et le font, ils refusent d’entrer dans le placard. Même la hiérarchie depuis cinq ans se déleste de la chappe de plomb que des progressistes lui avaient donnée comme ouverture à la modernité. Ils regardent le Christ et se libèrent du complexe anti romain et veulent en tant que Pasteurs se conformer au Christ Sauveur qui a bâti son Église sur Pierre…et les apôtres avec lui appelés à rendre témoignage à la Vérité.

  3. Simon

    Bonjour.

    Cela ne me choque pas que l’on n’en parle parle pas, en effet, c’est un simple graffiti haineux, rien de plus. Ce qui me choque, c’est que l’on nous bassine à longueur de journée pour le même graffiti insignifiant s’il est apposé sur une synagogue ou une mosquée.
    Les auteurs, une fois retrouvés, devraient être condamnés à nettoyer entièrement la façade de l’église, et pas seulement la zone souillée. Cela permettrait :
    -1 : d’avoir une façade propre
    -2 : de les faire réfléchir sans les briser
    -3 : leur offrir la possibilité d’entendre la Messe durant leurs heures de travail 😉

    Cordialement

    Simon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *